AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

escapade nocturne. ft uee.

 :: 
Happy ending
 :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 19 Aoû - 15:18
Invité
Invité
escapade nocturne.
uee & taecyeon.
(outfit) + Écouteurs plantés au creux de mes oreilles, regard plongé envers ce plafond à la base violemment blanchâtre, à présent d’un ton bien plus grisé au vu de l’heure qu'il était actuellement. Il est inévitable que la nuit ait atteint son paroxysme, et pourtant, je ne parvenais pas à fermer les yeux. Une raison particulière ? Je suppose que beaucoup de faits jouaient sur cet état. Que ce soit le simple fait d’avoir changé la disposition des meubles de mon antre, la literie de ce lit que j’affectionnais tant, ou la simple vision de cette jeune femme qui créait bien de tourments au sein de mon esprit. Tout ceci me semblait être de bonnes raisons pour ne pas parvenir à mettre la main sur Morphée. Quelle femme, alors. Amusé, c’est simplement après mettre permis de déclencher la lampe qui se trouvait sur ma table de chevet, et avec une discrétion sans nom que je parvenais jusqu’à mon étagère – ne plus partager nos chambres, ça avait quelques avantages, après tout - ; de multiples mangas glissés au creux de mes mains, me plonger au sein d’une histoire quelconque me semblait être le meilleur moyen pour moi de trouver le sommeil. Je ne finirais bien par m’endormir sur l’un deux. Tout du moins, c’est ce dont je me persuadais de croire, mais malheureusement pour moi, une longue heure venait de se clore et mon esprit ne daignait toujours pas trouver un certain repos.

Ironie du sort, ou simple retour du Karma, je redoutais de croire qu’une nuit blanche allait se dérouler au sein de cette soirée si bien entamée. Quoi que. Les multiples vibrations de mon téléphone portable reposé contre ma table de chevet me stoppèrent net au travers de ces quelconques péripéties psychologiques. Un message écrit venant d’une destinatrice que je ne connaissais que trop bien pour pouvoir me permettre de l’ignorer ‘naïvement’. Un semblant d’hésitation résidait pourtant en moi lorsque cet unique message fut ouvert ; une véritable tentation à l’état pur que je ne pouvais guère me permettre de négliger. Que ce soit de par cette proposition, mais aussi, concernant la personne qui s’était permis d’écrire cela.

C’est donc, au travers de multiples actions précipitées que j’osais agir. Ayant simplement pris la peine de répondre : « J’arrive. » ; je ne tardais pas à chercher d’une manière plutôt vague des vêtements peu voyants et confortables à enfiler. Après tout, une sortie nocturne en si belle compagnie, je doute que ces photographes si détestables osent laisser passer une si belle opportunité.

Farfouillant, casquette glissée sur le haut de mon crâne, il me semblait avoir déjà été bien pire face à elle, alors, je doute qu’une présentation légèrement négligée puisse la décourager, après tout. Nous n’étions pas l’image de la perfection même à chaque instant de la soirée.

Chaussures en main, portable et portefeuille ayant trouvé refuge au sein des multiples poches de ma veste, j’osais traverser la pièce principale à pas de loup afin de n’éveiller aucun soupçon quant à mon départ au beau milieu de la nuit. Par ailleurs, j’allais devoir continuer d’agir ainsi au travers des multiples couloirs que j’allais devoir traverser afin de rejoindre mon but prédéfini. L’aile, Sud, cinquième étage, appartement numéro trois. Un véritable marathon, en soi.

Finalement appuyé contre le mur, j’osais enfiler vulgairement cette paire de chaussures avant que je ne puisse me permettre d’arpenter ces couloirs emportés dans la noirceur de la nuit – à mon plus grand regret, d’ailleurs - ; ayant pris soin de déclencher la lampe torche sur mon téléphone portable, je ressemblais véritablement à l’un de ses hommes souhaitant s’introduire vulgairement au sein d’un appartement afin de pouvoir m’approprier de quelconques objets de valeur. La barbe.

Plusieurs longues minutes avaient été utiles avant que je ne puisse me permettre d’ajouter à mon précédent message ces quelques mots qui signifiait mon arrivée : « Tu peux fuir, je suis là. »

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Aoû - 0:06
avatar
A Séoul depuis le : 14/02/2015
Messages échangés : 421
Voir le profil de l'utilisateur http://very-important-u.forumactif.org

Un silence presque religieux régnait dans l’appartement des filles, même si en tendant l’oreille on pouvait entendre la respiration des membres profondément endormies… Le calme était enfin revenu dans le logement après une journée passée à se chamailler car les cartons n’étaient pas dispatchés correctement et que certains manquaient encore à l’appel. Elevant la voix régulièrement pour faire entendre leur mécontentement, les demoiselles avaient fini par se lasser de leurs prises de bec et s’étaient toutes couchées exténuées… sauf que maintenant qu’elle était dans son lit, le sommeil semblait la fuir complètement. Les yeux grands ouverts sur le plafond, elle tentait de remettre de l’ordre dans ses pensées et ses sentiments. L’entente du groupe ne faisait aucun doute mais parfois la cohabitation avec des femmes était jours tendue & compliquée. Les hommes devaient moins se prendre la tête ! Soupirant, la demoiselle se retourna en espérant trouver enfin le sommeil mais ce dernier ne voulait toujours pas s’emparer de ses paupières. Ne pouvant plus supporter de reste ainsi, elle se leva pour faire… quoi ? Très bonne question !

Le silence était le bienvenu après l’agitation de la journée sauf que maintenant UEE ne savait pas quoi faire. Dormir ? Non impossible et ce n’était pas faute d’avoir essayé. Lire ? Ses livres étaient coincés dans un carton qui avait fait polémique dans la chambre de Raina. Dessiner ? Remarque pourquoi pas ! Attrapant son cahier de dessin, elle s’installa en tailleur sur le canapé et laissa son crayon se balader sur la page blanche. Cette activité l’occupa une dizaine de minutes comme elle ne savait pas ce qu’elle voulait dessiner, cela finit par l’ennuyer. Abandonnant son matériel sur le canapé, elle se mit à marcher à quatre pattes vers la cuisine. Non mais pourquoi agissait-elle ainsi ? Parfois il lui passait des idées vraiment farfelues ! Se rendant donc à la cuisine comme un petit bébé – oui il ne va pas parler des tendances sexuelles que cela pouvait évoquer lol – elle ouvrit le frigo & s’installa devant pendant qu’elle finissait de boire la brique de lait. UEE n’était pas toujours très nette dans sa tête. Elle disait souvent que là-haut c’était une véritable colocation mais personne ne voulait la croire avant de la voir faire quelque chose de bizarre.

L’ennui ne passant toujours pas, elle attrapa son téléphone toujours en se saoulant au lait demi-écrémé car le lait entier elle avait dû mal à le digérer. D’une seule main – ouais elle est trop douée lol – elle envoya un message à son grand frère de cœur qui vivait trop loin… oui c’était loin l’aile ouest !!!! Non mais attendez, il fallait descendre tous les étages de l’aile sud puis se rendre à l’aile ouest pour remonter au bon étage… non cette distance était vraiment insupportable ! UEE n’était vraiment pas nette par moment. Dans son message, elle avait juste écrit « HELP ». La jeune femme n’avait pas besoin d’écrire un roman à son cher Taec pour que ce dernier rapplique mais surtout décrypte ce qu’elle voulait dire. Bon ce n’était pas tout de lui avoir envoyé un message, il fallait maintenant s’habiller… qu’est-ce qu’elle pouvait bien mettre ? Pourquoi pas un long t-shirt avec un jean & enfiler son gilet Dark Vador ? (ainsi) Cette tenue était confortable & avait l’avantage d’avoir une capuche immense qui cacherait le faites qu’elle n’était plus maquillée.

L’attente était interminable… UEE n’était pas franchement patiente donc maintenant qu’elle était habillée, elle mourrait d’envie de s’échapper. Quand son téléphone sonna, elle sautilla jusqu’à la porte et l’ouvrit en grand sans faire attention à Taec…

« Poupou, tu as été long ! Tu faisais quoi ? J’ai cru que j’allais mourir d’ennui en t’attendant ! Dit-elle s’appelle comment ? »

UEE n’était pas curieuse pour un sou. Finissant de mettre ses bottes en caoutchouc, elle attendait la réponse de son ami. Lui attrapant la main, elle le tira derrière elle.

« Bon alors on va où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Aoû - 1:02
Invité
Invité
escapade nocturne.
uee & taecyeon.
(outfit) + Cette appellation de ma personne, je la reconnaîtrais entre toutes, à mon plus grand désespoir, d’ailleurs. Il est inévitable qu’au sein d’une relation proche, les deux personnes concernées puissent partager de multiples surnoms, mais celui-ci me semblait des plus original. Perdant, avec cela, la moindre crédibilité et masculinité, j’osais croire qu’un jour cela pourrait changer. J’osais le croire, et pourtant, cela faisait plusieurs mois, voire années, qu’il me suivait à la trace. Une étiquette collée à la glue sur mon front par ma compagne de l’instant présent, celle-ci ne manquait pas de m’offrir un sentiment amusé. Son accoutrement semblait fort original d’un point de vu extérieur, mais je doute d’être surpris. Bien au contraire, j’avais déjà vu bien pire. Malheureusement, je doute qu’il puisse persister des secrets quant à une apparence physique des plus déplorables l’un, envers l’autre.

C’est donc, avec un léger ricanement que j’osais parcourir les multiples couloirs de la résidence sous ta direction, il est inévitable que ton engouement concernant mon acceptation de cette escapade nocturne te plaisait. « Mon pauvre petit cœur qui s’ennuie sans son grand Taecyeon d’amour, tristesse et désespoir, j’étais à la recherche de Morphée et tu m’as empêché de la trouver. Jalousie, alors. » ; mimant une moue des plus naïve afin d’appuyer mes propres paroles, je semblais véritablement ridicule ainsi, mais qu’importe.

« J’ai entendu dire que les rues de Séoul regorgent de bien de surprises, mais je connais un endroit apte à nous changer définitivement les idées tout en prônant l’amusement, si ce n’est pas beau ? Tu devras me remercier comme il se doit sinon la prochaine fois, tu pourras m’attendre deux heures, minimum. »

Ceci étant dit, je prenais les rênes de notre route. Après quelques secondes d’attentes face à l’ascenseur, c’est finalement à l’extérieur que nous trouvions refuge. Croisant alors, de multiples personnes ayant tout juste terminé leurs emplois du temps, exténués et favorisant le repos, nous prônions totalement l’inverse.

La culture asiatique prône l’originalité. Le Japon, particulièrement, et pourtant, la Corée du Sud semble prendre peu à peu exemple sur les multiples pays l’entourant. Que ce soit simplement au travers de la culture américaine, nous avions le droit à notre dose japonaise. Et ce que j’appréciais par-dessus tout ? C’était simplement ces vastes endroits où résident multiples ‘jeux vidéo’ ; du simple jeu où nous devons nous contenter de conduire une voiture, jouer de la guitare, simuler un combat, jouer au basketball et bien plus encore. Il y en avait pour tous les goûts et, c’était un moyen efficace pour se changer les idées.
Au travers d’un simple coup de main, j’osais extirper les clés de ma propre voiture hors de l’une des poches de ma veste afin de démontrer celles-ci face à ta personne. « Ton sauveur ici présent jure que tu ne pourras pas t’ennuyer, et ce, même pas une seule seconde. Alors, en route. Et puis, je doute que des gens osent nous reconnaître ainsi et surtout en ces lieux... » ; ceci étant dit, d’une simple pression contre le boîtier : la voiture s’ouvrait au travers d’un léger klaxon.

Gentleman oblige, je me permis d’ouvrir la portière côté passager afin de te laisser prendre place avant que je ne puisse me permettre d’en faire de même. Ambiance oblige, une mélodie plutôt entraînante s’emparait de l’habitacle tandis que je prenais soin de débuter notre route au travers d’une conduite plutôt douce, aucune précipitation n’était nécessaire. La nuit nous appartenait à présent.

« Alors, chérie. Il paraît que vous avez foutu un véritable bordel dans les couloirs cette après-midi, hein. »

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V.I.U.  :: 
Happy ending
 :: RP
-