AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

When you smile, sun shines (Chan&Baek)

 :: 
Happy ending
 :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 24 Aoû - 19:49
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. Ses yeux restaient fixés sur les étoiles scintillantes dans le ciel noir. La nuit était tombée sur le pays entier, et le fait de regarder l'immensité du monde au dessus de lui, si noir, si grand, le faisait sentir petit, minuscule, insignifiant. Ses problèmes n'étaient absolument rien aux yeux même de la lune, alors pourquoi un petit humain devait avoir autant de pensées dans une simple minuscule tête ? Il se sentait bête, inutile de ne plus voir cette étincelle de joie dans les sourires de Baekhyun quand ils se regardaient. Leur complicité avait disparu, et il commençait réellement à douter de son choix. Avait-il était le bon ? Jamais il n'aurait du se rendre compte de son attirance flagrante pour les yeux de chiot de son meilleur ami, il n'aurait pas du non plus s'attarder sur ses lèvres, qui quand elles s'étiraient en un sourire, formaient un rectangle parfait, ni même remarquer ses déhanchés lors des performances, ou ses joues rougissantes à chaque fois que leurs yeux se croisaient. Il y avait tant de changements que finalement, même s'il n'avait pas décidé de se confesser à Baekhyun, plus rien n'aurait été pareil. Ils n'auraient fait que se mentir. Et pourtant, Baekhyun avait Taeyeon.

« Je n'arrive plus à te voir comme mon meilleur ami, Baek, il y a autre chose, et je ne peux pas lutter contre » qu'il lui avait dit ce jour-là. Pas de « je t'aime, marions-nous » ou de baisers, ni même de câlins. En fait depuis ce jour-là, même s'il savait qu'il sortait officiellement avec Baekhyun, entre eux, il ne s'était absolument rien passé. Parce que Grandes Oreilles était un peureux sans nom, et qu'il redoutait plus que tout les changements. Certes, la nuit leur apportait un certain réconfort. Sans lumière, dans leur chambre, sans regards indiscrets, Baekhyun venait parfois se glisser dans le lit du géant, mais c'était devenu de plus en plus rare. Seulement occasionnellement. Seulement quand l'orage ou la pluie faisaient leur apparition. Chanyeol ressentait un manque qui ne portait pas de nom, son meilleur ami, la peste, sourire rectangle, Byun Baek, leurs conneries, leurs plaisanteries qu'eux seuls étaient capables de comprendre, tout ça, n'existait plus. Mais ce qui le démontait encore plus, c'était qu'il n'était pas assez courageux pour lui montrer sa réelle affection pour lui. Récemment, il avait regardé quelques dramas, et s'était monté plusieurs scénarios : des câlins, des bisous, des gestes attentionnés … Il avait réellement essayé de faire quelque chose, mais son courage était détruit avant même qu'il ne croise le regard de son chiot préféré.

Les jours avaient alors défilés, puis les semaines, et finalement, cela faisait trois mois aujourd'hui même qu'ils avaient changé de relation, mais autant de jours qu'ils s'étaient séparés. Il n'y avait plus de fan service, Chanyeol avait simplement changé de cible et se forçait à sourire et embêter D.O., quitte à s'attirer ses foudres. Le Chansoo marchait bien sur le net, et il en profitait pour le remplir un peu. Seulement, il avait envie de se tourner vers Baek et lui sourire, échanger des regards, faire les idiots sur scène … Ses paupières se fermèrent, non pas parce qu'il était fatigué, mais seulement dans le besoin de faire passer ses pensées. Il voulait se concentrer sur autre chose, mais seul le visage de son Baby Byun hantait ses souvenirs. Le rappeur des EXO-K avait trouvé refuge près de la piscine, assit au bord d'un transat, les bras soutenant son corps penché en arrière pour qu'il puisse regarder les merveilles du ciel. Les lumières du bassin étaient allumées, et cela l'apaisait, parce qu'en dehors de cette luminosité, l'obscurité le mangeait, et il s'y sentait bien.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Aoû - 0:43
Invité
Invité

When you smile, sun shines.
Chanyeol & Baekhyun



Tenue + Le jeune chanteur laissa filtrer un long soupir d’entre ses lèvres, que pouvait-il bien faire ? Son regard se posa sur le lit à côté de lui. Un lit désespérément vide puisqu’il avait entendu son occupant se lever il y’a une bonne demi-heure pour quitter cette chambre qu’ils partageaient tous les deux. Elle avait été le sanctuaire de leurs rires et bêtises, du renforcement de leur lien de meilleurs amis, des confessions que Baek Hyun quand il sortait encore avec la leader d’un fameux girlsband de leur agence puis de celle de Chan Yeol disant qu’il ne le voyait plus en tant que simple ami. Et cela avait été réciproque. Le chanteur ne saurait dire quand exactement les sentiments qu’il éprouvait envers son cadet avaient pris une tournure romantique, mais ils étaient là. Forts et effrayants. Ils lui dévoraient l’esprit. Il n’avait jamais pensé tomber un jour amoureux d’un homme. A vrai dire, c’était juste Chan Yeol. Cela avait toujours été lui. Mais aujourd’hui, il n’y avait plus de complicité dans cette chambre, que de la tension. Baek Hyun n’était jamais certain de ses gestes, de ce qui était oui ou non permis et sans réellement le réaliser, il avait commencé à prendre ses distances. Il aimait pourtant cela, être proche physiquement de Chan Yeol. Il adorait s’accrocher à lui et se faire câliner, se sentir protégé par ses bras quand l’orage grondait dehors. C’était quelque chose qu’il faisait de moins en moins souvent, et qu’il regrettait. Ils n’avaient jamais été aussi éloignés que depuis qu’ils étaient devenus amoureux. Baek Hyun en aurait bien ri si cette situation ne le blessait pas.

Son regard resta bloqué sur le lit. A quoi bon rester ainsi à soupirer alors que son petit-ami était il ne savait où en pleine nuit ? Il valait mieux aller le chercher quitte à ne pas savoir quoi lui dire après. Baek Hyun tendit l’oreille. L’appartement était silencieux mais il ne doutait pas que certains membres ne devaient pas être encore endormis pour autant. Il devait donc faire attention et ne pas les alerter. Il enfila rapidement un short et une chemise qu’il trouva accroché à la chaise, ne réalisant qu’après l’avoir mise que c’était celle de Chan Yeol. Il hésita un long moment à l’enlever. Ce n’était pas la première fois qu’il lui empruntait un haut sans son consentement, c’était même une petite habitude…avant…Il décida de finalement la regarder, il y’avait l’odeur de son géant dessus en plus.

Il quitta la chambre sans le moindre bruit, puis l’appartement avec autant de précaution. Une fois dehors, le jeune chanteur descendit quatre à quatre les nombreuses marches qui le séparaient de la sortie. Il espérait que son petit-ami ne se soit pas trop éloigné. Ses jambes le guidèrent d’elles-mêmes jusqu’à la piscine, ce n’était pas un endroit auquel il aurait pensé pourtant. C’est alors qu’il le vit assis sur un transat, le regard tourné vers le ciel. Son cœur rata un battement. Chan Yeol était juste à quelques mètres de lui, beau et parfait comme toujours. Il le rejoignit calmement et vint s’asseoir à ses côtés. « Hey ! » salua-t-il le plus simplement possible, le ton gêné. « Tu n’étais pas au lit…j-je me suis inquiété. »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Aoû - 22:08
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. Il resta un moment, là, à fixer les étoiles, en se sentant aussi bien que minuscule. Ses lunettes aux montures noires sur le nez et sa casquette de la même couleur mise en arrière sur sa tête, il aimait avoir ce genre d'accessoires sur lui. Même si ce soir-là, il les avait mis uniquement pour se cacher, ne plus être Park Chan Yeol, l'idole, le rappeur des EXO, mais simplement Park Chan Yeol, l'humain, l'être vivant. Il poussa un soupir, discret, mais il avait besoin de respirer, étouffant dans ce corps grand et maigre, dans sa peau, dans son personnage. Il était tellement perdu dans ses pensées, qu'il ne vit même pas le sujet de ses tourments s'approcher de lui. Ce ne fut que lorsque une légère partie de leur corps se toucha qu'il redescendit sur Terre.

Ses yeux s'attardèrent immédiatement sur sa tenue, remarquant que son Baekhyun avait mis SA chemise, celle qu'il avait laissée traîner dans un coin ou celle qu'il avait paumé il ne savait où. Il comprenait au moins l'inutilité de ses recherches quelques jours plus tôt mais il se fit la réflexion que s'il rangeait mieux ses affaires, il saurait où la trouver. Il connaîtrait suffisamment Baekhyun, il aurait su que le seul voleur de vêtements potentiel, c'était lui. Il osa tout de même jeter un regard dans les yeux fatigués mais noirs du leader vocal du groupe. Ces yeux particuliers, donc les bords extérieurs descendaient légèrement, lui donnant un air de chiot, étaient envoûtants. Et ce fut certainement ce qui fit rapidement fuir les grands yeux du géant, qui se focalisèrent sur la surface de l'eau de la piscine. Celle-ci s'amusait à se balancer, créant de minis vaguelettes, dansant calmement malgré l'absence de vent. La nuit était fraîche, et mettre une veste n'avait pas été de trop, car en dessous, il ne portait qu'un simple t-shirt. Il l'avait juste pris au hasard dans son armoire, mais le signe doré des EXO était imprimé dessus. Baekhyun le salua rapidement, sur un ton que le géant devina de gêné. Depuis quand étaient-ils comme ça ? Embarrassé par la présence de l'autre, appréhendant chaque parole, chaque geste, s'évitant comme si l'un d'entre eux avait la peste. Chanyeol ne savait pas, il ne savait plus.

Le plus petit ajouta qu'il était inquiet parce que Chanyeol n'était pas au lit, et cela avait suffit au cœur fragile de Grandes Oreilles de se décrocher quelques secondes, avant de battre plus douloureusement ensuite. Certes, cela lui faisait plaisir que Sourire Rectangle ait remarqué qu'il n'était pas là, ni même revenu dans la chambre, mais il se demandait en même temps ce que cela pouvait bien lui faire qu'il soit présent ou non. Chanyeol sentait cette tension palpable entre eux. Tous les jours, à chaque heure, chaque minute, chaque seconde, et ça le détruisait, le rendait encore plus idiot et maladroit que d'ordinaire. Et il n'aimait pas vraiment ça. Voire pas du tout en réalité. Il voulait retrouver leur amitié.

Il planta son regard dans celui de son partenaire de chambre, sans le lâcher durant quelques instants, sans même se soucier de ce qu'il y avait autour. Il pourrait y avoir une fête qu'il n'y ferait même pas attention. Tout ce qu'il comptait, là, maintenant, tout de suite, c'était l'étincelle étrange dans les yeux de Baekhyun. Cette lueur qui le faisait fuir autant qu'elle le fascinait, au point d'en oublier le reste. « J'avais besoin de prendre l'air. » lui répondit-il d'un ton neutre, comme s'il ne ressentait rien. Pourtant, à l'intérieur de lui, dans son cœur, dans sa tête, ça bouillonnait, il avait juste envie de crier, d'extérioriser ce trop plein d'émotions incontrôlables, mais il n'y arrivait pas. Parfois le besoin de pleurer le prenait, sans pour autant que son nez le picote désagréablement ou que ses yeux s'humidifient. Il était totalement perdu, mais personne ne pouvait malheureusement l'aider. Comment pourrait-il s'en sortir ? En se battant contre lui-même, sa lâcheté et sa timidité. Son regard fuyant trouva refuge dans le ciel de nouveau, bien que le visage de son cher et tendre était largement plus beau que tout ce qu'il avait pu voir dans sa vie. Il n'arrivait pas à lui faire face, parce que chaque fois qu'il le faisait, il voulait courir loin de cette pression. Pourtant, Dieu seul savait à quel point il était attaché à ce chanteur, plus qu'il ne voulait bien se l'imaginer.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Aoû - 2:12
Invité
Invité

When you smile, sun shines.
Chanyeol & Baekhyun



Tenue + Chan Yeol était juste là, proche et inaccessible comme il l’était devenu depuis ces trois derniers mois. Qu’est-ce qu’il aimerait que leur complicité d’antan revienne au galop. Ils étaient presque devenus des étrangers, et il haïssait cette situation. Baek Hyun donnerait tout ce qu’il avait pour que le rappeur redevienne son meilleur ami en plus de petit-ami, il ne savait même plus combien de temps il pourrait encore tenir dans cette insoutenable situation. Il lâcha un énième soupir. Ce n’était vraiment pas ainsi qu’il s’était imaginé une vie de couple. C’était tellement différent de l’époque où il sortait avec Taeyeon. A vrai dire, quand il y pensait sérieusement, cela avait été souvent la jeune femme qui faisait le premier pas vers lui ou l’encourageait à se montrer romantique envers elle. Et même s’ils n’étaient plus ensemble et qu’il n’était plus amoureux d’elle, il gardait malgré tout de bons souvenirs des moments passés en sa compagnie. Mais quand il fermait les yeux et tentait de visualiser ceux passés avec son actuel amoureux, il lui était difficile d’en trouver. Bien sûr, il y’avait ce soir où Chan Yeol s’était confessé à lui, cela avait été vraiment adorable, mais c’était à peu près tout. N’y avait-il vraiment rien eu durant tout ces trois mois sans qu’il ne s’en rende compte ? Oh, si. Il se souvenait d’une fois où l’orage grondait, puissant et effrayant pour un être atteint de phobie comme lui. Il s’était alors faufilé dans le lit de Chan Yeol et s’était blotti dans ses bras, il voulait juste être un peu rassuré. Son géant l’avait serré si fort contre son corps comme si sa vie en dépendait, comme si la chanteur était quelque chose de pression. La suite, il ne savait si cela s’était réellement passé ou si ce n’était que le fruit de son imagination débordante par la peur, il avait cru sentir les lèvres de Chan Yeol sur le sommet de son crâne durant un court moment, tel un baume réconfortant…Peut-être n’était ce pas une si bonne idée de penser à cela. Son meilleur souvenir de couple avec son cadet consistait en un simple geste dont il n’était pas certain de la véracité. Idiot Baekhyun ! Il s’était attendu pourtant à ce que sortir avec un homme soit différent voire compliqué, il n’avait jusque jamais imaginé quel degré cela pouvait atteindre.

Ils s’observèrent durant de courtes secondes avant que Chan Yeol ne détourne le regard. Etait-ce si pénible que cela de soutenir son regard ? Le chanteur se mordit la lèvre après avoir fait part de son inquiétude. C’était une réaction tout à fait normale, n’est-ce pas ? Son géant daigna alors finalement reposer les yeux sur lui et il put l’observer, le scruter et le détailler. Depuis toujours, Chan Yeol avait été son préféré. Quand ils n’étaient encore que des trainees, quand ils n’étaient même pas encore certain de débuter dans le même groupe…Il y’avait dix autres garçons et pourtant le rappeur avait été le seul à l’intéresser du premier regard. Il ne se doutait même pas à l’époque de l’ampleur qu’allait prendre cet intérêt plus tard. Il aimait tout de cet homme. Son grand sourire, ses oreilles, son timbre grave, son attendrissante maladresse…Il n’y avait rien qui lui déplaise chez lui et il souhaitait simplement le retrouver.

Chan Yeol lui répondit enfin ; il voulait prendre l’air. Est-ce qu’il devait comprendre que demeurer dans la même pièce que lui était suffocant ? Baek Hyun en avait bien peur. Et ce ton, cette voix ; le plus petit avait réellement l’impression de ne pas être la bienvenue. « Je vois… » murmura-t-il. C’était fou cette tension de non-dits qui existaient entre eux. Baek Hyun était certain qu’ils leur fallait simplement se parler entre quatre yeux pour que tout s’arrange mais il en avait perdu le courage. Eux qui étaient si francs l’un envers l’autre avant. Le chanteur finit par se relever et ôter lentement ses chaussures. Il marcha jusqu’au bord de la piscine et s’y assit, émergeant ses jambes pâles dans l’eau. Autant profiter un peu puisque Chan Yeol ne semblait pas plus bavard ce soir que ces derniers mois. « L’eau est bonne. » murmura-t-il. Ce n’était pas une invitation, juste un constat. Le rappeur était libre de le rejoindre ou non.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Aoû - 19:15
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. À bien y réfléchir, ses paroles pouvaient être prises de travers. En effet, il se sentait oppressé dans cette chambre remplie de tension, mais ce n'était pas Baekhyun lui-même qui le gênait. Dans l'histoire, le problème, c'était lui-même et peut-être que cette habitude de mettre tout sur ses épaules n'était pas si bonne que ça. Il s'en voulait de ne pas agir, de fuir, de vouloir être proche de son chanteur préféré tout en s'éloignant à cause de sa lâcheté. Il était un homme, merde, et il se devait d'agir en tant que tel. Il devrait juste arrêter de ressembler à un voleur en cavale et assumer sa terrible attirance pour Baekhyun. Son BByun comme il se plaisait de l'appeler dans sa tête, en secret, bien au chaud.

Le châtain avait simplement murmuré deux mots : « je vois ». Ces deux petits mots banals qui serrèrent le cœur du géant. Parce qu'il savait que ce qu'il venait de dire n'était pas plaisant à entendre, mais que s'il ouvrait un peu plus sa grande bouche pour faire la pipelette comme à sa habitude, et exprimer enfin tout ce qu'il ressentait, il n'y aurait plus de malentendus, plus de quiproquos, plus de tension. Tout ce dont ils avaient besoin tous les deux, c'était d'une putain de discussion qui remettrait tout à plat, pour repartir à zéro, du bon pied. Mais non, la lâcheté de Chanyeol était plus grande que jamais, et même danser sur Growl paraissait plus simple. Pourtant, tout le monde se plaignait de sa maladresse et son corps peu souple, trop raide.

Quand un bruit de frottement de tissus se fit entendre à côté de lui, il tourna vivement la tête vers Baekhyun, prêt à le rattraper, parce qu'il ne voulait pas qu'il parte. Respirer son odeur apaisait son cœur et son esprit, et le voir faire des efforts pour arranger les choses le calmait, le rassurait sur le fait qu'il n'était pas si con que ça. Si Chanyeol l'était vraiment, Baekhyun aurait certainement lâché l'affaire. En réfléchissant, peut-être qu'il aurait du rester avec Taeyon, la leader des SNSD. Cette pensée le détruisait, il se démolissait tout seul, se punissant de ne pas être ce qu'il fallait. Un soupir discret s'échappa de ses lèvres quand il remarqua que son chanteur adoré enlevait ses chaussures pour s'avancer vers le bord de la piscine. Alors il n'allait pas partir, le laisser ruminer, l'abandonner. Non, Baekhyun avait décidé de rester et de chuchoter que l'eau était bonne. Chanyeol se contenta de regarder son dos pendant quelques instants, cette silhouette mince qu'il voulait prendre dans ses bras sans avoir à se forcer d'être lui-même. Son personnage l'agaçait, autant qu'il l'épuisait, mais son cerveau n'avait pas de bouton off, et c'était certainement de ce bouton dont il avait le plus besoin en ce moment. Une déconnexion instantanée, momentanée, mais suffisante pour le laisser parler à Baekhyun, pour qu'il puisse ouvrir son cœur une bonne fois pour toutes.

Il prit une longue inspiration, espérant que cela lui donne ne serait-ce qu'un peu de courage et se mit debout sur ses deux grandes jambes. Il remonta son jean noir sur ses mollets et retira sa veste, parce que les clés de l'appartement ainsi que son portable étaient dedans. Il ne voulait pas qu'ils tombent dans l'eau par maladresse, et comme elle semblait s'être collée à sa peau depuis plusieurs mois, il valait mieux être prudent. Il laissa sur le transat ses chaussures et son blouson noir, et, hésitant, se dirigea vers le sujet de ses tourments, non loin de lui. Il n'y avait que quelques pas entre eux mais pour Chanyeol, ça n'en finissait pas. À destination, il prit place aux côtés de Baekhyun et pinça ses lèvres : signe qu'il était nerveux, sans oser le regarder. Il plongea ses pieds dans le bassin de flotte, et commença à bouger doucement ses jambes. Puis de plus en plus vite, comme un bambin qui découvre l'eau pour la première fois, et un sourire amusé étira ses lèvres. Il porta son attention sur Baekhyun et lui adressa une expression timide mais joyeuse : « Tu as raison, elle est bonne. » Mais peut-être que la tiédeur de l'eau était due au fait que la piscine était chauffée. Quoi qu'il en soit, le géant se fichait de connaître la raison, parce que même si les températures de l'extérieur n'étaient pas très agréables, la compagnie de Baekhyun, elle, l'était.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Aoû - 23:57
Invité
Invité

When you smile, sun shines.
Chanyeol & Baekhyun



Tenue + Baek Hyun se mordit la lèvre inférieure, nerveux, tandis qu’un pli soucieux venait se loger sur son front lisse et pâle. Si son petit-ami avait envie d’aller prendre l’air, cela ne pouvait qu’expliquer qu’il n’était pas bien avec lui dans la chambre…dans leur chambre. Plus que cela, il avait de ce fait une certaine conviction d’être un bien piètre amoureux pour le rappeur. De toute façon, qui voudrait de quelqu’un aussi coincé que lui. Peut-être que cela n’avait été qu’un moment d’égarement pour le plus grand quand il avait voulu dépasser le stade de la simple amitié avec lui. Peut-être le regretter-t-il aujourd’hui. Baek Hyun détestait alimenter ce genre de pensées. Il ruminait encore et encore mais restait incapable de partager ses craintes et ressentiments avec la personne qu’il aimait le plus. Il y’avait tellement de doutes au fond de lui. A tous les coups, Chan Yeol finirait par le quitter s’il continuait d’agir ainsi, à quoi bon rester avec lui si c’était pour vivre une relation oppressante dans laquelle il avait sans cesse besoin de prendre l’air. Mais Baek Hyun l’aimait vraiment. Il ne s’était jamais senti aussi amoureux de quelqu’un de toute sa vie. Il ne l’avait pourtant jamais du au principal concerné et encore moins montré par les gestes, le chanteur le réalisait de plus en plus. Mais il ne savait vraiment pas comment faire. Cet amour l’avait mené vers un terrain parfaitement inconnu. Il aurait voulu le découvrir avec Chan Yeol, main dans la main tout en profitant de leur complicité de meilleurs amis. Mais le destin semblait avoir d’autres plans pour eux.

Il n’avait jamais rien vécu de pareil et pourrait même dire qu’aucun événement ne l’avait autant chamboulé. Cela devenait difficile pour lui d’être attentif, parce que son tendre géant occupait la moindre de ses pensées. Il ne souriait plus autant non plus et ne parlons même pas de son régime alimentaire qui était au plus mal. Il stoppa un temps un soupir exaspéré et finit par se lever après avoir enlevé ses chaussures. Il alla vers la piscine et se décida de jouer un peu avec l’eau. Il retroussa les manches de la chemise qu’il portait puisque ces dernières lui cachaient presque les mains. Il dû s’y prendre à deux reprises avant d’y arriver correctement. Ah, qu’est-ce qu’il était grand son homme ! Il sourit bêtement à cette pensée presque romantique et mit ses mains dans l’eau, créant de petits cercles du bout de l’index.

Il ne fallut que quelques secondes avant qu’il n’entende avec plaisir les pas de son petit-ami se rapprochant de lui et qu’il prenne place à ses côtés. L’eau éveillait vraiment leur âme d’enfant, il ne pouvait en être autrement. Il observait déjà Chan Yeol du coin de l’œil mais se tourna complètement quand ce dernier regarda en sa direction. Oh, il était tellement mignon avec sa mine à la fois timide et joyeuse. « Je te l’ai bien dis ! » répondit-il de sa voix douce, tandis qu’un sourire venait étirer tendrement ses fines lèvres. Cela faisait longtemps qu’il ne lui avait plus souri. Il balançait ses pieds dans l’eau et à un moment ses orteils touchèrent le mollet de son petit-ami. « Oh ! » s’exclama-t-il simplement, gêné d’un simple geste qui l’aurait fait rire avant. Il arrêta tout mouvement devant ce contact inattendu de leur peau sous l’eau. Depuis quand faisait-il un plat de quelque chose d’aussi insignifiant ? C’était très loin d’être désagréable en plus. Pour être honnête, il avait plutôt envie de remonter son pied tout le long de la jambe de Chan Yeol et cela lui parut quasiment déplacé comme pensée. Il éloigna alors sa jambe tout en levant les mains de l’eau, les séchant sans plus de manières sur son petit short en jeans. Il baissa doucement les yeux vers les grandes mains du rappeur. Il fallait bien prendre des initiatives dans la vie et son cadet avait déjà pris celle de faire d’eux un couple. Baek Hyun se mordit la lèvre inférieure avant de venir poser sa main sur celle de son petit-ami. « Chan Yeol… » murmura-t-il simplement avec tendresse. Il n’avait rien de plus à dire. A vrai dire si, il pouvait parler jusqu’au lever du jour que ça ne serait toujours suffisant pour tout ce qu’il avait sur le cœur. Mais il se contentera de cela pour le moment.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Aoû - 15:49
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. Le sourire de Baekhyun avait toujours été la source de Chanyeol, que ce soit de joie, de rire ou autre. Au réveil, auparavant, il aimait particulièrement aller le lever du lit, parce qu'au début il boudait, mais avec un câlin et une blague ou deux, le magnifique sourire de son meilleur ami illuminait sa journée. « Je suis le feu et il est la lumière » avait-il dit lors de l'émission SBS roommate lorsque Baekhyun s'était invité à la maison des colocataires. Une agréable surprise, et quand le rappeur avait su qu'il l'attendait avec les autres, une boule d'excitation s'était formée au creux de son ventre. Certes, ils se voyaient tous les jours pour les répétitions d'Overdose et du premier concert The Lost Planet, mais ils ne pouvaient plus dormir ensemble ni plaisanter comme ils avaient l'habitude de le faire.

Aujourd'hui, c'était certainement ce qui lui manquait dans sa vie. L'immensité du sourire de Baekhyun, cette bouche rectangle lorsqu'elle s'étirait un peu trop, et cette dentition blanche et parfaite. Chanyeol en était fou. C'était définitivement la chose qu'il aimait le plus chez son petit Baekie. Mais il n'y avait pas que ça, et ça le détruisait. Parce que ses yeux étaient terribles sur lui. Bien plus lorsque le chanteur était concentré et maquillé. Alors là, c'était carrément la bombe nucléaire dans son cœur. Ses joues ne restaient pas bien longtemps blanches, et il préférait fuir que d'affronter cette sublime image de son « meilleur ami ». Petit ami, amant, amour. Ces mots ne collaient pas à leur relation actuelle, mais il voulait que ça change. Vraiment. Sans pour autant y arriver. Pourquoi était-ce si dur de ressentir l'amour dans ses veines et dans son être tout entier ?

Baekhyun confirma ses propres dires en le taquinant sur le fait qu'il le lui avait bien dit. Le sourire du rappeur s'agrandit, et il pouffa même de rire. Parce que l'atmosphère se détendait un peu plus et que ça détendait son cœur, le réchauffait, le berçait doucement. Et ce sourire … Il ne dévoilait pas les dents du chanteur, mais qu'est-ce qu'il était adorable. Cette bouille de gosse, il ne pouvait vraiment pas y résister. Un frisson éclair fit dresser les poils sur ses bras lorsque leur peau rentrèrent en contact. Et bien que l'eau empêchait les réelles sensations, Chanyeol ne s'y était pas attendu, et la surprise le rendait un peu bizarre. L'expression de Baekhyun aussi. Les quatre jambes dans la flotte s'arrêtèrent immédiatement de bouger, et une bulle embarrassée les engloba. Où étaient passés les enfants dans leur corps adulte ? Ils se seraient sans doute amusés à se donner des coups, bien que l'eau les empêcherait de se faire du mal, mais ils se seraient certainement jetés l'un après l'autre dans la piscine, et là, rires, sourires, enfantillages, gamineries.

Les mains du rappeur tenait le bord de la piscine avec plus de force qu'il ne le fallait, parce qu'il essayait de faire quelque chose pour changer la donne. Il se détestait devant sa non-réaction, se contentant de fixer l'eau avec un intérêt soudain. Or, le visage de Baekhyun était beaucoup plus attrayant, plus passionnant, plus beau, que la neutralité de l'eau transparente dont le liner bleu donnait un aspect presque paradisiaque à une simple étendue de flotte. Lorsqu'une main plus douce caressa la sienne, ses yeux observèrent ces gestes juste avant qu'ils ne se dirigent vers ceux de Baekhyun. Il était confus. Pourquoi ? Comment faisait-il pour agir aussi simplement ? Là, Chanyeol avait envie de parler, de lui dire le fond de sa pensée, de crier au monde entier qu'il ne voulait que lui, et qu'il n'était pas gay. Que c'était juste Baekhyun. Juste Byun Baekhyun, et personne d'autre. Qu'il n'était attiré par aucun autre homme, c'était lui et ça ne resterait jamais que lui. « Baekhyun, je … » La sonnerie de son téléphone se mit à retentir à quelques pas d'eux, cassant la bulle de chaleur qui les recouvrait doucement. La réalité claqua dans la face de Chanyeol mais il ne lâcha pas son amant du regard. Amant, pouvait-il l'appeler ainsi alors qu'il ne l'avait même jamais touché, ou embrassé ?

Son regard s'assombrit puis il le baissa, honteux. Il prit appui sur le bord de la piscine pour se relever, et une fois debout, il ne bougea pas quelques instants, hésitant. Puis avec tout le courage dont il était capable, il leva sa main et la passa dans les cheveux du chanteur. Ils étaient aussi doux que dans son souvenir, et le parfum qui s'en dégageait n'avait pas changé non plus. Il resta ainsi sans rien dire, sans même bouger, alors que Baekhyun était toujours assis, lui était debout à lui caresser les cheveux. Finalement, son téléphone se tut et il ne savait pas réellement quoi faire. Quel était le but de leur relation ? S'éviter jusqu'à ce que l'un se lasse de l'autre ? Ou profiter de l'instant présent et s'aimer comme des fous ? Le cœur du rappeur explosait, et sa volonté monta en lui. Il s'accroupit alors près du chanteur, vraiment très près de lui, et le regardait dans les yeux. Il voulut avancer encore un peu plus, mais ses pieds glissèrent et il tomba en arrière. Il n'oublia pas de tirer Baekhyun dans sa chute, par réflexe sûrement, mais le châtain n'aurait pas porté sa chemise trop grande, la grande perche n'aurait peut-être pas pu l'attraper. Ils finirent tous les deux dans la piscine, tout habillés, à cause de la maladresse de Chanyeol.

Il remonta rapidement à la surface, non sans toussoter un peu, puis regarda Baekhyun, avec une mine coupable. « Mianhae … » Il se mordit la lèvre, pour se retenir de ricaner, mais le fou-rire était trop puissant pour qu'il ne résiste, et il explosa littéralement de rire. Il laissa toute sa frustration ressortir par ce moyen de communication, et il en eut même mal au ventre à force.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Aoû - 2:09
Invité
Invité

When you smile, sun shines.
Chanyeol & Baekhyun



Tenue + De ses grands yeux de chiot, le jeune chanteur observa l’étendu d’eau devant lui. Nager n’était une activité qu’il pratiquait régulièrement ni même dont il était fan, pourtant l’eau restait un élément relaxant pour lui qui l’aidait à se détendre et vaincra quelque peu le stress. Il lui suffisait de mettre ses jambes dans l’eau, comme à cet instant même, pour avoir l’impression que ses soucis se noyaient les uns après les autres. Doucement pour ne plus jamais réapparaitre. C’était parfaitement faux mais il avait toujours aimé se bercer de rêveries, se raconter des mensonges qu’il fera en sorte de croire et qui lui rendraient ainsi la vie plus douce. Ce soir encore, il faisait preuve de cette naïveté enfantine. S’il suivait ses croyances, il lui suffirait donc de mettre les pieds dans l’eau pour que tous ses problèmes avec Chan Yeol s’envolent et qu’il retrouve ce lien si spécial qu’ils avaient toujours eu tous les deux. Cela avait toujours été Chan Yeol pour lui bien qu’il ne s’en soit pas rendu compte rapidement. Il avait pourtant suffit de quelques mots pour qu’il comprenne les réels et profonds sentiments qui le reliaient à cet homme. Aujourd’hui, il avait cette folle impression de voir de ses propres yeux ce petit fil rouge du destin accroché à leur auriculaire et qui le faisait, chaque jour, tomber un peu plus amoureux de son beau géant. Je t’aime chaque jour un peu plus qu’hier mais moins que demain, Baek Hyun comprenait enfin le sens de cette phrase si souvent répétée dans des films à l’eau de rose qu’il lui arrivait parfois de regarder. Il le comprenait car c’était exactement ce qu’il ressentait. Un amour grand et infini. De ses doigts, de sa bouche et de son corps entier, il aurait voulu exprimer à Chan Yeol tout ce qu’il éprouvait pour lui. Mais il n’était pas doué, trop coincé, trop timide, pas assez hardi. Il se contentait alors de rester silencieux et accumuler les tensions entre eux tandis qu’au fond de lui, il ne rêvait que de démontrer qu’il appartenait à lui seul. Et que personne ne sera jamais de capable de l’aimer autant que lui.

Il soupira doucement mais finit par sourire quand Chan Yeol se rapprocha de lui. Un simple et doux sourire, pas ceux énormes et sans retenus qu’il se permettait assez souvent. Pourtant, Baek Hyun n’avait jamais aimé se voir sourire. Il trouvait que cela lui donnait un air idiot. Il ressemblait à quelqu’un de simplet. Paradoxalement, il semblait être le seul à penser ainsi. Il savait que Chan Yeol aimait son sourire et il détestait l’en priver ainsi.

Oh, ce petit son léger et tendre à son oreille ; le faible rire de Chan Yeol qui lui parvint d’un coup suite à sa petite remarque. Combien de temps déjà depuis la dernière fois qu’il lui en avait fait démonstration ? Une semaine, deux ? Peut-être même depuis le lendemain de leur mise en couple, qu’en savait-il ? Les journées étaient toutes devenues semblables, l’unique chose qui aurait pu les différencier serait le niveau de tension présent entre ces ceux-là. Mais aujourd’hui pouvait être un jour différent, Baek Hyun notait une très bonne baisse du niveau de stress…Qu’il ne manqua d’ailleurs pas de faire élever à son paroxysme en touchant par inadvertance la jambe de son amour. Quel idiot ! Il enleva son pied et ne fit plus le moindre geste. Chan Yeol semblait tout autant paralysé que lui. La foudre de gêne les avait à nouveau frappé de plein fouet. Mais Baek Hyun ne voulait pas s’arrêter à cela. Se lever et rentrer à l’appartement ? Beaucoup trop facile ; et il n’en pouvait plus de la lâcheté. Il se devait de réagir. Et son acte de courage se matérialisa en une simple caresse sur le dos de la main de Chan Yeol. Une main qu’il aimait pour sa douceur malgré le bout rugueux de ses doigts à cause des heures que son petit-ami passait en compagnie de guitare. La texture dure de la pulpe de ses doigts l’avait d’ailleurs toujours fascine, combien de fois l’avait-il tapoté et caresser en riant, enfant ingénu qui ne comprenait pas que d’aussi jolies mains puissent pourtant cacher autant de dureté. Cette même main qu’il caressait en cet instant avec hésitation. Ses doigts semblaient ridicules près de ceux du rappeur, tout son corps l’était. « Tu… » répéta-t-il doucement en guettant la moindre émotion sur son si beau visage.

Mais rien ne pouvait être simple entre eux n’est-ce pas ? Alors que ce moment d’intimité prenait place entre eux, il avait fallu qu’une sonnerie de téléphone vienne tout gâcher. Bon sang, qui pouvait bien appeler en une pareille heure ? « Tu devrais répondre. » proposa-t-il tristement, les yeux bas. Le contact avait été rompu. Puis il la sentit, cette caresse fluide sur le sommet de son crâne. Baek Hyun aurait pu ronronner, de plaisir, de bonheur…peu importe. C’était bon de sentir le toucher de son petit-ami, tellement bon. Le silence revint peu après. Chan Yeol revint alors à ses côtés, accroupi il était presque au même niveau que lui, restant tout de même légèrement plus grand. Le chanteur déglutit face à cette promiscuité soudaine.

Pour la suite, Baek Hyun ne saurait dire par quel tour de passe-passe, il s’était retrouvé au milieu de la piscine en compagnie de son géant. L’eau n’était pas très profonde…Enfin, quand on était Chan Yeol, on devait surement avoir pied partout. Joyeuse vie de géant, n’est-ce pas ? Chan Yeol s’excusa et naturellement un sourire étira les lèvres du plus vieux. « Tu n’es vraiment pas doué ! » Et le rire ne tarda pas à les rattraper, un fou-rire qui dura plusieurs minutes jusqu’à ce le garçon en ait mal aux côtes et aux pommettes. Mais qu’est-ce qu’il se sentait bien à présent. Ses yeux de chiot joyeux se posèrent sur l’objet de tous ses tourments alors qu’il souriait de toutes ses dents. Un pied devant l’autre, il se rapprocha doucement du brun sans jamais détourer le regard. Il ne le fit qu’au moment où il déposa sa tête contre le torse mouillé de son petit-ami et entoura sa taille de ses petits bras. Il serra Chan Yeol fort contre lui, écoutant d’une oreille rêveuse les battements de son cœur. Qu’est-ce qu’il lui avait manqué!
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Aoû - 18:14
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. S'il avait pu attraper son téléphone en tendant le bras, il l'aurait certainement noyé dans l'eau de la piscine. Parce qu'ils commençaient tout juste à se rapprocher et oublier le reste. Chanyeol aurait même du penser à le mettre en vibreur ou en silencieux, mais non. En même temps, il ne pensait pas qu'il allait recevoir un appel à cette heure si tardive. Qui avait bien pu le déranger ? Il se le demandait bien, mais cette pensée fut bien vite chassée. Parce qu'en réalité, il ne voulait plus savoir, juste être proche de l'homme qu'il aimait. Ce fut le déclencheur de son geste, de sa main dans les mèches châtain de son petit ami, qu'il caressait avec douceur, s'amusant à entourer ses doigts avec ses cheveux, se plaisant de ce simple contact. Il le faisait autrefois, lorsqu'ils dormaient ensemble. Lorsque leurs sentiments ne leur permettaient plus de faire autrement. En y repensant, avant qu'ils ne soient ensemble officiellement, c'était plus facile. Ils étaient devenus plus proches, plus tactiles, et Baekhyun venait rejoindre Chanyeol dans son lit pour que tous les deux puissent passer une nuit tranquille et paisible. Les heures de sommeil du plus grand étaient maintenant agitées et très courtes, ce qui le rendait fatigué et souvent de mauvais humeur. Il ne s'était pas seulement éloigné de Baekhyun mais du reste du groupe aussi, et ça ne l'aidait pas franchement à aller mieux.

À cause de se foutu téléphone, Chanyeol n'avait pas pu finir sa phrase. Et Dieu seul sait ce qui allait sortir de sa bouche, ce que sa voix grave avait décidé de prononcer. Il s'était laissé emporté par leur regard et les émotions qui allaient avec, il voulait juste laisser parler son cœur. Il avait bien ressenti la déception dans la voix du chanteur quand il lui avait proposé de répondre aux sonneries de son appareil. Chanyeol n'en avait déjà pas réellement envie, mais après cette simple phrase et le ton employé, il laissa complètement tombé. Il préférait mille fois Baekhyun à la personne qui avait appelé sur son portable. Puis tout avait été très vite. Entre le moment où il s'était accroupi, approché de Baekhyun et le moment où il les avait fait tomber dans la piscine, il n'y avait que quelques secondes.

Il n'avait pas bien compris comment c'était arrivé, mais il se retrouvait avec ses vêtements trempés. La sensation n'était pas très agréable, bien que drôle. Dans la chute, sa casquette avait même déserté sa tête, pour flotter au dessus de l'eau. Ses cheveux maintenant humides collaient son front et recouvraient presque ses yeux, lui donnant un certain aspect sauvage. Et son fou rire lui donnait mal partout, contractant quelques muscles de son corps, comme ses abdominaux qui avaient du mal à suivre le rythme des contractions, tellement il ne pouvait plus s'arrêter. Il entendait clairement le rire mélodieux de Baekhyun, et son cœur se gonflait de joie. Ce dernier était d'ailleurs affolé, autant par la surprise précédente de tomber que de retrouver ce sentiment de sérénité totale en compagnie de son chanteur favori. Plusieurs minutes passèrent. Des secondes de pur bonheur, de libération. Comme si le poids qui pesait sur les épaules du brun s'en allait aussi vite qu'il s'y était posé. Il se sentait plus léger, et c'était un sentiment tellement agréable qu'il ne voulait plus s'en passer.

Son regard se porta un peu plus sérieusement sur la bouille d'ange en face de lui, et son organe vital s'excita d'avantage. Parce qu'il était beau, mais plus que d'habitude. En fait, il le savait s'embellir de jour en jour, mais là, avec la peau luisante, les cheveux mouillés et ce sourire angélique sur ses lèvres, Baekhyun était vraiment magnifique. Pendant presque trois ans, il l'avait regardé de manière amicale, lui trouvant évidemment un charme fou, mais sans spécialement le voir autrement. Aujourd'hui, il ne savait même plus comment il pourrait se passer une seule journée de sa gueule d'ange. La distance entre leur corps fut détruite peu à peu par Baekhyun, sans que Chanyeol n'ait le temps de réagir, parce qu'il était plus occupé à observer les traits si fins de son petit ami qu'à penser à fuir la situation. Si bien que quand des petits bras entourèrent sa taille, ses yeux s'écarquillèrent comme si c'était la première fois que cela arrivait. Alors qu'avant, les câlins et diverses marques d'affection étaient fréquents. Pourquoi son cœur se mettait à pomper plus vite le sang dans ses veines ? Il devenait fou, sans que Chanyeol ne puisse contrôler quoi que ce soit. Il ne se sentait pas plus à l'aise par le fait que le châtain pouvait absolument tout entendre là-dedans. Il serra et desserra ses poings, parce qu'il ne savait pas quoi faire, alors que sa réaction devrait juste être naturelle. Il tentait de paraître calme, mais il ne pouvait pas tromper son amant à cause de ses battements cardiaques. Plus il pensait, plus il stressait, et plus il devenait difficile de réfléchir correctement.

Il prit alors son courage à deux mains, même si c'était toujours le bordel dans sa tête, et avec beaucoup d'hésitation, il cala une main dans le bas de son dos, alors qu'il posa l'autre dans la nuque du plus petit. Il ferma les yeux quelques instants pour profiter de cette étreinte, tout en le serrant un peu plus contre lui. Il ne voulait plus se détacher de son petit corps, ne plus avoir à se passer de son parfum, bien que leurs deux odeurs se mélangeaient au quotidien  dans leur chambre, mais surtout, voir cet immense sourire rectangle plus souvent. Ce soir-là, il s'était rendu compte que Baekhyun était une part entière de sa vie et que sans lui, plus rien n'était pareil, aucune autre personne n'était aussi importante pour lui. « Je suis con Baek … Et ne me demande pas pourquoi, tu le sais. Au lieu de me rapprocher de toi, je nous ai éloigné. Mais je n'ai pas pensé à toi, je ne suis qu'un putain d'égoïste … » Il ne voulait pas que Baekhyun voit son visage, parce que toute la pression redescendait, mais que la fatigue l'attaquait tout en même temps, rendant ses yeux larmoyants et son expression triste à souhait. Il ne se sentait plus capable de parler à voix haute, parce qu'il savait pertinemment qu'il flancherait, que les sons dérailleraient et que Baekhyun s'inquiéterait. Malheureusement, ces deux idiots se connaissaient tout de même un minimum et pouvaient facilement déceler les sentiments dans leurs mots. Chanyeol préféra entourer le corps du châtain de ses bras, le serrant comme si sa vie en dépendait, tout en faisant attention à ne pas l'étouffer non plus. Il voulait prononcer des excuses, mais plus aucune syllabe n'osait sortir de sa bouche et quand leur étreinte se desserra juste assez pour qu'ils se regardent dans le blanc des yeux, Chanyeol lui adressa un sourire désolé, peiné et embarrassé. Parce qu'il n'avait pas l'habitude de parler à cœur ouvert comme il venait de le faire, mais surtout parce qu'il savait que s'il ne se retenait pas un minimum, il fondrait en larmes.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Lun 31 Aoû - 0:49
Invité
Invité

When you smile, sun shines.
Chanyeol & Baekhyun



Tenue +  A ce moment là, Baek Hyun aurait tout donné pour pouvoir pulvériser ce satané téléphone par la simple pensée. A croire que les choses ne pouvaient jamais se passer normalement entre eux. Quand ils réussissaient à plus ou moins entamer une discussion sérieuse, il fallait qu’ils se fassent interrompre. Il lui conseilla alors de simplement aller répondre, histoire de voir qui était cette personne qui ne pouvait attendre jusqu’au lendemain et préférait déranger les gens durant la nuit. A cette heure, les gens dormaient…ou réglaient leurs déboires sentimentaux comme il était le cas pour les deux garçons. Il espérait vraiment que ce ne soit pas un membre des EXO car le petit chanteur trouvera alors bien un moyen vicieux de se venger. Son côté rancunier n’était un secret pour personne. Le téléphona sonna encore un moment, pourtant Chan Yeol n’alla pas en sa direction et préféra passer sa main dans ses cheveux. Ce genre de geste était monnaie courante entre eux, avant. Parfois le soir, il s’en souvenait parfaitement, il se trainait dans le lit du géant et ce dernier jouait alors avec les mèches de sa tignasse et lui parlait de tout et de rien, lui racontant sa journée ou une anecdote drôle de son enfance. Qu’est-ce qu’il aimait l’entendre cette voix grave qu’il aimait tant. Il ne tardait alors jamais trop à s’endormir. Ces temps-ci, il évitait plutôt le lit de Chan Yeol comme la peste et n’y venait que quand la pluie était trop forte ou même qu’un orage résonnait au loin.

Baek Hyun pensait profiter encore longtemps de cette caresse et de manières générales de ce petit moment de tendresse peu fréquent entre eux. Qui savait si le rappeur continuerait dans cette voie demain ou s’il se mettra à l’éviter encore plus. Evidemment, ceci non plus ne put lui être accordé puisque la maladresse légendaire de son petit-ami pointa le bout de son nez. Chan Yeol bascula vers la piscine et le traina par réflexe dans sa chute. Il était plus grand et plus fort, Baek Hyun n’avait aucune chance de la rattraper, combien même il en aurait eu le temps. Il fut quand même reconnaissant de ne pas avoir bu la tasse ni s’être fait mal. Il jeta un petit regard vers Chan Yeol pour s’assurer que ce dernier n’avait rien non plus. Mais le rappeur semblait en forme et même joyeux puisqu’il fit rapidement pris d’un fou-rire contagieux. Et Baek Hyun n’aurait jamais cru qu’il lui suffirait d’ainsi rire en compagnie de l’être aimé pour que toute la tension de ces dernières semaines soit évacuée. Au final, le rire était bel et bien la meilleure des thérapies.

Quand il voulait fixer Chan Yeol, le chanteur devait lever haut le menton et cela lui causait une légère douleur à la nuque. Mais il n’y avait jamais attaché la moindre importance parce qu’il lui suffisait d’ancrer son regard dans celui du rappeur pour se sentir englouti et ne plus penser à rien. L’esprit vide et le cœur gorgé d’amour. Le rire prit fin mais pas ce moment de bonheur, à son plus grand plaisir. Baek Hyun se sentait heureux et…encore plus amoureux de cet homme parfait. Il était drôle de se dire comment les complexes de Chan Yeol faisaient partie de ce que le plus petit aimait justement le plus chez, ses longues jambes, ses oreilles, sa maladresse attendrissante…Il aimait réellement tout chez lui.

Il sentait le regard intense de Chan Yeol sur lui, sur son corps et son visage, pourtant il n’en ressenti pas la moindre gêne cette fois. Parce qu’il avait l’impression que ce regard était appréciateur et il faisait en sorte de bien faire entrer cette idée dans sa tête. Tout naturellement, il vint se blottir tout contre le corps mouillé et pourtant chaud du Chan Yeol. Et puis il compta intérieurement, jusqu’à trois, jusqu’à dix, jusqu’à quinze…mais absolument rien ne se passait. Chan Yeol ne répondait pas à son étreinte – ce qu’il aurait clairement préféré – ni ne l’avait-il repoussé. Que devait-il comprendre par cela ? Etait-il allé trop vite à cause de l’intimité ressenti en ce moment ? Pourtant, des câlins, ils en avaient échangés des centaines avant. Ou était-il finalement le seul à aimer ce genre de démonstrations affectives ? Peut-être que tout ceci ne se faisaient pas entre garçons et que Chan Yeol en avait conscience. Il n’en savait absolument rien.

Baek Hyun aurait pu continuer à ruminer ainsi très longtemps s’il ne sentit pas, avec grand plaisir, la main de Chan Yeol sur le bas de son dos. Un frisson électrique traversa son échine. C’était mieux ainsi, beaucoup mieux. Le sourire du châtain n’avait jamais été aussi grand qu’en cet instant. « Je suis con Baek … Et ne me demande pas pourquoi, tu le sais. Au lieu de me rapprocher de toi, je nous ai éloigné. Mais je n'ai pas pensé à toi, je ne suis qu'un putain d'égoïste … » Au milieu de cette étreinte forte, et malgré ce sourire qui illuminait son visage, Baek Hyun sentait de grosses larmes rouler contre ses joues d’enfant. Chan Yeol le serrait fort contre son corps et le chanteur en faisant de même, se collant encore plus à lui si possible.

Il était toujours dans les bras de son géant mais était parfaitement capable de le regarder et voir son petit sourire désolé. Baek Hyun fut reconnaissant d’avoir le visage déjà mouillée à cet instant. « C’était tellement dur de te sentir si loin de moi. Je ne savais pas quoi faire… » Murmura-t-il doucement. Il tenta de prendre une longue inspiration et se détendre. Doucement, il leva sa main afin de la poser sur la joue du brun, caressant sa pommette du bout du pouce. « A chaque fois que je te regardais, tu semblais triste…e-et…et je m’en voulais tant de t'avoir enlevé ton beau sourire...Je veux juste te rendre heureux et que tu te sentes bien...avec moi...» C’était le moment des confidences et autant dire ce qu’il avait sur le cœur, ou au moins une partie. Il baissa ensuite sa main et s’agrippa au bras de Chan Yeol, se mordant distraitement la lèvre inférieure. C’était plutôt un bon début…

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Lun 31 Aoû - 23:26
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. Qu'est-ce qu'ils allaient devenir ? Concrètement. Il aimerait beaucoup avoir la réponse. Connaître l'avenir, et savoir comment se terminera leur relation. Il voudrait voir beaucoup de joie, de plaisanteries et de complicité dans les mois futurs. Il voudrait voir leur ancienne amitié, mais avec les agissements d'un couple normal en bonus. Pouvoir l'embrasser sans y réfléchir pendant trois mois, et le prendre dans ses bras sans se dégonfler. C'était ça qu'il voulait, mais qu'il n'était pas capable de faire. Rendre visite à une ou un voyant lui avait clairement effleuré l'esprit une fois, mais il s'était dit qu'il valait mieux diriger son destin que le laisser arriver. C'était ce qu'il avait fait la première fois, en se déclarant sérieusement de façon pitoyable. Mais il n'était pas à l'aise avec ces sujets, et ne se voyait absolument pas mettre un genou à terre pour lui demander de sortir avec … Il en avait des idées débiles en tête, n'est-ce pas. Parce que Baekhyun n'en demandait certainement pas autant.

Il ne savait pas quel impact avaient ses mots sur le plus petit, mais son cœur serré lui fit comprendre que ça avait fait mouche. C'était léger, et discret, mais Chanyeol avait entendu les quelques reniflements de son bien aimé, et sa résistance flancha, sans que les larmes ne roulent sur ses joues. Il voulait encore resté un minimum « viril », ou même sourire pour son Baekhyun, même si cela s'avérait plus difficile qu'il n'y paraissait. Il se mordit la lèvre à plusieurs reprises, histoire de concentrer sa raison sur autre chose, comme la douleur. Il aurait voulu se pincer ou se griffer pour ne pas craquer, fondre en larmes comme une fontaine, une pluie torrentielle qui ne s'arrêterait que lorsque ses yeux seront réellement secs. Il gardait contenance, mais le visage de son chanteur favori fit tomber son cœur en miettes.

Il avait la confirmation visuelle que son amour venait de verser quelques larmes. Des perles salées courageuses roulaient encore sur sa peau de porcelaine, sur ses joues rebondies et adorables, presque parfaitement masquées par l'eau qui tombait de ses mèches sur son front. Mais le plus grand connaissait son aîné par cœur, assez pour affirmer que ses paroles venaient de le toucher, et que la situation les avait beaucoup plus affectés qu'ils ne le laissaient paraître. Le cœur du brun avait du mal à accepter la situation, parce qu'il avait fait souffrir la personne la plus précieuse à ses yeux, et qu'il continuait encore. Il venait de le faire pleurer, et c'était difficile pour lui de se dire que c'était de sa faute. Qu'au lieu de le rendre heureux, il l'avait perdu, et le perdait encore. Il ne voulait plus que ça dure, il ne le supportait plus.

« C’était tellement dur de te sentir si loin de moi. Je ne savais pas quoi faire… » Tous les deux avaient réagi de la même façon. Souffrir chacun dans leur coin, vouloir agir sans pouvoir le faire ou en être capable. Cette fois, lorsque les paupières de Chanyeol se fermèrent, quelques larmes se mélangèrent à leur tour au chlore qui gouttait de ses mèches noires. Il ne les garda pas longtemps fermées, cinq secondes tout au plus, mais il n'avait pas pu retenir sa peine. La voix triste de Baekhyun l'avait fragilisé et fait tomber toutes les barrières qu'il tentait de mettre entre sa pauvre fierté et sa souffrance enfouie depuis trop longtemps. Alors sans pouvoir lutter ou y remédier, cette dernière s'était exprimée. En rouvrant les yeux, il les dirigea juste une seconde vers le ciel, comme pour les faire repartir d'où elles venaient mais cela ne fonctionna pas. Une main douce, fine, qu'il connaissait par cœur se posa sur sa joue, et de nouveau, il ferma les yeux pour se frotter un peu plus contre celle-là. Il avait besoin de le sentir, de le toucher et se faire caresser de cette manière. Ça lui manquait, mais il avait l'impression de découvrir des sensations. Ce qui n'était pas totalement faux, puisqu'ils n'avaient jamais eu de gestes de ce genre depuis leur relation amoureuse. « A chaque fois que je te regardais, tu semblais triste…e-et…et je m’en voulais tant de t'avoir enlevé ton beau sourire...Je veux juste te rendre heureux et que tu te sentes bien...avec moi...»

En vérité, Chanyeol ne savait pas quoi répondre, parce qu'il savait ses yeux devenir rouges. Histoire de prouver qu'il pleurait, qu'il montrait ses faiblesses à son petit cœur en face de lui. Même si Baekhyun avait les mêmes marques autour des yeux. En plus du chlore qui s'infiltrait malicieusement dans chaque œil. Ce qui les faisait ressembler à deux idiots. Un petit sourire se dessina malgré tout sur les lèvres du géant quand le châtain mordilla les siennes. Il le faisait souvent quand il était un peu embarrassé ou anxieux, mais là, il était tout simplement craquant. Une idée débile germa dans son esprit, et il l'écouta sans résister ou se poser trente mille questions. Doucement, il remonta ses mains, pour les poser sur les joues rondes du plus petit, et, avec deux doigts de chaque main, il écarta sa bouche pour former un rectangle quasiment parfait. Chanyeol pouffa de rire devant sa bêtise avant de le lâcher sous le regard incrédule de l'aîné. « Je préfère largement quand tu souris ! Parce que quand tu pleures … Tu es moche ! » Il se prépara à recevoir un coup, des représailles, n'importe quoi, parce qu'il souriait comme un idiot et qu'il était fier de sa vanne. En vérité, il voulait juste que son Baekhyun sourie comme avant, et qu'ils se chamaillent comme des enfants de primaire. Et puis, le visage de Byun Baekhyun était beau, même lorsqu'il pleurait.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Sep - 15:26
Invité
Invité

When you smile, sun shines.
Chanyeol & Baekhyun



Tenue +  Baek Hyun ne saurait réellement dire ce qu'il s'était imaginé arriver quand il avait accepté la déclaration de son géant il y'a trois mois. Sur le moment, il n'avait pensé ni aux conséquences ni aux changements que tout ceci allait causer à leur relation. Oh évidemment, il s'attendait au fond de lui à ce qu'il y'ait un changement, à quoi bon sinon de passer de statut de meilleurs amis à celui d'amoureux ? Simplement, il avait été très loin de s'attendre à ce que ce changement soit aussi négatif, il ne se reconnaissait plus...Il ne reconnaissait plus non plus Chan Yeol. Leur complicité, leur blagues idiotes et leur longues soirées à discuter de tout et de rien dans le lit de l'un ou de l'autre...Tout ceci, Baek Hyun craignait parfois que cela n'ait été que le fruit de son imagination tant leur relation est devenu tendu. C'était difficile d'être amoureux d'un homme, il ne comptait le crier sur tout les toits ni mettre qui que ce soit dans la confidence pour le moment, pourtant il assumait ces sentiments qu'il éprouvait. Il n'avait jamais ouvertement prononcé ces mots pour le principal concerné, encore faudrait-il qu'ils aient une réelle conversation pour cela, mais cela n’empêchait pas ses sentiments d'exister et de grandir encore. Il voulait juste que Chan Yeol et lui soit un couple comme les autres une fois à l'abri de regards indiscrets ou dans leur chambre.

Ce n'était qu'une fois dans les bras de ce grand garçon que Baek Hyun se sentit réellement bien, il avait cette naïve impression que là était sa réelle place. Il avait toujours été un peu plus émotif que les autres garçons, mais malgré tout, n'importe qui aurait laissé tomber quelques larmes en ce genre de situation, n'est-ce pas ? Dans tous les cas, il n'avait plus honte de pleurer et montrer sa tristesse et faiblesse. Si cela été nécessaire pour que ses rapports avec son petit-ami s'améliorent, il n'y voyait pas le moindre problème.

Leur étreinte fut rompu mais ils restaient malgré tout proches et le plus petit tenait fermement entre ses mains le bas du t-shirt de son petit-ami. Un geste instinctif comme s'il avait peur que Chan Yeol se décide finalement à fuir au moindre moment. Oh il lui faudra lui passer sur le corps cette fois avant de pouvoir partir. Ils avaient enfin réussi à parler de ce qui les tourmentaient et Baek Hyun comptait bien à ce que les choses continuent ainsi. Il n'avait pas envie de rendre le rappeur triste, c'était bien la dernière chose qu'il aimerait voir. Maintenant il pouvait enfin le dire. Même en ce moment, Chan Yeol semblait triste quand il ferma les yeux, ce fut très rapide mais le chanteur avait été assez observateur pour le remarquer. Il aimait que Chan Yeol soit fort ou le protège, mais ne lui demandait pas pour autant d'être un surhomme. Ce n'était pas grave s'il faiblissait, lui fera en sorte d'être son pilier dans ces moments là. Il caressa la joue de son homme et pourtant ce fut lui-même qui se ressenti un frisson dans son corps suite à ce geste banal. Cela lui avait tant manqué de toucher Chan Yeol. En le regardant ainsi, il n'avait pour seul envie que de se mettre sur la pointe de pieds et l'embrasser, mais si le désir était bien présent, le courage l'était beaucoup moins. Il se pinça les lèvres, comme pour mettre un terme à ses pulsions.

« Je préfère largement quand tu souris ! Parce que quand tu pleures … Tu es moche ! » lui avait-il confié en écartant sa bouche, laissant voir les quenottes blanches du châtin. Quel idiot ! Il éclata de rire à nouveau, ses yeux se fermèrent alors laissant en même temps tomber de dernières larmes. « Tu es vraiment con ! » pourtant, une tendresse infini émanait de chaque mot que ses lèvres prononçaient. Il essuya ses larmes de ses mains humides, réalisant par la suite la stupidité de son geste. Il n'était pas mieux que Chan Yeol mais ce n'était pas si mal que cela, ils faisaient un merveilleux couple d'idiots. Baek Hyun retrouva doucement son sérieux, ancrant ses yeux dans les prunelles sombres de son amour. « Tu m'as manqué. » soupira-t-il finalement, lui offrant un sourire timide et des joues rosissantes.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Sep - 22:57
Invité
Invité

WHEN YOU SMILE, SUN SHINES

tenue babe. Oh oui, il était réellement fier de sa bêtise, et son immense sourire le démontrait. Ce n'était tout de même pas pour rien que certains fans le surnommaient « teeth rich », il lui faisait même honneur. Parce qu'il souriait vraiment de toutes ses dents, comme s'il venait d'accomplir la plus courageuse des missions. Ce qui n'était pas si faux en soi, puisqu'il était parvenu à détendre l'atmosphère mais aussi à soulager son cœur, à le rendre plus léger et heureux. Il ne savait pas combien de temps cela allait durer, mais il n'y pensa pas un seul instant. Il retrouvait une complicité perdue avec son meilleur ami, aujourd'hui petit ami, et il était réellement content de s'en rendre compte.

Ses doigts libérèrent le coin des lèvres de Baekhyun afin qu'elles puissent redevenir normales, mais il ne retira pas ses mains de son visage. Sans doute parce que son cerveau exigeait des contacts physiques, parce que son corps en ressentait le besoin vital. Cela lui manquait, terriblement, tous les jours, à chaque seconde de sa vie, chaque pas qu'il faisait l'un devant l'autre et il souffrait énormément de ce vide en lui. Mais, là, dans cette piscine, sous ces étoiles et cette lune argentée, il se sentait plus léger et son sourire n'était pas forcé. Il tenait entre ses bras, l'amour de sa vie, et c'était peut-être idiot de penser cela, mais il savait qu'il n'oublierait jamais Baekhyun. Jusqu'à sa mort, ces lèvres rectangles allaient le marquer et le suivre partout, et il n'aurait besoin d'aucune photo pour se rappeler de son visage si particulier. Il savait que Bbyun était pour lui, et que personne d'autre ne pourrait conquérir son cœur comme l'aîné l'avait fait.

Leurs rires se mélangèrent une nouvelle fois, et Chanyeol adorait celui de Baekhyun. Il se savait déjà craquer pour lui, mais lors de The Return of Superman … Il avait carrément fondu. Ils s'étaient beaucoup amusés avec les gamins ce jour-là. C'était un des plus précieux souvenirs du ChanBaek, et ce fut ce jour-là que la grande perche se vit faire sa vie avec lui. C'était, encore une fois, peut-être idiot, mais il n'avait vu personne d'autres dans une maison, à ses côtés, avec des gosses. Aujourd'hui, il savait que ses pensées avaient été trop loin, parce que tous les deux n'avaient passé encore aucun cap, et même le baiser semblait être une tâche difficile à accomplir. Pourtant, c'était dans la liste de ses objectifs mais … Le vouloir et le faire sont deux choses bien distinctes.

« Tu es vraiment con ! » Chanyeol le savait. Peut-être un peu trop même, mais si c'était dit de cette façon à chaque fois, il voulait bien l'entendre tous les jours. De la bouche de son Baekhyun, de cette voix si douce et remplie de sentiments. Il n'était pas certain de pouvoir s'en lasser un jour. Il voulait l'entendre chanter, comme au temps où il n'y avait aucune gêne entre eux, comme lorsqu'ils étaient aussi liés que les doigts d'une main. Il se rendait compte que beaucoup de choses manquaient à sa vie, mais qu'il pouvait regrouper en une seule personne : Byun Baekhyun. Oui, en ce moment, sa vie, ses pensées se résumaient à ce nom de famille suivi de ce prénom. Il ne voulait pas que ça change.

Le sérieux revint entre eux, et un eye contact des plus déstabilisants en prime. Chanyeol ne pouvait et ne voulait pas rompre cet échange, mais il ne savait pas vraiment où se cacher. Parce que les yeux de son petit ami étaient illuminés d'une lueur douce et agréable, qui mettait mal à l'aise le cadet, autant que ça réchauffait son cœur. « Tu m'as manqué. » Ces mots … Il croyait mourir en les entendant. Il ne se lasserait décidément jamais des sentiments que lui procuraient le bacon du groupe, non, jamais, et il en avait parfaitement conscience. À la vue de ce visage rougissant et ce sourire craquant, Chanyeol pinça ses lèvres. Comme pour se retenir de parler, de dire quelque chose de travers ou de simplement dire une connerie. Il avait peur de ce que ce regard, ce sourire, ces joues, ces mots voulaient représenter, de l'endroit où ça pourrait les mener, et son cœur se mit à battre bien plus fort, alors que ses mains glissèrent sur les bras de Baekhyun. Sa lâcheté le rattrapa. Non, c'était la peur qui tiraillait ses tripes et il voulait simplement fuir, alors qu'il se devait d'affronter la réalité et ses sentiments pour le châtain. Il pinça une nouvelle fois ses lèvres, mais le regard toujours plongé dans celui du plus petit, une de ses mains remonta jusqu'à se caler sur l'arrière de son crâne. Il coupa son cerveau le temps de quelques secondes et déposa ses lèvres sur le front de son cher et tendre. Il dura un peu, les paupières du brun s'étaient fermées pour apprécier son geste, et la sensation de la peau de Baekhyun sous ses lèvres. Il ne voulait plus fuir, et même si c'était difficile, il luttait contre. Parce qu'il était amoureux de Baekhyun.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V.I.U.  :: 
Happy ending
 :: RP
-