AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

best nap ever ♥ Yixing

 :: 
Happy ending
 :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 9 Sep - 20:55
Invité
Invité
Disons que j'étais fatiguée...


[tenue +] Du bruit, encore du bruit. Seulement du bruit. Jin Ri tombait de fatigue et cet après-midi le dortoir n’était qu’un brouhaha incessant. Le son de la télévision, de la musique venant de la deuxième chambre ainsi que les paroles et les rires des autres membres, se mêlaient entre eux, rendant folle la jeune fille. Les quatre autres avaient abandonnés le navire et laissées Jin Ri seule dans sa chambre de peur de s’attirer les foudres de leur coéquipière et pour éviter que la troisième guerre mondiale n’éclate dans leur dortoir. Au quotidien la demoiselle n’était pas difficile à vivre, si on oubliait son je-m’en-foutisme et ses sarcasmes, mais il arrivait que sa fatigue soit telle que Sulli se transformait en un genre de troll irascible. Dans ces moments-là tout l’insupportait même le simple bruit de déglutition de la personne la plus proche d’elle. Et aujourd’hui encore, tout n’était qu’une source de plus pour attiser la colère de la chanteuse. Il fallait qu’elle dorme mais il y avait beaucoup de bruit dans l’appartement. Tout au fond d’elle, Jin Ri savait qu’elle ne pouvait pas demander plus aux membres, elle ne pouvait pas leur demander de se taire ni même de sortir du dortoir. La jeune fille se redressa mollement sur son lit et hotta ses écouteurs de ses oreilles. Même la musique n’arrivait pas à capter son intérêt. Elle tendit le bras pour attraper son téléphone et regarder l’heure. Le temps avançait avec une lenteur affligeante à croire qu’il se moquait d’elle et de sa mauvaise humeur. Son fond d’écran était une photo de Yi Xing et Chan Yeol prise par ses soins dans les coulisses du dernier concert du SM Town. Si l’information n’est pas indispensable, cette photo lui donna une idée qu’elle jugea merveilleuse. Dans le coaltar, elle se leva de son lit et mis son téléphone dans sa poche. Sulli quitta la chambre en se frottant les yeux et traversa la pièce à vivre sans un regard pour celles qui s’y trouvaient. Aucune d’entre elles ne lui adressa la parole, bien conscientes que la jeune fille était bien trop amorphe pour. Cette dernière enfila ses chaussures dans l’entrée et les prévint qu’elle sortait d’une voix pâteuse.
Dans les couloirs Jin Ri salua les célébrités qu’elle croisa sans vraiment faire attention à qui était qui. Elle était tellement molle que la chanteuse aurait pu croiser un cosplay de Sailor Moon sans même réagir. C’est dire… Ses pas la menèrent dans l’aile Ouest, au quatrième étage, devant l’appartement numéro 2. Soit le dortoir des Exo. Là où vivait maintenant son petit-ami, plusieurs de ses amis et son ennemi naturel. Hier soir Yi Xing lui avait dit qu’ils seraient occupés et donc absents tout l’après-midi. Ils ne pourraient pas se voir quand bien même Jin Ri et toutes les f(x) avaient un jour de repos. C’était plutôt frustrant quand leurs emplois du temps ne s’accordaient pas. Enfin. L’avantage était que l’appartement était vide ce qui voulait dire silencieux et propice à la sieste dont la jeune fille rêvait depuis des heures. Sans plus attendre la chanteuse tapa le digicode. Se trompa une fois à cause du sommeil –elle avait d’abord tapé celui de son propre appartement. La porte se déverrouilla au second essai et Jin Ri entra dans le dortoir. Elle retira ses chaussures et se dirigea directement dans la chambre de son petit-ami. Il ne lui en voudrait pas si elle s’invitait dans son lit le temps d’un somme, n’est-ce pas ? La jeune fille était sûre que si elle lui expliquait la situation il lui pardonnerait son intrusion. De toute façon elle était bien trop fatiguée pour réfléchir aux conséquences de ses actes. Sans plus de cérémonie elle se coucha sur le lit de Yi Xing –sans même se mettre sous les draps et s’endormit presque aussitôt. Jin Ri sombra dans un sommeil profond, le visage détendue affichant une expression de pure satisfaction.


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Sep - 10:02
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

Le jour déclinait derrière les vitres de la salle d’entrainement des EXO... La musique s’arrêta une nouvelle fois. Le chorégraphe se mit une nouvelle fois à les sermonner parce que certains se trompaient dans les mouvements. En même temps, la fatigue de la journée se faisait ressentir dans les muscles et les esprits s’égaraient vers d’autres activités. Le groupe répétait depuis tôt le matin. Il devait être performant pour leurs débuts au Japon. Lay se massait discrètement les épaules, ses muscles étaient tendus. Le jeune homme avait hâte de rentrer au dortoir pour se laisser tomber sur son lit. Il n’avait rien de mieux à faire comme il passait sa journée à travailler alors que sa belle Sulli était en repos. ARGH ! Qu’est-ce que cela pouvait l’agacer quand leurs emplois du temps ne coïncidaient pas ! Évidemment, maintenant que les idoles vivaient dans la résidence V.I.U., cela devrait rendre plus facile les choses… mais en faites non. Cela ne changeait pas grand-chose finalement. Lay en avait marre de ne pas voir Sulli alors il lui avait donné le code pour rentrer dans l’appartement des EXO et ainsi elle pouvait venir quand elle le désirait… Leur relation était plutôt étrange car ils ne s’étaient pas demandé une seule fois s’ils voulaient être ensemble. Cela s’était fait naturellement. On ne pouvait pas nier que la demoiselle était mignonne et attirante. Lay aimait beaucoup passer du temps avec elle-même si tout n’était pas toujours rose. En sa compagnie, il pouvait oublier quelques instants la personne qui hantait ses pensées.

Le chorégraphe en avait assez de l’indiscipline qui régnait dans le groupe alors il les renvoya au dortoir. Les garçons ne furent que plus heureux parce qu’ils avaient vraiment assez. Le trajet dans les vans ne fut pas tranquille ! Non ! Ils se mirent à chanter et à jouer pendant que leurs managers conduisaient. Lay et LuHan se chamaillaient à l’arrière de l’un des vans. Ils se cherchaient parce que LuHan avait encore subtilisé la collation de la licorne qui faisait semblant de bouder. Les garçons finirent par parler de leurs plans pour la soirée. Certains voulaient aller jouer au basket pendant que d’autres avaient envie d’aller au cinéma. Lay était tenté d’aller faire quelques paniers mais son corps lui faisait mal. Il choisit alors de retourner au dortoir pour essayer de se détendre les muscles. Si jamais cela allait mieux, il sortirait. Quand les vans s’arrêtèrent devant la résidence, les garçons en sortirent en discutant avant de se séparer pour aller jouer ou au cinéma. Lay se dirigea vers les ascenseurs.

Une fois dans la cabine, il s’appuya contre la paroi. Il était las de cette journée mais aussi de toute la tension qui l’habitait depuis la soirée sur le balcon avec Chen et la découverte que Chen fréquentait une fille. Fermant les yeux, le jeune homme se demanda pourquoi il restait encore dans le groupe avec toutes les épreuves qu’il rencontrait actuellement. Il savait bien au fond de lui que sa question était stupide. EXO était sa famille, ses amis, son tout. Il ne pouvait pas les abandonner… en plus il y avait LuHan, Chan Yeol et les autres. C’était aussi la seule façon de toujours faire partie de la vie de Chen. Quand les portes s’ouvrirent, il en sortit presque abattu. Devant la porte de l’appartement, il faillit changer d’avis et aller trouver refuge ailleurs mais quelque chose au fond de lui le poussa à quand même rentrer. Fort heureusement, Chen était resté avec les autres. L’appartement était plongé dans le silence le plus total. Lay en profita pour aller prendre une douche, pour une fois qu’ils n’allaient pas se battre pour savoir lequel l’occuperait en premier. Le jet d’eau lui fit le plus grand bien. En sortant, il passa uniquement une serviette autour de sa taille et laissa ses cheveux mouillés.

En se dirigeant vers sa chambre, il se répétait qu’il devait envoyer un message à Sulli pour savoir comment sa journée s’était passée. Quelle ne fut pas sa surprise quand il poussa la porte et vit la jeune femme endormie dans son lit ! Bah pas besoin d’envoyer un message quand la destinataire dormait comme La Belle au bois dormant dans votre lit. Souriant devant cette vision angélique, Lay alluma uniquement la lampe de sa table de nuit et lui caressa les cheveux. Sulli était tellement belle… Qu’est-ce qu’elle faisait avec un homme qui ne pourrait jamais l’aimer ? La jeune femme méritait mieux qu’un petit ami amoureux d’un autre homme et qui ne pourrait jamais lui donner tout ce dont elle avait besoin. Il se pencha pour l’embrasser sur le front puis sur les lèvres. Son cœur se serra car il savait qu’il n’était pas encore prêt à la laisser partir. Il avait besoin d’elle.

Il s’allongea dans son dos, passa les bras autour d’elle et déposa un baiser léger dans son cou. Il appuya son front contre son omoplate droit et ferma fort les yeux. Non Lay avait besoin que Sulli soit encore à lui ! Il ne voulait pas la laisser partir. Il avait trop besoin d’elle. Avec elle, il avait l’impression de ne pas être invisible. Sa présence suffisait à l’apaiser. Il demanda d’une petite voix :

« Est-ce que tu dors ? »




I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Sep - 14:20
Invité
Invité
Disons que j'étais fatiguée...


[tenue +] Quelque chose d’humide et froid vint chatouiller le coup de Jin Ri, poussant la jeune fille à se réveiller. Ça n’avait rien d’agressif ou de désagréable, au contraire elle avait l’impression de se retrouver dans un cocon tout doux et tout frais. Ses sensations lui revenaient petit à petit l’ancrant avec douceur dans la réalité. Il lui fallait se souvenir où elle était, ce qu’elle faisait et pourquoi diable était-ce si humide ? La petite voix de Yi Xing la ramena à la réalité une bonne fois pour toute. C’est vrai… Jin Ri était venue se reposer dans le dortoir des Exo qu’elle savait vide.
- Non, répondit-elle d’une voix endormie qui semblait indiquer le contraire.
La chanteuse se recroquevilla sur elle-même et enfoui son visage dans les draps pour essayer de se rendormir. Son corps était ankylosé par le long somme qu’elle venait de faire. Finalement Sulli porta ses deux mains à son visage et se frotta les yeux pour se réveiller. Un petit couinement s’échappa d’entre ses lèvres. Tout doucement et avec une certaine maladresse, elle se tourna sur elle-même pour faire face au garçon. Elle lui sourit avant de tendre les lèvres pour embrasser son menton. Sans un mot la jeune fille vint nicher son visage dans le creux de son coup. Elle aurait pu rester des heures dans cette position, lovée dans les bras de son aîné à ne rien faire si ce n’est humer l’odeur de savon qui se mêlait au parfum naturel du jeune homme. C’était un truc de fille amoureuse ça, non ? Il y avait toujours quelque chose pour lui rappeler que leur relation ne tenait sur rien. Un accord muet où chacun laissait l’autre l’utiliser pour combler son besoin d’affection. Jin Ri n’avait pas réussi à tomber amoureuse de Yi Xing malgré toutes ses qualités, pourtant tous les éléments semblaient réunis pour. Quant à lui, elle était persuadée que son cœur battait pour quelqu’un d’autre mais restait silencieuse sur le sujet. Par moment la jeune fille se sentait coupable d’accaparer un homme qu’elle n’aimait même pas alors qu’il pourrait courir dans les bras d’un autre. Elle était si égoïste. Mais surement pas autant que cet imbécile de Kim Jong Dae qui faisait souffrir Lay en silence. Cette dernière pensée l’énerva. Sulli se raidit d’un coup. Elle secoua la tête contre l’épaule du garçon.  Parfois la chanteuse se disait qu’elle était trop gentille à vouloir aider ces deux idiots. Parce que l’idée même de donner un coup de main à Chen dans sa vie amoureuse lui donnait des frissons dans le dos. Jin Ri se calma et passa ses bras autour de Yi Xing pour le serrer fort contre elle. Pour l’instant tu es à moi et je compte bien t’utiliser jusqu’au dernier moment. Sur ces pensées elle déposa un baiser au creux de la nuque du jeune homme.

- Il y avait trop de bruit au dortoir et j’avais besoin de dormir, finit-elle par expliquer.
Ses doigts faisaient des cercles sur la peau nue de son petit ami. Jin Ri aurait voulu ne jamais partir et rester dans ses bras pour toujours. C’était tellement bon de recevoir l’affection de quelqu’un d’autre, même si ce n’était qu’un mensonge. Même s’ils se mentaient à eux-mêmes.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Sep - 17:36
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

Les relations amoureuses avaient toujours été compliquées… surtout quand cela concernait deux célébrités. Leurs emplois du temps étaient souvent bien remplis, laissant peu de place au temps libre ou très tardivement. Lorsqu’ils regagnaient leurs dortoirs respectifs, ils n’avaient pas franchement envie de ressortir alors ils ne se voyaient pas. Le cercle vicieux pouvait durer des mois ou des années avant que les deux idoles décident de mettre un terme à leur relation pour faute de compatibilité. Normalement, la résidence V.I.U. leur permettrait aussi de vivre tranquillement leurs relations amoureuses comme ils se trouvaient dans un même lieu… Malheureusement cela n’effaçait pas tout le reste. Lay se demandait bien comment sa relation avec Sulli pouvait tenir debout dans ses conditions. Ils ne se voyaient peu comme leurs emplois du temps coïncidaient rarement, pourtant la demoiselle avait le code d’entrée de l’appartement des EXO. La licorne aimait bien se faire réveiller par la demoiselle quand elle faisait irruption dans sa chambre en plein milieu de la nuit… mais il devait aussi reconnaître que leur histoire était un mensonge que leur agence aimait alimenter car cela faisait de la publicité aux F(X) comme aux EXO. Le jeune homme savait bien que cela ne durerait pas toute la vie, il avait d’ailleurs plutôt envie de passer son existence avec une personne qui hantait ses pensées chaque seconde de la journée. Evidemment l’histoire entre Chen & Lay était compliquée et semblait carrément impossible puisque chacun se mentait et fuyait l’autre. Dans de telles conditions, on ne devait pas être surpris de voir la licorne se consoler dans les bras d’une demoiselle… pourtant Lay était malheureux. Se servir de Sulli ainsi n’était pas dans sa nature. Il avait la sensation d’être un opportuniste…

Allongé dans son dos, il resserra son étreinte autour de son corps frêle pendant que ses cheveux goûtaient dans son cou. Fermant les yeux, le jeune homme espérait que le monde changerait pendant ce laps de temps. Peut-être que Sulli se transformerait en Chen ou que les sentiments que lui inspiraient son ami disparaitraient… Lay était un éternel rêveur qui ne voulait pas que les gens souffrent surtout à cause de lui. Murmurant presque le jeune homme demanda à Sulli si elle dormait, en même temps il s’attendait à quoi ? La sentant bouger légèrement, il resta immobile pour ne pas l’effrayer. En se retournant, Lay faillit se prendre un coup car il releva la tête en même temps. Fort heureusement il réussit à esquiver ce geste malheureux. Sulli enfouit son visage dans le cou de la licorne qui passa une main sur sa nuque tandis que l’autre venait se placer dans le creux de ses reins. Il la serra contre lui, il ne voulait pas qu’elle parte. Il avait besoin de sa présence, il n’était pas encore prêt à affronter la réalité.

En entendant les paroles de Sulli, Lay eut un petit sourire et déposa un baiser sur son front pendant que son corps se collait un peu plus au sien.

« Tu seras toujours la bienvenue dans ma chambre ! »

Sa phrase était ambiguë mais il n’avait pas envie de réfléchir ce soir. Il se prenait déjà la tête assez comme ça pour ne pas profiter de la présence de sa « petite amie ».  La main qui se trouvait sur la nuque de Sulli se fit plus forte quand le jeune homme se pencha vers sa compagne pour l’embrasser.

« Tu veux encore dormir ? »

Sa voix était provocatrice… Son sourire encore plus…


I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Oct - 23:03
Invité
Invité
Disons que j'étais fatiguée...


[tenue +] Tomber amoureux semblait absolument merveilleux. Certes on devenait niais et en proie à des inquiétudes futiles mais les gens semblaient tellement heureux. Jin Ri regardait avec une envie secrète les couples qui papillonnaient dans son entourage. Elle aussi voulait glousser en recevant un message, se morfondre à cause de gestes ou paroles mal interprétés et sourire à la seule entente d'un nom. L'amour n'avait jamais frappé à la porte de la jeune fille, quand bien même elle avait fréquenté plusieurs garçons auparavant. Yi Xing n'était pas le premier mais il était le seul à lui faire regretter de ne pas réussir à tomber amoureuse. Sulli était persuadée qu'ils seraient véritablement heureux s'ils éprouvaient des sentiments profonds l'un envers l'autre. Seulement c'était loin d'être le cas et chacun se plaisait à faire croire le contraire. Jin Ri aurait pu mettre un terme à cette mascarade depuis longtemps. Dès qu'elle c'était rendu compte des véritables sentiments qui animaient le garçon. La demoiselle ne se faisait plus d'illusion sur son égoïsme et une petite voix au fond d'elle lui disait de garder main mise sur Yi Xing, le temps de trouver quelqu'un d'autre ou que la situation avec Jong Dae se dégrippe. Et cette voix avait une influence non négligeable. Certains jours Jin Ri avait le sentiment d'être la pire des garces, le reste du temps elle vivait très bien avec. Le pragmatisme de mademoiselle Choi semblait ne pas avoir de limites par moment.

Chaque fois que les lèvres de Yi Xing prenaient possessions des siennes Jin Ri se confortait dans l'idée de profiter qu'elle ait encore l'exclusivité sur le garçon. Elle serait bien idiote de refuser ce qui s'offrait à elle, non ? La jeune fille arqua un sourcil à la question de son petit-ami. Sincèrement, qui pourrait résister à cela ? Elle ne répondit pas sentant qu'elle dirait quelque chose d'idiot. Jin Ri ne voulait pas entamer l'ambiance avec une ânerie ou l'un de ces sarcasmes dont elle avait le secret. Sulli se contenta d'un sourire. Un sourire qui en disait long sur la question.
La chanteuse ne réalisa qu'à cet instant que Yi Xing était seulement vêtu d'une serviette. Ce n'était même plus de la provocation à ce niveau-là mais une invitation.
Le gros problème avec les dortoirs, était que la chaleur montait, doucement mais surement, puis on se souvenait qu’il y avait une dizaine d’autres gars dans les pièces d’à côté… Seuelement cette fois Sulli avait beau tendre l’oreille, il n’y avait ni cris, ni rire et pas non plus le son de la télévision, pour rappeler au petit couple qu’ils n’étaient pas seuls et qu’ils pouvaient s’estimer heureux que personne n’entre dans la chambre. Quelque chose s’alluma dans les yeux de la chanteuse.
- On est… seuls ? demandât-elle avec une expression étonnée et provocatrice à la fois.
Un large sourire, tout aussi explicite que les autres, étira ses lèvres. Jin Ri se fit la remarque qu’ils tournaient vraiment beaucoup autour du pot. Ce n’était pourtant loin d’être la première fois qu’ils se retrouvaient dans ce genre de situation. Bien que la serviette était une nouveauté. La jeune fille se retint de faire remarquer à Xi Ying à quel point elle appréciait sa tenue. Elle n’était certes pas un modèle de finesse et d’élégance mais savait tout de même se tenir, au moins un petit peu. Au lieu de cela, Jin Ri vint l’embrasser et passa ses mains dans la nuque du jeune homme. Il finirait bien par comprendre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Oct - 23:52
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

La solitude était une chose que Lay recherchait assez souvent, surtout ces derniers temps. Il ressentait de plus en plus le besoin de se retrouver tout seul. Sa vie sentimentale ressemblait à un immense champ de bataille quand cette dernière est terminée et qu’il ne reste plus rien que des cadavres, de la fumée, des débris. Le jeune homme errait dans ce décor apocalyptique en essayant de comprendre ce qui lui arrivait. Ses sentiments se livraient une guerre sans merci depuis que Chen y était venu mettre le bordel. Le comportement de son ami avait causé beaucoup de tristesse et de désolation dans son existence. Il ne voulait même pas penser à son attitude avec son meilleur ami. Lay ne supportait plus que LuHan le touche ou soit constamment sur son dos… en même temps il recherchait ses moments avec lui. La confusion régnait dans sa tête et son cœur. Il ne savait plus quoi faire ou penser. Il était déjà bien torturé avec les garçons alors pourquoi avait-il accepté de sortir avec une fille ? Sa relation avec elle était vouée à l’échec. Lay en avait parfaitement conscience alors pourquoi ? Sa question pouvait sembler stupide ou même déplacée… mais en réalité il savait que se voiler la face ne résoudrait rien. La licorne fréquentait Sulli pour plusieurs raisons : leur agence les avait un peu lancé dans les bras l’un de l’autre, physiquement elle était plutôt bien et parce que le faites d’accepter son homosexualité était une chose difficile à faire.

Le dortoir avait été déserté par le groupe qui avait voulu profiter de la fin de leur entrainement pour aller faire autre chose. La solitude était la bienvenue surtout aujourd’hui, malheureusement Lay n’avait pas prévu que sa petite amie s’inviterait chez eux… Il se retrouva, allongé près de son petit corps fragile. Émergeant doucement de son sommeil, Lay avait envie de profiter de l’instant présent sans se prendre la tête. Malheureusement c’était difficile quand vous ne savez pas où vous en êtes dans vos sentiments. Il devait apprendre à taire les nombreuses voix qui cherchaient à se faire entendre. Fermant les yeux, il se mit en colère contre lui-même. Il devait profiter de la présence de Sulli même si finalement son comportement avec elle n’était pas le meilleur. Ils échangèrent quelques baisers mais il n’avait pas trop la tête à ça. Lay ressentit le besoin de se perdre dans leur étreinte mais une petite voix lui rappelait que les membres pouvaient revenir à tout moment. Il était hors de question que LuHan ou les autres ne les découvrent ainsi. Certes il savait que c’était lui qui avait provoqué Sulli mais ils devaient faire marche arrière.

La regardant fixement comme si la réponse était écrite sur son visage, il se demanda comment il devait s’y prendre pour la repousser gentiment. Son corps en revanche ne voulait pas perdre cette nouvelle source de chaleur. Ces derniers temps, il avait besoin de se sentir « aimer » ou du moins « désirer ». Personne ne pouvait lui apporter une telle chose en dehors de Sulli. Est-ce mal de vouloir un peu réconfort ? Déposant un baiser dans son cou, il se mit à lui caresser le dos. Leurs corps se retrouvant collés l’un à l’autre. Ses lèvres remontèrent doucement jusqu’aux lèvres de la jeune femme. Ce nouveau baiser, c’était pour lui permettre d’oublier les deux personnes qui lui causaient autant de peine. Il ferma fort les yeux pendant ce baiser, il ne voulait pas voir leurs visages mais c’était peine perdue… pourvue que Sulli ne remarque rien.



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V.I.U.  :: 
Happy ending
 :: RP
-