AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

I can't keep it to myself. [Chae Jin Seok]

 :: 
Séoul City
 :: ✖ Agences :: H2MEDIA Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 20 Nov - 13:51
avatar
A Séoul depuis le : 16/11/2015
Messages échangés : 140
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://minah-cebie.skyrock.com/



I can't keep it to myself.

Se Yong & Chae Jin

Le journée avait été longue pour le groupe, mais surtout pour ChaeJin et moi. Les autres étaient rentrés plus tôt. Mais nous étions restés pour un entraînement supplémentaire en danse pour le maknae qui avait quelques lacunes avec notre dernière chorégraphie. On avait donc continuait pendant quelques heures et ils se faisaient vraiment tard. J'avais donc pris la décision de nous arrêter là pour aujourd'hui. Nous sommes allé prendre notre douche dans les vestiaires avant d'en sortir quelques minutes plus tard prêt à rentrer. On se dirigeait vers la sortie de la salle de danse quant la porte s'ouvrit. Un de mes « amis » entra dans la pièce, il nous salua avant de s'approcher de moi. Il vint alors me chuchoter à l'oreille qu'il aimerait qu'on « sorte ». J'étais quelque peu gêné qu'il agisse comme ça devant mon maknae. Je souris à mon ami avant de me tourner vers ChaeJin et de lui dire avec une petite moue désolé :

Tu peux rentrer tout seul ? Je vais sortir un peu et je reviens à l'appartement tard. Donc vaut mieux que tu ne m'attende pas. D'accord.

J'embrassais son front par habitude avant de lui dire :

À demain, p'tit ange.

Je rejoignais mon « ami » et nous quittons la pièce. Par respect pour le regard innocent de mon cadet, je n'avais pas eu de geste envers mon ami. Mais ce dernier ne s'était pas gêné pour posé une main dans mon dos alors que nous quittions la pièce. Nous nous dirigions vers la sortie du bâtiment quand le mec à mes côtés prit la parole. Il me dit alors que j'aurais pu proposé à mon jeune ami de nous accompagner. Je fronçais les sourcils alors que ce crétin ajouté « Il est plutôt mignon, on pourrait faire un truc sympa trous les trois ». Je comprenais alors qu'il parlait de sexe avec mon maknae. Je le repoussais violemment avant de lui dire :

Je vais te dire trois choses. Un, ne pense pas une seule seconde à t'approcher de lui. Deux, ne pense même pas lui de cette façon. Trois, tu ferais mieux de te casser avant que je ne te foute mon poing dans la tronche.

Je perdais facilement et souvent le contrôle quand il s'agissait de ChaeJin. Et je ne pouvais pas imaginé qu'on puisse avoir des pensées impures envers lui. Je me faisais violence moi-même d'avoir ce genre de pensée, même si je suis amoureux de lui. Après un dernier regard noir à mon ex-conquête, je lui fis un doigt d'honneur avant de faire demi-tour. Je retournais vers la salle de danse et y entrer. ChaeJin était toujours là, assit sur le canapé qui se trouvé dans la salle. Il avait son visage enfouit dans ses mains et alors que j'approchais, je l'entendis sangloter. Oh non ! Qu'est-ce qui lui arrive ? Inquiet pour le p'tit ange, je me précipitais vers lui et m'accroupis devant lui en posant mes mains sur ses genoux.

Hey, p'tit ange ! Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

CODAGE DE © MRS HYDE
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Nov - 18:31
avatar
A Séoul depuis le : 16/11/2015
Messages échangés : 90
Voir le profil de l'utilisateur

I can't keep it to myself


Seyong & me

Est-ce que cette journée allait enfin prendre fin ou non ? Notre entrainement a été long mais encore certains membres sont rentrés avant nous. Je les envie de ne pas avoir des difficultés en danse car ils ont pu retourner à la maison alors que je reste avec Seyong pour cette fichue chorégraphie. Je ne suis pas vraiment doué dans ce domaine, j’oublie souvent des mouvements ou je me trompe dans le sens de certains mouvements. Je dois travailler plus que les autres. Heureusement Yongie reste avec moi pour m’apprendre… mais cela me perturbe de le savoir si proche de moi. Mes pensées ne cessent de voler vers lui. Je sais que je ne devrais pas penser ainsi à lui mais je n’y peux rien.

Nous avons enfin terminé notre entrainement… Je soupire de soulagement en revenant de la douche parce que je suis pressé de rentrer. Je suis heureux que nous soyons seulement tous les deux car on ne se voit pas beaucoup ces derniers temps. Il est toujours occupé avec d’autres « amis » et il rentre tard. Mon cœur saigne en silence de son éloignement. Une petite voix me souffle que mon hyung me fuit mais je ne sais pas pourquoi. Est-ce que je suis un poids pour lui ? Est-ce qu’il s’est rendu compte de mes sentiments pour lui et cela le dérange ? Ce soir, on va rentrer ensemble et cela me fait vraiment plaisir de l’avoir pour moi seul. Malheureusement, ma joie retombe presque instantanément quand un inconnu fait irruption dans la salle d’entrainement. Il se dirige vers Yongie et lui parle à l’oreille. Je comprends rapidement que ma belle soirée vole en éclats. Mes soupçons sont rapidement confirmés par les paroles de Seyong. Je ne veux pas être un poids mort pour lui alors j’acquiesce en hochant de la tête. Mon cœur est lourd et se serre. Il me dit au revoir comme toujours en déposant un baiser sur mon front mais ce soir j’ai plutôt envie de le rejeter.

Comment ai-je pu tomber amoureux d’une personne qui ne se soucie pas de moi ? Je ne suis même pas la personne avec qui il veut être. C’est déjà compliqué ainsi d’avoir des sentiments pour un homme mais en plus il est mon hyung. Nous passons presque tout notre temps libre ensemble et c’est difficile de ne pas lui dire ce que je ressens. Mes sentiments doivent être étouffés pour ne pas causer des ennuis. Seyong serait bien embêter de se retrouver avec un maknae amoureux de lui. Il serait capable de se sentir obligé de prendre soin de moi alors qu’il éprouve rien pour moi.

Mon regard ne manque pas la main de l’inconnu posée dans le dos de Yongie et cela me brise le cœur. Je fais un sourire forcé au cas où ils se retourneraient mais il ne le fait pas. Quand ils sont partis, je me laisse tomber dans le canapé de la salle d’entrainement. Ma tristesse est trop envahissante pour que je ne laisse pas mes larmes coulées. Je voulais tellement qu’il reste avec moi. Yongie ne sera jamais à moi, je le sais bien… je devrais accepter cette idée ! Je cache mon visage derrière mes mains, c’est un peu inutile comme je suis seul pourtant cela me rassure. J’ai la sensation d’être dans une bulle, un monde à part.

Le temps s’écoule lentement mais sûrement… je suis surpris en sentant des mains se poser sur mes genoux. Faisant glisser les miennes pour voir leur propriétaire, je ressens comme un coup à l’estomac. SEYONG ! Je le pensais avec son « ami ». Pourquoi est-il ici ? Mon cœur bat plus vite tout d’un coup. Sa question me donne envie de me laisser tomber sur le sol et de me blottir dans ses bras mais c’est une chose impossible.

« Pourquoi tu passes tout ton temps avec eux … et jamais avec moi ? »

Les mots s’étranglent dans ma gorge. Je ne sais pas pourquoi je lui dis une telle chose.  


© O'DAIM


Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Nov - 11:50
avatar
A Séoul depuis le : 16/11/2015
Messages échangés : 140
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://minah-cebie.skyrock.com/



I can't keep it to myself.

Se Yong & Chae Jin

Quand j'avais quitté la pièce en compagnie de mon « ami », j'avais eu un petit regret. Je laissais seul ChaeJin alors que j'aurais pu passé un peu plus de temps en sa présence à lui seul sans les trois autres membres de notre groupe. Mais une nouvelle fois, j'avais fui. Fui sa présence et fui mes sentiments pour lui. C'est pour ça que j'avais suivi l'autre. Car avoir passer plusieurs heures avec ChaeJin a fait ressortir encore plus mes vieux démons. Je ne pouvais pas rester plus longtemps seul avec lui de peur de ne plus rien contrôler. J'avais de plus en plus de mal à garder le contrôle de moi-même depuis quelques jours. Notre maknae me hanté tellement que je n'étais pas sortis depuis une semaine avec quelqu'un, seul oui... Et là, j'avais besoin de me changer les idées pour ne pas risquer de tout gâcher.
Mais l'autre crétin avait réussi à faire tout tomber à l'eau en moins d'une minute. Comment ? Il avait osé parlé de mon p'tit ange comme éventuel future conquête, un plan cul simplement... Comme cet « ami » était pour moi... Il avait même parlé de ce faire un plan à trois avec MON ChaeJin. Je ne supportais pas qu'on parle ainsi de mon cadet qui était encore innocent à mes yeux. Je ne laisserais jamais personne le toucher ainsi juste pour une histoire de sex. Il méritait tellement mieux. Alors oui, j'avais pété mon câble et avais royalement envoyé boulet l'autre. Quand il s'agissait de ChaeJin, j'avais vraiment tendance à perdre le contrôle de moi-même. C'est pour ça que je lui donnais deux conseils avant de le menacer de lui mettre mon point dans la gueule s'il ne se casser pas de suite. Je ne lui laissais pas le temps de répondre lui jetant un dernier regard noir avant de lui faire un doigt d'honneur. Puis je retournais dans le bâtiment pour rejoindre mon maknae en espérant qu'il n'aie pas quitter la salle de danse.
Quand j'arrivais dans la salle, je fus surpris et choqué de voir ChaeJin recroquevillé sur le canapé et qu'il semblait pleurer. En m'approchant, je l'entendis sangloter. J'accélérais le pas avant de m'accroupir devant lui et de poser mes mains sur ses genoux. Mon cadet retira ses mains de devant ses yeux. Il eu un air surpris en me voyant alors que mon cœur se brisait en voyant ses yeux si remplient de tristesse et de larmes. Que lui arrivait-t-il ? Et c'est précisément ce que je m'empressais de lui demander. Il me répondit difficilement enfin plutôt... Il me demanda difficilement pourquoi je passais mon temps avec eux, je comprenais alors qu'il parlait de ses femmes et ses hommes avec qui je « sortais ». Mais ce n'est pas ça qui finit d'éclater mon cœur en petits morceaux. Non... C'est quand il me demanda pourquoi je ne restais jamais avec lui à la place. Ses mots eurent du mal à franchir sa bouche et pourtant il l'avait dit. J'étais donc la cause de ses pleurs. Moi qui m'étais promis de ne jamais le faire pleurer. J'avais rompu la promesse que je m'étais faite. J'étais la cause de son mal et de ses pleurs. Je me sentais mal d'avoir fait ça.
J'essayais de garder mon regard plonger dans ses yeux alors que ma bouche s'ouvrait à plusieurs reprises sans qu'aucun son n'en sorte. Je baissais la tête alors que je sentais les larmes me montaient aux yeux. Qu'est-ce que j'avais fait ? Que pouvais-je lui dire maintenant ? Les mots me faisaient défauts ce qui était rare venant de moi. Mes mains étaient toujours posés sur les genoux de mon maknae, mes pouces caressaient doucement les jambes de mon maknae comme par automatisme. Je relevais la tête pour le regarder prenant mon courage à deux mains pour lui répondre :


Je... Je suis désolé, ChaeJin. Je... Je ne savais pas à quel point mon comportement pouvait te faire du mal. Je ne voulais absolument pas te faire du mal. Je m'étais pourtant promis de ne pas te faire souffrir. C'est pour ça que je... Que je m'éloignais... Je pensais que c'était mieux pour toi... Je ne voulais pas briser ce que l'on avait déjà alors c'était le seul moyen. Je... Je suis tellement désolé. Je... Je ne voulais pas que tu pleurs surtout à cause de moi. Mais je n'ai rien contre toi...

Je vins m'asseoir sur le canapé à côté de lui un peu en biais de façon à être presque face à lui. Je l'attirais alors contre moi, le serrant fort dans mes bras et enfouissant mon visage dans son cou. Je m'en voulais tellement que je n'arrivais plus à le regarder pour lui parler. Inspirant profondément son doux parfum, je repris la parole :

Je suis désolé... Pardonnes-moi ! Je ne voulais pas te faire souffrir. J'avais tellement peur de te perdre si je te disais la vérité... Tu n'aurais sans doute plus voulu que je t'approche... Je devais m'évader, fuir ce que je ressentais... Je ne voulais pas te dégoutter... C'est tout ce que j'ai trouvé...

Mes paroles n'avaient aucun sens. Et pourtant, je continuais à déblatérer dans tous les sens de manière incontrôlée... C'est comme si ma bouche n'écoutait pas mon cerveau et qu'elle fonctionnait toute seule.

Il ne fallait pas que tu sache... Si tu avais su, je t'aurais perdu... Et je ne voulais pas... Ça aurait été trop dur... Je t'aime tellement.

Je me figeais d'un seul coup en me rendant compte de ce que je venais de lâcher. Toujours cacher dans son cou, je n'osais plus bougeais plus parlais. Qu'est-ce que j'avais dit ? Pourquoi j'avais lâcher tout ça ? C'était si dur de le voir normal que je n'avais pas pu retenir tout ça plus longtemps... C'est comme si sa tristesse avait tout déverrouillé.

CODAGE DE © MRS HYDE
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Nov - 20:27
avatar
A Séoul depuis le : 16/11/2015
Messages échangés : 90
Voir le profil de l'utilisateur

I can't keep it to myself


Seyong & me

Tous mes espoirs venaient de voler en milliers de petits morceaux. Cet inconnu a mis une fin assez brutale à mes rêves. Je pensais que nous serions tous les deux ce soir. On rentrerait en discutant et riant comme si tous ces derniers jours n’existaient plus. Malheureusement tous mes plans étaient contrariés par ce type venait réclamer l’attention de Yongie. Ce dernier, bien trop gentil, semblait accepter la proposition que l’on venait de lui faire. En comprenant que je serai une nouvelle fois abandonné par celui dont j’étais amoureux secrètement, je sentis mon cœur se briser. Les larmes menacèrent de couler pendant qu’il venait me dire que je devrais rentrer seul et que les autres ne devaient pas l’attendre car il reviendrait tardivement. Je voulais lui hurler que je le haïssais, que je ne voulais plus jamais le revoir… mais je n’en avais pas le courage. En cet instant, je ressentais une profonde tristesse. Comprenant que je n’étais qu’un boulet pour mon hyung, je souhaitais quitter cette pièce en courant et probablement ne jamais revenir. Heureusement pour moi, ce fut eux qui décidèrent de partir.

La main posée dans le dos de Yongie me hantait… Pourquoi cet inconnu semblait si familier avec lui ? Est-ce qu’il avait des ennuis ? Mon cœur accéléra ses battements comme si nous étions en pleine course. Je me demandais ce que je devais faire maintenant. Retourner à la maison ? Je dirais quoi aux autres membres ou mes colocataires quand ils verraient mon expression triste ? Je ne pouvais pas faire semblant que tout allait bien alors que la personne dont je suis amoureux ne se soucie pas un seul instant de moi. Ne souhaitant pas devoir subir leur interrogatoire, je décidais de rester dans notre salle d’entrainement puis quand il se ferait très tard je rentrerai pour filer au lit directement. Je me suis installé sur le canapé pour ne pas rester debout mais lorsque mes fesses se posèrent sur le cuir de ce dernier, mes larmes coulèrent immédiatement. Je ne pouvais plus les retenir.

Pourquoi Yongie préférait-il passer son temps avec eux ? Pourquoi avais-je la sensation désagréable qu’il me fuyait ? Est-ce qu’il en avait assez de s’occuper de moi ? Il y avait beaucoup de questions sans réponse qui hantaient mon esprit. Je cachais mon visage entre mes mains pour me couper du monde. Je continuais de pleurer parce que l’amour que je ressentais pour lui était très fort et envahissant. Je ne savais plus comment faire pour le cacher. Il était tellement important pour moi…

Son retour me surprit vraiment. Avait-il oublié quelque chose ? Quand il posa ses mains sur mes jambes et s’installa devant moi, je voulus le repousser en lui disant de ne pas s’occuper de moi comme il le faisait ces derniers temps… mais j’étais heureux de le revoir et il semblait tellement inquiet. Il me demanda ce que j’avais et je ne réussis pas à cacher ma déception, ma peine. Je lui demandais pourquoi il préférait passer son temps avec eux et pas avec moi. Cela avait été difficile de lui dire la vérité mais j’avais besoin de savoir pourquoi il me fuyait. Sa réaction me laissa sans voix. Nous nous sommes regardés dans les yeux l’un de l’autre et je le vis hésiter avant de me répondre. Son discours était plutôt confus. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait me dire… ou je ne voulais pas comprendre. Mon cœur battait fort dans ma poitrine. Mes paumes étaient moites. Je restais silencieux parce que je ne savais pas comment réagir… en plus je ne comprenais  pas vraiment sa réponse. Cela ne paraissait très clair dans son esprit ou alors les vannes lâchaient et j’allais entendre des choses qui me feraient du mal. Pourquoi n’avais-je pas un peu plus de courage ? Je lui aurais demandé de se taire et avec une note d’humour j’aurais tourné la situation à la dérision. Malheureusement je n’étais pas ainsi… surtout que je l’aimais tellement que je souffrais de son rejet.

Mes yeux le suivirent pendant qu’il se levait et prenait place près de moi sur le canapé. Nous nous faisons presque face. Mon cœur a stoppé sa course déraisonnée et il est suspendu à ses lèvres. Je paniquais intérieurement car je ne savais pas ce qu’il allait m’annoncer. Yongie me prit dans ses bras et enfouisse son visage dans mon cou. Ce geste me surprit mais me rendit heureux. J’aimais être près de lui ainsi. Mes mains remontèrent le long de son dos et agrippèrent le tissu de son vêtement. Je ne voulais pas lui laisser l’opportunité de s’éloigner de moi. Il était revenu ! Je ne le laisserai à personne… enfin je n’avais pas le choix comme nous n’étions pas en couple.

« … je t’aime tellement.» Mon cœur se jeta dans le vide au moment où ses mots franchissent les lèvres de Yongie. Est-ce que cela voulait dire qu’il était amoureux de moi ? Une petite lueur d’espoir naquit dans mon cœur et ma tête. Est-ce que Yongie pouvait éprouver des sentiments pour moi ? Mes mains serrèrent un peu plus le tissu de son haut. Je ne voulais pas afficher une expression joyeuse si je comprenais mal ses propos. Je me reculais, même si cela me coûtait de ne plus être dans ses bras. Je lui pris le visage entre les mains pour le forcer à me regarder. Mes yeux devaient refléter mon angoisse mais aussi mon espoir. Je me sentais nerveux de lui demander une telle chose mais j’avais besoin de savoir.

« Est-ce que tu es amoureux de moi, Yongie ? » Je voulais bien que la terre s’ouvre sous mes mains et me fasse disparaitre maintenant. Attendre une réponse de sa part ne faisait que me rendre encore plus nerveux. J’espérais tellement que Yongie éprouvait pour moi autre chose que de l’amitié ou un amour fraternel. Je ne savais pas quand j’avais commencé à être amoureux de lui mais c’était le cas… Je le voulais pour moi tout seul !

© O'DAIM


Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Déc - 18:50
avatar
A Séoul depuis le : 16/11/2015
Messages échangés : 140
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://minah-cebie.skyrock.com/



I can't keep it to myself.

Se Yong & Chae Jin

Je n'étais pas sûr de moi. J'avais peur. Je ne pouvais pas lui répondre en lui faisant face. C'est pour ça que je l'avais pris dans mes bras et que j'avais caché mon visage dans son cou afin de pouvoir lui parler en toute liberté. Je sentis ses mains remontaient dans mon dos, elles s'agrippèrent à mon vêtement que je sentis être tiré légèrement dans mon dos. Ça me donna comme une force, un élan d'adrénaline... Ma bouche s'ouvrit, je commençais à déblatérer tout un tas de paroles qui n'avaient aucun sens et en réponse à sa simple question. Je me perdais moi-même dans mes propres paroles jusqu'à ce moment... Ce moment où je lui disais et je me cite « Je t'aime tellement. »... C'était sortit tout seul. J'en étais resté figé. Je lui avais dis et il risquait de me rejetait à tout moment. Je fermais les yeux un instant alors que la peur de le perdre revenait soudainement. Mais... Avait-il compris le sens de mes mots ? Que je parlais d'amour et non d'amitié. Je le saurais très rapidement. Je le sentis s'agripper un peu plus à mon t-shirt. Un soupçon d'espoir s'empara de moi. Mais ce fût de courte durée.
Je le sentis se reculer, s'écarter de moi et quitter mes bras. Mon cœur se serra, j'avais l'impression que mon pire cauchemar n'allait pas tarder à se réaliser. Quand je me retrouva face à lui, je gardais la tête baissé ayant peur de ce que je pourrais voir, de ce que je pourrais lire dans son regard... Je sentis ses mains se poser de part et d'autre de mon visage alors qu'il me forçait à relever la tête. Mon regard croisa le sien et je pu y lire des sentiments très contradictoires que je n'arrivais pas forcément à décrypter. Enfin, je n'arrivais juste pas à les comprendre. Je soutenais son regard tant bien que mal, même si je n'avais qu'une envie, celle de fuir. Nos regards étaient toujours encrer l'un dans l'autre quand la voix de celui que j'aimais résonna dans la pièce. Il me demandait si j'étais amoureux de lui. Il n'avait donc pas compris le sens de mes paroles. Je pouvais encore retourner en arrière et ne pas prendre de risque. Mais... Je n'en ai pas envie. Je n'ai pas envie de continuer à mener mon petit train de vie, celui que je menais depuis quelques mois. Alors... Je ne devais plus aller à l'encontre de mes sentiments... Même si je dois le perdre. Je pris une profonde inspiration avant de prendre ses mains dans les miennes. Je détournais la tête, j'avais besoin de retrouver un peu de courage. J'avais perdu ce dernier à l'instant même où mon regard avait croisé celui de mon maknae. Je réfléchissais aussi à la manière dont je devrais lui dire. Après une autre profonde inspiration avant de le regarder à nouveau. « Allez ! Vas-y ! Tu ne vas pas abandonner maintenant. » m'encourageais-je en silence. Je plantais alors mes yeux dans les siens avant de lui dire le plus sincèrement possible :


Oui... Oui... Je suis amoureux de toi.

C'était comme si on m'enlevait un poids de sur mes épaules. Je me sentais libérer. Mais très vite ce sentiment de liberté laissa place à la peur du rejet. Qu'allait-il arrivait maintenant ?

CODAGE DE © MRS HYDE
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Déc - 23:30
avatar
A Séoul depuis le : 16/11/2015
Messages échangés : 90
Voir le profil de l'utilisateur

I can't keep it to myself


Seyong & me

Comment pouvais-je cacher mes sentiments en ayant Seyong dans mes bras ? Cette proximité me tuait lentement mais doucement. Mon cœur battait tellement fort que mes oreilles avaient commencé à bourdonner. Je voulais quitter cette salle en courant pour mettre le plus de distance entre nous car je ne supportais pas d’être aussi proche de lui alors que je n’étais rien pour lui. Mes mains glissaient dans son dos, cherchant à le consoler mais surtout lui donner du courage. Mes doigts attrapèrent le tissu de son haut en espérant que cela calmerait mon cœur… malheureusement cela ne fit qu’accélérer ses battements. Les mains de Yongie dans mon dos ne rendaient pas les choses plus faciles. Mon esprit était focalisé sur toutes les sensations qui naissaient en moi à ce simple contact. Mon dos était parcouru de milliers de petites décharges électriques. Ma peau se réchauffait à son contact. Je ne me souviens pas d’avoir été aussi proche de lui auparavant… pourtant je trouvais que nous étions trop loin l’un de l’autre. C’était assez contradictoire mais je voulais être mieux installé pour sentir son corps contre le mien.

J’entendais une petite voix mécontente qui me hurlait de cesser de penser ainsi. Il n’était pas normal d’éprouver ce genre de sentiments pour un « hyung » et encore moins pour un garçon. Ces derniers temps, elle venait souvent me hanter pour tenter de me ramener dans le droit chemin… mais c’était quoi le droit chemin ? Une vie où je serai malheureux parce que Seyong ne serait pas à moi ? Une vie où je serai encore plus l’ombre de moi-même ? Mes sentiments pour lui étaient comme une véritable révélation. Quand j’en avais pris conscience, je n’avais pas cherché à les fuir. Je savais que je ne pourrais pas être heureux parce que Yongie ne serait jamais amoureux de moi mais je ne voulais pas les rejeter car je me sentais moi-même en éprouvant de tels sentiments pour lui. Son comportement envers moi me causait beaucoup de peine surtout que je ne comprenais pas pourquoi il me fuyait ainsi. Est-ce que j’étais tellement transparent que Seyong avait compris que j’étais amoureux de lui ? Je le perdais car je ne savais pas faire semblant ? Son départ tout à l’heure avait été comme un coup de massue. Les larmes avaient coulé le long de mes joues dès l’instant où il avait franchi la porte de la salle. J’avais l’impression de le perdre pour toujours.

Maintenant que Yongie était de retour, je comptais bien ne pas le lâcher. Cela ne durerait probablement que quelques minutes mais je voulais savoir la sensation pendant ce laps de temps que nous étions seuls au monde et qu’il m’appartenait. Son discours était confus ou est-ce moi qui n’arrivais pas à me concentrer dessus ? Quand il me dit « … je t’aime tellement. », je crus que mon heure était arrivée. Cela semblait irréaliste ! Je ne voulais pas croire que ses paroles pouvaient refléter de véritables sentiments à mon égard. Je m’écartais de lui, vraiment à contrecœur, mais je voulais savoir son expression. Prenant son visage entre mes mains, je lui demandais s’il était amoureux de moi. Mon cœur battait si fort que Seyong devait l’entendre, ce n’était pas possible autrement. Nos regards étaient accrochés l’un à l’autre comme si on pouvait lire en chacun. Malheureusement ce n’était pas le cas.

« Oui … Oui… je suis amoureux de toi. » Les battements de mon cœur se stoppèrent immédiatement. Je ne me rendis pas compte tout de suite que je retenais ma respiration avant de serrer les doigts de Yongie. Je ne savais pas comment exprimer ce que je ressentais en cet instant. Il était amoureux de moi ? Non je devais rêver ! C’était impossible ! Il se moquait de moi. Mes yeux se détachèrent des siens pour chercher une réponse ailleurs. Je devais hurler de joie ? Je devais lui demander si cela l’amusait de se rire de mes sentiments ? J’étais perdu et confus… pourtant je sentais bien que Yongie ne mentait pas. Ce n’était pas dans ses habitudes… en tout cas avec moi… enfin normalement… Je clignais plusieurs fois des cils pour ne pas laisser les larmes coulées. S’il était vraiment amoureux de moi pourquoi avait-il agit ainsi ? Pourquoi ne cessait-il pas me fuir ? Je voulais seulement qu’il soit avec moi.
Me rendant compte que mon silence pouvait lui causer de la peine ou l’effrayer, je relevais les yeux vers lui. Il était tellement beau. Non c’était impossible qu’il soit amoureux de moi. Je ne voulais pas y croire… Ouvrant la bouche, je réussis seulement à laisser échapper « Hyung… » avant de me taire à nouveau. Comment devais-je lui faire comprendre que j’étais amoureux de lui mais que je ne voulais pas qu’il se moque de moi ? Lâchant ses mains, je lui caressais la joue en me mordant la lèvre inférieure. Je voulais savoir pourquoi… maintenant…

« Pourquoi maintenant ? Yongie… tu me fuies depuis des semaines. » Les vannes étaient ouvertes… je devais lui dire ce que je ressentais. Je ne voulais pas le perdre mais tout ça était tellement difficile pour moi. Je ne voulais pas qu’il me dise ça sans vraiment le penser. Je ne voulais pas avoir de faux espoirs. « Je pensais que tu me détestais… que tu en avais assez de jouer au grand frère attentionné avec moi… que je te dégoûtais… » Mes mains se lièrent derrière son cou pendant que des larmes silencieuses glissaient le long de mes joues. « Je t’aime tant Yongie… » Je le regardais en me mordant la lève inférieure. Je ne voulais pas pleurer devant lui mais sa déclaration me rendait tellement heureux.


© O'DAIM


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V.I.U.  :: 
Séoul City
 :: ✖ Agences :: H2MEDIA
-