AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

They are crazy in the supermarket ft. Bambam

 :: 
Happy ending
 :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 19 Aoû - 13:42
Invité
Invité

At the supermarket
Bambam & Yugyeom


JB - Yugyeom, j'espère que tu n'as pas oublié ? Vous êtes de corvée pour faire les courses avec Bambam cette semaine.

Tenue + Je ne répondais rien. Normal, j'avais une brosse à dent calé dans la bouche. Et puis, je ne pouvais pas répondre quoi au leader. D'ailleurs, s'il me l'annonçait dès le matin, c'est qu'il y avait urgence et que le frigo était vide. En même temps avec toutes les grosses bouffes que comptent notre groupe. Pourtant, nous avons des régimes stricts à respecter mais j'ai l'impression que certains n'en font qu'à leur tête. Même Bambam mange plus que les 7 membres du groupes réunis. Tiens d'ailleurs, faut que je m'occupe de le réveiller pour lui annoncer la "bonne nouvelle". Je me depêchais donc de prendre ma douche et de me faire beau, comme je faisais toujours pour sortir en public. Non, pas la tonne de maquillage que j'ai sur scène. Juste de quoi être présentable. ça passait par une jolie coiffure et un visage bien hydraté, bien réveillé. Puis, j'enfilais les fringues que j'avais préparé, agrémentais ma tenue de quelques bracelets et je sortais de la salle de bain.

Notre Leader me rappela l'endroit où était stocké l'argent pour les courses, parce que dès le début, on avait décidé d'un seuil limite, et m'informa qu'il avait plaqué la liste contre la porte du frigo. Je poussais un soupir suffisamment discret pour qu'il ne l'entende pas et je m'attelais à l'ultime tâche avant les courses : Réveiller le fake maknae. Bon, ce n'était pas le plus chiant de tous à sortir de ses rêves mais ça, c'est principalement quand on a la bonne technique.  Et moi, le connaissant comme ma poche puisque c'est mon meilleur ami depuis très longtemps, je savais parfaitement y faire avec cette marmotte. Dans la chambre que nous partageons , je me glissais donc vers lui et commençais une série de bisous dans son cou. C'était une zone sensible chez lui. Je lui murmurais ensuite bien au creux de l'oreille que nous étions de corvée pour faire les courses et je finissais par lui retirer la couette. Efficace.

Après quinze minutes où Bambam se réveillait, mangeait et se préparait + quelques temps dans les transports en commun sans nous faire remarquer, nous étions enfin à l'intérieur du supermarché où le jeu pouvait commencer. Ah oui, j'avais oublié de vous dire qu'il ne fallait jamais nous laisser seuls dans un supermarché. Parce que ça se terminait toujours... n'importe comment. Je conduis et tu montes ou tu conduis et je monte dedans ? Disais-je en attrapant un caddie. Parce que oui, c'était bien du caddie dont on parlait. Rallye dans le magasin, ça vous parle ?
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Aoû - 19:09
avatar
A Séoul depuis le : 16/08/2015
Messages échangés : 273
Voir le profil de l'utilisateur

At the supermarket
Bambam & Yugyeom



Tenue + Bambam n’avait jamais été du genre matinal, préférant de loin rester à flemmarder sur son lit autant qu’il ne pouvait. Le jeune thaïlandais adorait par-dessus tout se réveiller mais rester allongé à ne rien faire ou simplement jouer sur son portable et écouter de la musique. Parfois, il arrivait même à trainer Yugyeom à ses côtés et ils restaient simplement à discuter ou rire de simples conneries. C’était d’ailleurs ce qu’il avait bien envie de faire aujourd’hui. L’adolescent se contenta de sourire, les yeux encore fermés, quand il sentit de petits bisous sur son cou. Il savait déjà qui était la personne qui s’était chargée de le réveiller sans même avoir à ouvrir un œil. En même temps, le rappeur était loin de laisser tous les membres de son groupe s’approcher ainsi de lui-même s’il s’entendait très bien avec tout le monde. Il était simplement logique qu’il ait plus de liberté avec son meilleur ami. Toutefois, ce meilleur ami n’était pas apporteur de bonnes nouvelles. Les courses dès le matin, quelle idée ! Il n’ouvrit les yeux qu’au moment où son cadet lui enleva sa couette et il émit une plainte boudeuse. « Gho, pourquoi faire les courses aussi tôt ? » gémit-il tout en se redressant. Il passa une main dans ses cheveux désordonnés et donna une tape aux fesses de Yugyeom avant qu’il ne quitte leur chambre.

Bambam se hâta de prendre une rapide douche. Il épuisa la dernière goutte de son gel douche à la vanille et nota mentalement qu’il devait se rappeler de s’en racheter plus tard. Tout frais et propre, le garçon retourna à sa chambre. A présent il fallait choisir une tenue et pour lui il n’y avait rien de plus difficile. Qu’est-ce qu’il préférait leur sorties officielles où les stylistes de l’agence se chargeaient de lui montrer ce qu’il devait porter. Il n’avait qu’à leur faire une confiance aveugle et oublier ainsi son éternelle indécision. Voyant qu’il risquait d’entendre son Leader gueuler s’il ne faisait pas vite, il soupira en attrapant rapidement une chemise et un jeans. Il fera dans la simplicité aujourd’hui. Il arrangea ses piercings et ses cheveux, se parfuma et le voilà prêt. Il prit un rapide petit-déjeuner, ne pouvait faire mieux de tout façon puisque le frigo était quasiment vide.

Les deux maknaes se rendirent ensuite au supermarché mais avant il fallait passer par les transports en communs étant tous les deux trop jeunes pour avoir leur propre voiture. Ils arrivèrent à destination sans trop de soucis. A la question de Yugyeom, le garçon afficha un grand sourire. « Je monte et tu conduis ! » affirma-t-il d’une voix capricieuse. « Il faut bien que ses grands bras servent à quelque chose. » Et aujourd’hui c’était pour pousser le caddie. Bambam mentirait s’il disait ne pas être envieux de la grande taille de son meilleur ami, c’était quelque chose qu’il aimait beaucoup chez lui. Aussitôt dit, le thaïlandais monta dans le caddie tel un enfant. « Je propose qu’on fasse la course aux promotions, comme ça on économisera de quoi s’acheter des snacks. » Oui, Bambam adorait piquer dans le budget des courses pour s’acheter ces cochonneries qu’il adorait tant. Il lui fallait bien une commission, non ?


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Aoû - 1:04
Invité
Invité

At the supermarket
Bambam & Yugyeom



Tenue +  A contrario de mon meilleur ami, j'étais plutôt du genre matinal. J'appréciais me réveiller en même temps que le soleil, un peu après plutôt,  et traîner dans le grand appartement seul tout en prenant mon chocolat chaud qui me rendait de bonne humeur. Parce que je me laissais bien souvent une heure de latence avant d'aller réveiller mes hyungs. Et puis, quand c'était fait, de temps en temps, je m'accordais le droit de squatter le lit de Bambam pour discuter de tout et de rien pendant une bonne demie-heure. Sauf que ce matin, pas le temps. Leader souhaitait qu'on fasse les courses au plus vite, son ventre devait parler à sa place à ce moment-là, et comme nous étions de corvées, c'était dès le matin qu'il fallait s'y atteler.

Après m'être préparé, je filais à nouveau en direction de notre chambre pour réveiller mon meilleur ami. Step one, les bisous dans le cou. Et j'étais plutôt fier d'avoir le droit à ce privilège parce que croyez-moi, mais Bambam ne se laisse pas câliner par n'importe qui. Et comme il s'agissait de mon meilleur ami, le tactile devenait toujours plus spontané et naturel. Step two, l'informer de la situation. Un petit mot de ce qui l'attendait au creux de l'oreille et le tour était joué. Final step, le tirage de couette. Bingo ! La petite voix boudeuse de mon thaïlandais préféré me signifiait qu'il était réveillé. J'te rappelle que t'es le premier à pleurer devant le frigo vide... Lançais-je avant de me prendre sa main au cul en sortant de la pièce. Main baladeuse à laquelle je répondais par un baiser que je lui soufflais au loin. Aucun doute à avoir là-dessus, nous sommes vraiment les meilleurs amis du monde.

Direction le supermarché maintenant ! Et nous y arrivions sans encombre, en utilisant les transports en commun puisque nous étions tous les deux trop jeunes pour avoir un permis. Arrivés près des caddies, je lui posais LA question rhétorique. Et comme d'habitude, sa réponse m'arrachait un rire. Je me contentais de lui ébouriffer les cheveux pendant qu'il grimpait dans le caddie. Oh mais t'inquiète ! mes bras servent toujours à quelque chose et je vais t'en faire la démonstration ! Et subitement, je l'attaquais de chatouilles par surprise avec un sourire victorieux sur le visage alors qu'il se tortillait comme un ver dans le caddie. Nous rions comme des fous, tous le monde nous regardaient bizarrement mais... ce n'était pas un gros problème.

Stop les chatouilles. Je reprenais mon souffle après avoir bien rigolé et mes mains s'accrochaient au guidon du caddie. Echange d'un regard avec le fake maknae. Il savait ce qui l'attendait maintenant. Si tu arrives à attraper les promotions... Et hop, mon mode gros délire était enclenché et je faisais filer le caddie à toute vitesse dans les rayons en hurlant de rire comme un demeuré. Où allons-nous mon capitaine ?! criais-je au petit homme qui se trouvait à l'intérieur du caddie qui roulait à 200km/h et non, je n'exagérais pas du tout ce chiffre.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Aoû - 13:28
avatar
A Séoul depuis le : 16/08/2015
Messages échangés : 273
Voir le profil de l'utilisateur

At the supermarket
Bambam & Yugyeom



Tenue +A le voir ainsi, il était assez difficile de se dire que Bambam était un réel ogre quand il était question de nourriture, après tout son apparence chétive faisait plus penser à un boulimique que quelqu’un qui adorait manger et ne se faisait pas vomir dans la cuvette des toilettes la minute qui suivait. C’était ce que faisait certaines idols de son agence, il était peut-être encore jeune mais pas idiot pour autant pour ne pas le remarquer, encore plus quand il y’avait un comeback en vue et qu’ils devaient donc être au top de leur forme comme ils aimaient le dire. Bambam ne pouvait qu’être reconnaissant d’avoir un bon métabolisme qui ne le poussait pas à devoir s’affamer pour suivre les exigences de son manager. Il finit par quitter son lit douillet où il n’aurait pas été contre de rester encore quelques minutes à s’y prélasser et papoter avec son meilleur ami. Il se rattrapera ce soir en se couchant plus tôt sans oublier de faire un petit caprice à Yugyeom pour le forcer à rester près de lui jusqu’à ce qu’il s’endorme. Oui, le thaïlandais avait parfois des caprices d’enfants qu’il assumait totalement et on ne faisait pas grand-chose pour l’en dissuader ni l’arrêter.

Le frigo vide ne fit que lui confirmer que faire les courses était une réelle nécessité, il avait l’impression qu’il passait sa vie à faire les courses avec le maknae du groupe. Arrivé au supermarché, la partie la plus amusante commençait et cela consistait en un dangereux rallye en caddie. Cela n’en avait peut-être pas l’air ainsi mais c’était vraiment dangereux. C’était tout un art que de traverser les rayons à pleine vitesse sans rien faire tomber derrière eux, activité dans laquelle le duo de maknaes excellaient tout particulièrement suite à des mois et des mois d’entrainement intensifs dans le domaine. Bambam rit à son tour en montant dans le caddie, passant rapidement sa main dans ses cheveux pour les remettre en place. « A pleine vitesse, monsieur le géant ! » s’écria-t-il, le ton joyeux. Malheureusement pour lui, ce ne fut absolument pas ce que le giant maknae se décida à faire puisqu’il préféra le tuer à coups de chatouilles. Bambam ne put que se tortiller tout en riant aux larmes, suppliant son ami pour qu’il arrête. « Je ne ferai plus de remarques sur tes grands bras, promis…arrête ! » réussit-il à dire entre deux rire.

S’il arrivait à attraper les promotions ? Il jugeait que le thaïlandais était trop petit pour arriver aux rayons. Bambam sourit malgré tout avant de lâcher un petit cri quand Yugyeom poussa le caddie à toute vitesse. Le thaïlandais tira la liste des courses de la poche du maknae, défilant son regard sur la nourriture qu’il fallait acheter. Pas qu’il comprenne tout, cela dit… « Il nous faut des légumes, je ne comprends pas la passion de notre leader pour les légumes. » pesta-t-il dans une moue. « Il faut aussi du riz, achetons-en beaucoup beaucoup !! »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V.I.U.  :: 
Happy ending
 :: RP
-