AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Qui a éteint la lumière ? ✖ Chan Yeol

 :: 
Séoul City
 :: ✖ Agences :: SM ENT. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 26 Aoû - 19:28
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

La vie en colocation avait ces avantages et ces inconvénients, pour le moment Lay éprouvait quelques difficultés à voir le bon côté des choses. Le groupe était presque constamment toujours ensemble, leur entente était réelle mais parfois envahissante surtout quand on voulait rester un peu seul. Le jeune homme appréciait beaucoup ses amis, il avait seulement besoin de s’éloigner… parce que cela devenait trop difficile de voir Chen rire ou parler avec les autres et faire comme s’il n’existait plus. Son petit cœur en souffrait beaucoup trop. Quand la nuit tombait, Lay étouffait ses larmes dans son oreiller. Personne ne pouvait comprendre ce qu’il ressentait. Il avait l’impression d’être seul au monde alors qu’il était sûrement l’une des personnes les plus entourées. Combien de fois il avait composé le numéro de sa maman pour qu’elle le console sans qu’il ait le courage d’appuyer sur la touche ? Cela servirait à quoi de l’appeler en pleurant ? Elle s’inquiéterait plus qu’autre chose ou elle pleurerait elle aussi. Lay ne voulait pas qu’elle pleure !

Aujourd’hui était un jour comme les autres c’est-à-dire que le groupe avait passé des heures à s’entrainer, avait mangé ensemble et avait encore joué à des jeux pour faire passer le temps entre deux pauses… Ils étaient encore tous ensemble ! Assis en tailleur près du miroir, Lay jetait des coups d’œil à Chen qui se trouvait en face de lui. Ce dernier riait avec XiuMin comme si toute cette situation était normale. Le jeune homme se voyait bien se lever pour aller lui mettre son poing dans la figure… mais après il aurait tous les autres sur le dos et il n’avait pas franchement envie de s’expliquer. Renversant la tête en arrière, il regarda le plafond en se demandant pourquoi il n’était pas comme ses sorcières dans cette série américaine qui pour l’une d’entre elles avait le pouvoir d’accélérer ou figer le temps. Cela serait tellement plus pratique ! Quand enfin ils décidèrent de rentrer, Lay se mit debout et alla voir Chan Yeol. Le jeune homme appréciait énormément Chan Yeol parce qu’il le faisait toujours rire avec ces interventions ou sa maladresse.

« Hey ! Tu voudrais pas rester pour jouer avec moi ? »

Regardant autour de lui pour faire un geste à LuHan afin que ce dernier ne l’attende pas, il aperçut Chen qui partait sans même pas lui jeter un coup d’œil. Énervé, Lay se mordit la joue pour ne rien dire et se retourna vers Chan Yeol :

« J’ai pas envie de rentrer tout de suite ! On pourrait se refaire ce morceau sur lequel on s’entrainait la dernière fois ? »

Lay cherchait-il une échappatoire ? Pas du tout ! Il voulait seulement être un peu lui-même pendant quelques heures. Avec Chan Yeol, il pouvait enfin décompresser…


I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Aoû - 20:33
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. La journée était longue, beaucoup trop pour Chanyeol. Chacun de ses muscles étaient tendus, et il se sentait au bord du gouffre à chaque pas qu'il faisait. Répétant Call me Baby et Love me Right de nombreuses fois, il s'insulta de ne pas avoir le niveau de Kai, Lay ou bien encore Sehun et Luhan. Parce qu'ils ne transpiraient pas autant que lui, qu'ils n'avaient aucun mal à bouger leur membres avec ardeur et souplesse en même temps, et qu'ils adoraient ça. Alors, oui, Grandes Oreilles était un génie, mais certainement pas en danse.

Le pire dans tout ça, ce n'était pas encore les critiques du prof, les regards noirs et les reproches des membres chaque fois qu'ils devaient recommencer, mais Baekhyun. Chanyeol était du genre à penser que chaque personne à son lot de problèmes, mais lui, il n'en avait qu'un et c'était comme s'il avait tout le poids du monde sur la tête. Alors il ratait ses enchaînements, parce qu'il regardait Baekhyun qui était à fond dedans, qui se déhanchait de manière à en faire perdre le fil au géant, et ses sourires … Quand le chanteur était vraiment dans son rôle, dans sa danse, il se permettait de sourire parce que ça lui plaisait, et qu'il s'imaginait sûrement être sur scène, face à des fans hystériques qui crieraient rien que pour le voir remuer ses cheveux de façon sexy mais mignonne. De façon Baekhyunesque en somme.

Alors quand le manager vint dans la salle pour leur dire qu'ils pouvaient rentrer en voyant leur état de fatigue certain, Chanyeol se laissa tomber sur le sol, en étoile, pour rafraîchir ses membres en feu. Son corps avait atteint une température bien insoutenable et il frôlait presque le malaise tellement il n'était pas bien. Cela lui était déjà arrivé de se sentir aussi mal, mais c'était durant un live et il ne pouvait se permettre de faire le mort sur le sol pour que ça passe. Il n'avait pas le droit d'abandonner ses fans, ni même les membres de son groupe, et il avait lutté contre son mal pour finalement réussir jusqu'au bout.

Il ne resta pas bien longtemps dans cet état végétatif car Lay vint lui demander s'il pouvait rester un peu pour jouer. Chanyeol devinait facilement qu'il parlait d'instruments et pas d'enfantillages, alors il se contenta de s'asseoir et de hocher la tête avec enthousiasme. Sa guitare était dans un coin de la pièce, parce qu'il aimait l'emmener lors des entraînements. Il n'était pas rare qu'il se pose quelque part pour jouer, une fois le silence revenu et les membres partis vaquer à leurs occupations. Il était tard ce soir-là, la perche le savait, mais il avait surtout besoin d'éviter l'appartement, tout le monde, mais surtout d'oublier son souci quotidien qui l'envahissait depuis trois mois. Yixing ajouta qu'il voulait terminer le morceau de la fois d'avant, et Chanyeol se sentit tout de suite un peu mieux. « On devrait peut-être prendre une douche avant, enfin en tout cas, moi je vais y aller pour me rafraîchir ! » Son sourire pour le danseur chinois était grand et sincère, comme à son habitude, parce que Lay était quelqu'un qui ne parlait pas de ses problèmes mais qui, Chanyeol s'en doutait, avait son lot. Sauf que souvent, on s'amusait juste de son air fatigué et mélancolique, sans jamais demandé à en connaître la raison. Pour ça, Chanyeol était prêt à l'écouter, même s'il ne trouvait pas toujours les mots ensuite.

Il se leva avec peine, parce que sa tête tournait un peu, et posa une main sur l'épaule de Yixing avec un sourire chaleureux. « On y va ? » Les vestiaires comprenaient des douches séparées et avec des portes. Un luxe que la SM pouvait se permettre de payer avec le succès de ses nombreux groupes, féminins ou masculins. Un luxe que Chanyeol ne se refuserait pas aujourd'hui, parce qu'il voulait avant tout du calme, et éviter les bagarres diverses concernant l'ordre de passage dans la salle de bains.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Aoû - 23:13
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) La danse était une discipline cruelle car elle demandait de l’investissement et de l’exigence mais au combien bienfaitrice pour le corps… Le jeune homme aimait tout particulièrement danser parce que pendant qu’il exécutait la chorégraphie son esprit pouvait enfin s’échapper et ne plus penser à Chen. Ensuite les nombreuses reprises de la chorégraphie, il fallait toujours recommencer parce que l’un d’entre eux se plantait, fatiguaient ses membres. La douleur dans ses muscles était la bienvenue. Lay était comme dans un état second quand il dansait, il devenait plus charismatique plus sexy mais c’était toujours au prix d’un énorme effort de concentration car généralement dans leurs danses il se retrouvait non loin de Chen. La présence du jeune homme lui causait des palpitations, il se mettait aussi à transpirer plus que de raison. Leur éloignement, voulu par Chen, le rendait complètement fou. Combien de fois pendant leur entrainement d’aujourd’hui il s’était imaginé traversé la pièce pour l’attraper et lui dire ses quatre vérités ? Heureusement pour EXO & lui-même que ce n’était pas dans sa nature d’agir de la sorte. Le manager aurait eu une crise cardiaque et cela aurait fait toute une histoire. Quand Lay ne s’imaginait pas frapper Chen pour se défouler, il imaginait plaquer le jeune homme contre un mur et l’embrasser… mais c’était une chose impensable ! Non ! Ses pensées divaguaient toujours…

Heureusement l’entrainement était terminé pour aujourd’hui. La licorne mourait d’envie de se coucher mais il ne voulait pas retourner dans leur appartement, tout simplement parce que Chen y était. Si cette fichue résidence n’avait pas été construite, Lay aurait demandé à vivre seul parce que le faites de vivre sous le même toit que Chen était devenu une véritable torture. Les membres se précipitaient vers leurs affaires et se hâtaient de quitter la pièce. Lay en profita pour faire les yeux doux à Chan Yeol pour qu’il reste avec lui. Si son ami n’avait pas voulu jouer avec lui, Lay serait resté seul… avec ses pensées ?! Non cela n’aurait pas été une bonne idée ! Chan Yeol avait toujours le don de rendre le sourire à Lay même si parfois la licorne ne comprenait pas toujours ce que le jeune homme lui voulait. Il aimait son énergie et son sourire ! Il donnait la patate rien qu’à le regarder ! Sautillant jusqu’aux bancs, sur l’un d’entre eux il avait posé son étui de guitare, Lay se demanda si Chen pensait à lui quand il n’était pas là. Paralysé par cette pensée, il se dit que jamais cela ne cesserait. Son cœur battait plus vite mais chaque battement le faisait souffrir. C’était insoutenable de penser ainsi à Chen, de ne pas savoir pourquoi ils ne se parlaient plus, de ne plus être dans ses bras… Lay ne savait pas ce qui lui faisait le plus de mal. Heureusement Chan Yeol était là pour lui changer les idées !

« On devrait peut-être prendre une douche avant, enfin en tout cas, moi je vais y aller pour me rafraîchir ! »

La proposition de Chan Yeol venait à point nommer. Il pourrait ainsi se rafraichir les idées. Souriant à son ami, il avait envie de se débarrasser de toute cette sueur qui lui collait la peau… puis peut-être que cacher derrière les combines de douche, il oserait dire à voix haute ce qui le tuait à petit feu mais sûrement.

« Bonne idée ! »

Regardant Chan Yeol se levé péniblement, Lay eut une idée machiavélique. Il se jeta sur lui et monta sur son dos. Non mais il prenait Chan Yeol pour un cheval ou quoi ? Lui passant les bras autour du cou, Lay riait tellement qu’il en avait les larmes aux yeux. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ri ainsi.

« Bon on y va ! On sent le fauve ! C’est pas franchement sexy surtout quand aucune fille n’est dans les parages ! »

Lay pouvait bien parler… il était plutôt ami avec les filles que le petit ami ! Il ne comprenait rien aux filles… et encore moins aux hommes. Une fois dans les douches, il redescendit et défit son gilet. Purée ! Il avait trop chaud ! Le jeune homme se déshabilla avec le plus grand naturel, cela ne le dérangeait pas d’être nu…

« Bah tu vois ! Tu as survécu à l’entrainement d’aujourd’hui ! Bon tu avais fais des erreurs mais c’est pas grave ! »

Lay n’était pas toujours doué pour les compliments mais il était fier de voir que Chan Yeol faisait des efforts en danse alors que ce n’était carrément pas son truc. Lui donnant une tape dans le dos, il se dirigea vers une des cabines. Quand la porte se referma derrière lui, Lay ferma fort les yeux pour éviter à Chen de venir gâcher ce moment. Ouvrant le robinet, il laissa couler l’eau froide un moment avant de se mettre en-dessous.

« Hey ! Chan ! Tu vas bien ces derniers temps ? »

Pourquoi Lay lui posait une telle question ? Il espérait que la pipelette ne parlerait que de lui ? C’était un pari risqué !



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Aoû - 0:07
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Une fois debout et courbaturé, bien que Chanyeol en avait l'habitude, Lay sauta sur son dos et le géant eut juste le temps de faire quelques pas en avant afin de récupérer un équilibre qui ne les ferait pas chuter tous les deux comme des crêpes. Chanyeol avait le sourire aux lèvres, et son rire grave résonnait dans toute la pièce, accompagné par celui de la licorne. Rigoler lui faisait un bien fou, il avait oublié comment se décontracter vraiment. Des sourires, il en faisait mais récemment, les EXO avaient remarqué qu'il y avait une certaine fatigue encore jamais vue chez Chanyeol, ils devaient certainement penser que ce n'était que passager parce que personne n'en avait encore fait de commentaires. Une passade, oui, c'en était une, mais si Chanyeol ne réglait pas rapidement son problème, elle allait se transformer en habitude. Et les EXO sans le Happy Virus, ce n'était pas pareil, parce que tout le monde le ressentirait, et pas seulement ses camarades d'appartement.

Chanyeol transporta le danseur chinois jusqu'aux vestiaires en rigolant un peu ironiquement du fait qu'il n'y avait aucune fille dans les parages. Il s'en serait bien moqué, parce que Grandes Oreilles n'en avait que pour Baekhyun, il ne voyait que lui, ne mangeait que lui, ne pensait qu'à lui, et ne se douchait qu'en pensant à lui. Peu importe ce qu'il faisait, Baekhyun était toujours là, s'amusant à le torturer psychologiquement. Ce n'était pas aisé de voir sa face tous les jours, de partager même une chambre avec lui, parce qu'il devait se mentir à lui-même, LUI mentir à LUI. Il chassa toutes ces mauvaises ondes de sa tête et se concentra sur le fait qu'il devait se déshabiller. Il pouffa de rire quand le chinois essaya de lui faire un compliment « Pffff, ouais ! C'était carrément nul en fait, tu peux le dire ! ». Cela lui faisait plaisir que quelqu'un l'encourage implicitement, parce qu'il avait besoin d'un peu de soutien, même le plus minuscule qui soit. Mais il ne devait pas être étonné de ce genre de phrases venant de Yixing parce qu'il avait ce don de réconfort dans son sourire parfois béat ou ses expressions d'animal endormi. Il donnait le sourire, tout simplement.

Chanyeol avait retiré tous ses vêtements, sauf son boxer (parce qu'il réfléchissait trop) quand son ami lui donna une tape dans le dos avant d'entrer dans sa cabine de douche. Alors le rappeur fit de même, il retira le dernier bout de tissu qui recouvrait son corps pour aller faire couler le jet d'eau quelques secondes. Il avait chaud, et donc ne voulait pas se doucher sous un brouillard de chaleur. Il régla la température comme il le souhaitait, c'est-à-dire, tiède, puis se glissa dessous, détendant au maximum ses muscles. Il se retint d'émettre un soupir bruyant pour exprimer son contentement, parce que Lay pourrait croire qu'il ne fait pas que se doucher. Mais depuis quand faisait-il attention à ce que les autres pensaient ? Il devait vite redevenir comme avant pour sortir des blagues un peu salaces, parce que son humour à deux balles lui manquait des fois.

« Hey ! Chan ! Tu vas bien ces derniers temps ? » Il resta quelques instants à fixer la faïence en face de lui. Ces carrés symétriques, bien rangés, et bien installés sur le mur. Une vie bien droite et sans bavures, pensa-t-il. « Et bien … Oui ! Pourquoi cette question ? Je crois que je suis juste un peu fatigué, mais ça ira d'ici quelques heures de sommeil ! » Il se persuadait lui-même que tout irait mieux d'ici quelques temps, mais il n'en était absolument pas convaincu. Parce qu'il y avait quelques tensions dans le groupe en ce moment, notamment entre Chen et Lay justement. Chanyeol savait que Chen agissait bizarrement avec le chinois, mais il ne savait pas encore trop pourquoi parce que le dinosaure ne voulait pas spécialement en parler. Non, ce petit idiot de Jongdae préférait se mêler du couple Chanbaek plutôt que de penser à son propre bonheur. Quel idiot ce Chen quand même. « En plus, tu sais, on a déménagé et tout, ça fait du chamboulement dans nos vies ! Je crois qu'on en a tous un peu marre des caprices de l'agence ha ha ! » Il n'y avait pas que ça, les deux personnes présentes dans les vestiaires le savaient aussi bien que l'autre, mais Chanyeol préféra garder son secret, parce qu'il avait peur de ce que Lay pourrait penser de lui. De ce que tous les EXO pourraient penser de leur relation.

Le savon glissa de ses mains lorsqu'il essaya de se laver avec : « mais … ! » Il s'exclama de surprise, mais aussi parce que ce savon commençait vraiment à l'énerver à faire n'importe quoi. « Je crois que le savon ne m'aime pas … » dit-il dans un mi soupir, mi sourire.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Aoû - 19:18
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) Le rire, c’est comme le soleil qui chasse l’hiver et le froid. Les cœurs se réchauffent au doux son d’un rire. Les joues deviennent un peu rouges ou tirent légèrement parce que sourire c’est comme faire de la musculation mais pour le visage… Entendre Channie rire s’était comme mettre un baume sur votre cœur, cela guérissait tous les petits bobos. Lay se sentait plus léger et plus heureux en cet instant précis. Malheureusement cette insouciance fut de courte durée car même s’il était capable de profiter des moments passés avec ses amis, il ne pouvait pas se sortir de la tête Chen. Ce dernier rôdait à la limite de ses pensées, prêt à attaquer au moindre signe de faiblesse. Ce qui fatiguait le plus la licorne ? Ne pas savoir ce qui se passait ! Bon il y avait ça mais aussi ce qu’il ressentait par rapport à cette distance, ce fossé qui naissait entre eux. Lorsque Channie & Lay furent dans les douches, ce dernier commença à se déshabiller le plus naturellement possible. Il avait bien remarqué que son ami n’avait pas réagi concernant sa remarque sur leur odeur puissante de mâle et sur la gente féminine mais c’était probablement parce qu’il n’y avait rien à dire ! Haussant des épaules plus pour lui que pour Channie, Lay décida de passer à autre chose. Les efforts de son ami étaient remarquables surtout qu’il n’était pas franchement né danseur. En revanche la licorne n’était pas très douée pour les compliments alors il fallait décrypter !

« Pffff, ouais ! C'était carrément nul en fait, tu peux le dire ! »

Secouant la tête de gauche à droite, Lay se dit que Channie se sous-estimait surtout en danse. La licorne lui aurait bien ébouriffé les cheveux mais il fallait que le géant se penche pour qu’il puisse y arriver correctement sinon il lui ferait une coupe toute pourrie. Il préféra le bousculer gentiment avant d’aller dans l’une des cabines de douche. Channie avait toujours été un génie en RAP et en musique mais il n’était pas franchement à l’aise en danse. Lay avait plus de facilité en danse et moins en chant. Chacun avait ses faiblesses mais Lay aimait bien encourager les autres. C’était dans sa nature ! Une fois, seul dans la cabine, il sentit son cœur cogner fort dans sa cage thoracique… comme si ce dernier cherchait à s’en échapper. La douleur était oppressante. Pourquoi cela lui arrivait-il maintenant ? Maintenant qu’il était seul, ses pensées étaient venues ramper jusqu’à lui… comme si elles ne voulaient pas qu’il soit tranquille quelques instants. Chen le tourmentait mais raison particulière. Pour une fois, il ne l’avait pas vu avant que cela lui arrive. Ils n’en avaient même pas parlé avec Channie… pourtant une partie de Lay mourrait d’envie de se libérer et enfin parler de ce qu’il éprouvait. Qu’est-ce qui le retenait exactement ? Probablement la peur de mettre des mots sur ce qu’il ressentait. La peur de la vérité…

Laissant couler l’eau froide, Lay se perdit une nouvelle fois dans ses pensées. Comme il aimerait savoir comment Chen vivait cette situation entre eux… mais qu’est-ce qui se passait entre eux justement ? Le jeune homme ne dormait plus tant il se repassait les derniers moments passés avec Chen. Avait-il dit ou fait quelque chose qui l’avait fâché ? Il tentait de se rappeler le moindre détail mais sans résultat. Tendant la main vers le jet d’eau, il fut reconnaissant à la SM d’être assez riche pour avoir des cabines individuelles. Il ne savait pas comment il aurait réagi s’il avait dû faire face à Channie… probablement lui aurait-il tout raconté ! Il ne mourrait d’envie… puis c’était Chan Yeol ! Son ami était toujours enjoué & bavard… oui tiens ! Ces derniers temps, il ne semblait pas dans son assiette. Lay s’empressa de lui demander s’il allait bien. La réponse semblait véridique mais étrangement la licorne n’y croyait pas. Channie n’était pas du genre « zombie » même en étant super fatigué.

« Tu es sûr qu’il n’y a que ça ? Tu n’es vraiment pas comme d’habitude ces derniers temps ! »

Posant une main sur la paroi se situant sur le côté, celle d’où venait la voix de Channie, Lay était vraiment inquiet pour son ami. Que pouvait-il faire pour lui ? Chan Yeol semblait lire dans ses pensées puisqu’il rajouta que sa fatigue était due aussi au déménagement et aux caprices de l’agence. En cet instant, il était vraiment préférable que les deux hommes ne se voient pas sinon Channie aurait vu l’expression pas dupe de Lay. Son ami osait vraiment croire qu’il goberait une telle justification ? LOUPE ! Bien qu’il meure envie de lui dire qu’il se foutait de sa gueule, Lay ne dirait rien car si Channie choisissait de lui mentir c’était qu’il avait ses raisons.

Pendant que Chan Yeol se battait avec son savon, Lay s’était enfin mis sous le jet d’eau. Le froid le saisit instantanément mais c’était tellement bon pour les muscles. Il était certain de ne pas avoir de courbatures demain ainsi. La réflexion sur le savon fit rire Lay. Ce dernier finit par rire franchement quand le savon glissa jusqu’à sa cabine.

« Non je crois qu’il préfère les licornes ! Tu devrais essayer de lui chanter une chanson ? Il devrait revenir vers toi ! »

Non mais Lay avait parfois des idées tordues ! Ouvrant la porte de sa cabine, il se dirigea vers celle de Chan Yeol qu’il ouvrit sans le prévenir. Toujours mort de rire, il lui tendit le savon.

« Tu devrais être plus tendre avec lui. »

Euh… parlait-il réellement du savon ? Pourquoi parlerait-il d’autre chose ? Au moment où il prononça ses paroles, un grondement sourd se fit entendre au dehors. Haussant les épaules, Lay regarda Channie.

« Oh bah il y a de l’orage ce soir ! »

Rien ne perturbait Lay ? Il était nu devant Channie avec un savon dans la main, les gouttes d’eau coulaient sur ses muscles et dégoulinaient de ses cheveux.



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Aoû - 3:48
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Lay tentait tant bien que mal de le rassurer sur sa façon de danser. Mais tout le monde s'en était rendu compte. Plus le temps passait, et moins il s'améliorait, et pour cause : Baekhyun. Encore et toujours ce prénom dans sa bouche, dans ses pensées, dans ses yeux, dans son corps. Il ne le lâchait jamais. Pas même lors des répétitions. Le plus grand n'avait jamais un moment de répit pour se détendre, et oublier le reste. Non, jamais. Et là, il voulait tout oublier, le temps de quelques instants. L'eau qui roulait sur sa peau lui faisait du bien, mais ne décompressait que ses muscles, son corps, pas son cerveau et le fil de pensées qui allaient avec. Il en avait juste marre, il avait envie de dormir sans réfléchir pendant des heures. Qu'on l'assomme !

Puis la licorne insista en lui demandant s'il allait vraiment bien, s'il était sûr, qu'il n'était pas comme d'habitude. Merde. Lay aussi l'avait remarqué. Combien de temps avant que les EXO ne remarquent que le clown du groupe n'était plus aussi joyeux qu'il l'était d'ordinaire ? Avant qu'ils ne constatent que le Happy Virus n'était plus digne de porter ce surnom synonyme de rires et sourires ? Plus très longtemps, parce que Lay y avait fait attention. Non pas qu'il soit négligent envers les autres, mais jamais on ne s'imaginait qu'une personne aussi dans la lune que lui pouvait remarquer le malaise chez quelqu'un. Et là, il venait de mettre Chanyeol à nu. Psychologiquement parlant, parce que physiquement il l'était déjà. « Il y a toujours quelques pensées qui tracassent plus que d'autres ! » fit-il la remarque en se forçant à rire. Il mentait à Yixing, mais à lui-même aussi. Grandes Oreilles était un pitoyable menteur.

Le dos du rappeur coréen toucha la surface froide de la douche, laissant l'eau se déverser sur son corps de géant. Sa tête était baissée au possible, et il n'essayait même plus de rattraper ce foutu savon qui se faisait la malle chez son voisin. Tant pis, il utiliserait le shampoing. Quelle différence de toutes façons ? Tant que ça sentait bon, on n'y verrait que du feu, non ? Ses cheveux de jais tombait négligemment devant son visage, cachant ses yeux, tant les mèches étaient longues, mais ses paupières étaient closes, pour essayer de se concentrer sur les paroles de son ami. Derrière ces fins murs, il avait besoin de réconfort, d'une voix douce comme celle de Lay pour le soutenir, mais ses pensées allèrent trop loin, et immédiatement, l'image de Baekhyun envahit sa tête. À quoi pensait-il ? Désespéré, il l'était, tellement, qu'il pensait à oublier ses soucis quotidiens avec un peu de réconfort physique. Tout ceci ne lui ressemblait pas, absolument pas, mais il était lâche. Tellement lâche …

« Non je crois qu’il préfère les licornes ! Tu devrais essayer de lui chanter une chanson ? Il devrait revenir vers toi ! » Chanyeol pouffa de rire à cette remarque digne de son partenaire chinois et la tension qu'il se montait tout seul redescendit d'un cran. Un petit, mais tout de même. Si Chanyeol croyait en une possibilité que le pouvoir de soin de Lay était réel ? Absolument. Après tout, les pouvoirs montraient un certain côté de leur personnalité. Le rappeur était le feu, mais il pensait qu'il ne lui convenait pas du tout. Parce que le feu, ça brûlait sans poser de questions, sans avoir conscience de ses dégâts. Les flammes posent leur marque sur des terres entières, des peaux, des surfaces, or, Chanyeol ne faisait rien de tout cela. Il se considérait comme l'échec des EXO concernant son don, parce qu'il ne se pensait pas capable de lui faire honneur correctement. Il ne bougea pas vraiment lorsque Lay entra presque entièrement dans sa cabine de douche, l'eau coulant toujours sur le devant de son visage, les cheveux le couvrant à moitié, il releva simplement les yeux vers lui. Son regard n'avait plus rien de joyeux, il appelait plutôt au secours, suppliait qu'on l'aide, mais une question résidait toujours : comment ?

« Tu devrais être plus tendre avec lui. » Les sourcils du rappeur se froncèrent, parce qu'il doutait vraiment du fait que Lay parle du savon. Est-ce que la licorne savait ? Ou était-il devenu trop paranoïaque ? Un grondement sourd se fit entendre à l'extérieur du bâtiment, et par réflexe, Chanyeol se redressa un peu, s'écartant du mur pour regarder en l'air. Bien évidemment, il ne voyait pas le ciel, mais c'était un réflexe pour mieux entendre ce qu'il se passait là-haut. Les températures étaient beaucoup trop élevées en ce moment pour que l'orage ne se manifeste pas au bout d'un moment. Et Baekhyun lui revint en tête, parce que tout le monde savait qu'il était terrifié par la colère des Dieux du ciel.

Tout ce temps, il n'avait prononcé un seul mot. Depuis que Lay avait sorti sa blague adorable, Chanyeol n'avait pas ouvert la bouche, ni même émit un quelconque son. Il était comme bloqué dans un mutisme à cause de ses pensées qui prenaient beaucoup de place. Il s'avança vers Lay d'un pas, puis de deux, jusqu'à se retrouver à sa hauteur, observant avec attention les traits de son visage. Sans sourire, sans marque de plaisanterie ou de quoi que ce soit d'autre, le rappeur fixait avec beaucoup trop d'insistance l'innocence paisible de la licorne. La lueur dans son regard était sombre, plus noire que jamais, et toujours cette tristesse prononcée dans ses prunelles. Le feu qui brillait autrefois dedans n'existait plus, seul un terrain sec et mort s'y reflétait. « Tu penses quoi de … » commença-t-il juste avant que la luminosité ne vacille dangereusement après un nouveau grondement du ciel. Il détacha lentement son regard pour le porter sur les lumières au dessus d'eux et une certaine inquiétude put se lire dans son regard. Les portes principales fonctionnaient avec l'électricité du bâtiment, s'il y avait une coupure de courant, les deux garçons seraient bloqués dans les locaux, forcés d'attendre le courant d'urgence ou que la tempête passe. « On ferait mieux de se dépêcher, tu ne crois pas ? » Il n'avait pas peur du noir, mais passer une nuit complète à l'agence ? Dix fois « non merci ». Il choppa le savon dans la main de la licorne et lui adressa un faible sourire amical, tentant d'oublier ses pensées précédentes envers son colocataire chinois.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Aoû - 20:24
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) « Il y a toujours quelques pensées qui tracassent plus que d'autres ! » Les paroles de Chanyeol ne révélaient rien de ses problèmes, et Lay aurait aimé que son ami se dévoile un peu surtout que cette séparation physique grâce aux cabines de douches pouvait aider les plus timides à faire des confidences. D’ailleurs, la main appuyée contre la paroi, la licorne regardait du côté de Channie en se mordant la lève inférieure. Est-ce que le géant serait capable de l’écouter et de lui faire voir les choses sous un autre jour ? Une partie de lui avait la sensation qu’il était le mieux placé pour l’aider à faire le point sur cette situation étrange, une autre avait peur d’être jugée ou de perdre son amitié. Comment allait-il faire maintenant ? Lay voulait tellement parler à Chanyeol mais son amitié était précieuse pour lui. Est-ce qu’il le perdrait ? Pourquoi était-il angoissé par des aveux ? Il était seulement en froid avec Chen, sans pourtant savoir ce qui avait déclenché cet éloignement. Il n’y avait rien d’exceptionnel dans ses problèmes… enfin il oubliait facilement ses sentiments alors que c’étaient ces derniers qui le tracassaient le plus. Pourquoi était-il toujours énervé de voir les autres membres parler à Chen ? Pourquoi ne supportait-il plus les élans affectifs de son meilleur ami ? Levant les yeux au ciel, Lay eut envie de se donner des baffes. Il devait vraiment penser à autre chose sinon Chanyeol allait pouvoir le conduire directement à l’hôpital pour un petit séjour dans l’aile psychiatrique.

Changeant donc de sujet mais aussi d’occupation, Lay se concentra sur le savon qui avait glissé jusqu’à lui. En regardant cette petite chose dansée sur elle-même, il eut un sourire. Est-ce que ce savon n’était pas une tentative de rapprochement ? Non plutôt une diversion ! Faisant des remarques amusantes, la licorne décida d’aller rendre le savon à son propriétaire. Il se rendit donc dans le plus simple appareil dans la cabine de Chanyeol. L’eau dégoulinait de ses cheveux, lui donnant un air de chat mouillé. Tentant le savon à son savon, Lay fut frappé par l’expression de son ami. Son regard sombre & suppliant fut comme un coup de poignard dans le cœur. Que se passait-il ? Qu’est-ce que pouvait bien cacher Chanyeol derrière ses sourires ? La licorne voulut immédiatement le prendre dans ses bras et lui dire qu’il n’était pas seul… mais comme toujours les élans d’affection n’étaient pas son fort alors il resta planté devant lui. Il finit par lui dire d’être plus tendre avec lui mais étrangement il avait la sensation de parler d’autre chose que du savon. Ou bien il parlait pour lui ? Cette conversation avec Chanyeol le rendait confus… est-ce que les garçons appelaient au secours chacun de son côté sans que l’autre ne comprenne son message, sa détresse ?

Les grondements sourds d’un orage retentirent dehors, faisant sursauter Lay. Le jeune homme n’avait pas peur des orages ni même du noir mais il était tellement plongé dans ses pensées que le faire sursauter était une chose facile. La licorne regarda vers la porte comme s’il pouvait voir à travers et pensa à Chen. Il espérait qu’il était rentré avant que l’orage n’éclate. Il ne voulait pas le voir tomber malade. Chen ne devait pas songer à Lay en ce moment et cette pensée serra le cœur de la petite licorne qui sentit des larmes perlées au coin de ses yeux. Pour retrouver un semblant de calme, il secoua la tête légèrement et annonça à Chanyeol qu’il y avait de l’orage… comme si ce dernier avait besoin de lui pour comprendre ce qui se passait. Se retournant vers son ami, Lay fut surpris de le voir aussi près de lui. Un instant, il sentit son cœur s’emballer. Qu’est-ce qui se passait ? Que lui voulait Chanyeol ? Leurs yeux étaient accrochés, s’observant dans un silence complet et tendu. Lay se demanda lequel des deux craqueraient et parleraient car la situation devenait gênante et étrange. La licorne ne pouvait pas ignorer le creux qui s’était créé au niveau de son estomac quand il s’était aperçu de la proximité de son ami. Que cela voulait-il dire ? Channie était… bah c’était Channie ! Sa réaction n’était pas aussi puissante que lorsqu’il était en présence de Chen mais étrangement ces derniers temps quand un homme était trop proche de lui, Lay sentait tous ses poils se hérisser comme s’il avait mis les doigts dans la prise. Le silence se poursuivant, il se sentit de plus en plus mal à l’aise… Chanyeol fut celui qui le rompit en commençant par lui demander ce qu’il pensait de… Il fut interrompu par la lumière qui vacilla. MERDE ! Son ami allait-il enfin lui dire ce qui se passait ? Lay ne le saurait jamais à cause de cette put**n de lumière.

Lorsque Chanyeol lui dit qu’ils devraient se dépêcher, Lay était encore sous le choc de ce qui venait de se passer. Pourquoi son ami était-il devenu si étrange ? Pourquoi avait-il eu la sensation que ce qu’il allait lui dire était crucial pour lui ? Restant debout sans parler, il vit Channie retourner dans la douche après avoir récupéré le savon. Lay se dirigea vers sa cabine comme un automate. En refermant la porte, il s’y adossa. Son cœur cognant fort dans sa poitrine. Le jeune homme se rendit compte qu’il avait retenu sa respiration. Comment faire pour que Chanyeol lui révèle enfin ce qui le tracassait ? Il en était devenu flippant pendant un instant… et Lay avait ressenti des choses qu’il préférait ne pas analyser immédiatement. Pourquoi avait-il toujours des réactions exacerbées avec les hommes ? Il n’était pas ainsi avec Sulli. La jeune femme ne se plaignait pas mais Lay ne pouvait pas nier qu’il n’éprouvait pas beaucoup de passion pour elle… même quand il l’embrassait, il pensait aux courses à faire ou quel film ils regarderaient tous ensemble. En revanche quand un homme s’approchait trop de lui, il avait l’impression que ce dernier occupait tout l’espace. Il était plus que conscient de sa présence, sa gorge se desséchait et son rythme cardiaque s’affolait… ce n’était rien en comparaison de ses réactions quand il s’agissait de Chen ! Tout prenait des proportions énormes avec Chen. Plusieurs fois, Lay devait avouer avoir rêvé de le plaquer contre le mur et de l’embrasser… mais…

Perdu dans ses pensées, il se rendit pas compte immédiatement que la lumière des douches s’éteignit pendant quelques secondes avant de revenir. Quand elle se ralluma, il revient à la réalité. Regardant autour de lui, il se précipita sous le jet d’eau et se lava rapidement. Pas question de rester dans l’agence plus longtemps ! Tant pis la pause « guitare » mais pas question de dormir ici ! Sortant le premier de la douche, il s’habilla rapidement. Ses cheveux sècheraient seuls, il ressemblerait à un petit mouton mais tant pis. Il préférait prendre ce risque !

« Dépêche-toi Channie ! Je ne veux pas dormir ici ! En plus j’ai faim ! »

Lay s’impatientait surtout que son estomac commençait à crier famine. Il se balançait d’un sur l’autre en regardant la cabine de douche en face de lui. Bon sang ! Qu’est-ce que Channie foutait ? Ils allaient mourir ici ! Bon ! Lay avait tendance à dramatiser quand il avait faim… et peur. Il ne se sentait pas franchement rassuré avec les lumières qui s’éteignaient. Il voulait rapidement quitter l’agence !




I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Aoû - 14:32
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Le regard de Lay était devenu dubitatif, ne comprenant certainement pas le comportement du rappeur. En réalité, lui-même ne se comprenait pas, il n'essayait même plus de chercher des raisons à ses agissements. Il était perdu, et une part de lui s'était enfuie dans sa confusion. La scène devait certainement ressembler à du harcèlement ou de l'intimidation. De sa hauteur, Chanyeol avait la carrure d'un prédateur, prêt à sauter sur n'importe quoi. La réalité n'était pas bien loin de cela à vrai dire.

Chanyeol allait parler, juste avant que l'orage ne l'arrête. Est-ce qu'il fallait qu'il garde tous ses problèmes pour lui ? En même temps, il était le seul à pouvoir faire quelque chose de sa situation, personne ne pouvait réellement l'aider. À part peut-être lui donner des conseils, mais il sera toujours dans une certaine impasse, car incapable d'agir. Et puis que comptait-il lui dire ? Qu'il était éperdument amoureux de Baekhyun ? En précisant évidemment, qu'il avait du mal à assumer ses sentiments, son attirance pour un homme et qu'il ne pouvait pas imaginer que son ancien meilleur ami était une fille. Parce que Grandes Oreilles avait l'habitude de sortir avec des filles, il savait que c'était normal, mais avec un homme, c'était différent et il était effrayé par le regard des autres, de ses amis, de sa famille masculine au sein du groupe. Il ne pouvait ignorer que le couple serait peut-être mis à l'écart, les EXO pouvaient être dégoûtés. Après tout, l'homosexualité n'était pas acceptée partout encore. Et au sein d'un groupe … Cela engendrerait beaucoup de choses. Chanyeol n'avait pas prit le temps d'y réfléchir avant sa déclaration merdique, mais les conséquences pourraient être terribles pour tout le monde. Quand ils ne seraient plus ensemble … Il ne devait même pas penser à ça, parce que rien que de songer à cette possibilité, son cœur lui faisait mal, il se serrait sans qu'il ne puisse faire quelque chose. Encore une fois, il souffrait, mais en silence.

Lay était retourné dans sa cabine de douche, sans demander son reste. Tel un petit animal apeuré. Le coréen se remit sous l'eau, qui cette fois-ci était beaucoup trop froide à son goût. La température de son corps avait baissé, cela devait bien faire dix minutes que l'entraînement était terminé, et avec ses pensées envahissantes, il avait largement eu le temps de se refroidir. Alors il augmenta la pression de l'eau chaude, et se brûla presque la peau. Mais il s'en fichait, parce qu'il préférait avoir mal physiquement que psychologiquement. De nouveau la lumière s'éteignit, mais plus longtemps que la première fois et Chanyeol commençait à avoir un doute sur la tenue du disjoncteur avec tous ces sauts dus à l'orage. « Dépêche-toi Channie ! Je ne veux pas dormir ici ! En plus j’ai faim ! »  Il mit donc le turbo en route et se savonna rapidement, bien que Lay fut le premier sorti et habillé, parce que le rappeur s'était encore paumé dans ses pensées en cours de route.

Il souffla un bon coup avant de prendre la serviette pendue à la porte de la douche. Qu'il avait prit le soin de mettre là, parce qu'il n'était pas rare que Chanyeol se balade nu dans l'appartement des EXO à cause de sa maladresse et ses oublis. Toujours une main devant pour cacher ce qu'il fallait, mais sinon, ça ne le gênait pas plus que ça. Les EXO étaient tous des mecs, alors pas de quoi en faire un drame. Il ouvrit donc la porte de la cabine de douche et alla directement fouillé dans son sac, avec la serviette autour du bassin. Il évitait de regarder Lay parce qu'il savait qu'il était plus que bizarre en ce moment. Il n'osait même pas affronter son regard, et il se demandait bien ce que cela aurait pu donner s'il avait terminé sa phrase. Il ne savait pas vraiment ce qu'il allait lui demander, mais il savait que ça aurait été important et qu'il se serait certainement livré un peu.

Il s'essuya rapidement, enfila un boxer noir, puis un jean large délavé, entourant la taille d'une ceinture, puis un long t-shirt noir pour être à l'aise. Il préférait les vêtements qui ne collaient pas à la peau, parce que pendant les live, danser avec des fringues aussi serrés qu'une deuxième peau, ce n'était pas vraiment confortable. Même s'il y était habitué avec le temps. Il n'avait pas vraiment le choix non plus. Il rangea à l'arrache le tout dans son sac et secoua un peu sa chevelure. Être asiatique avait de bons côtés, surtout concernant la nature de leur cheveux. Chanyeol n'avait aucun problème à se coiffer ou quoi que ce soit d'autre, puisque sa masse capillaire était entièrement lisse, en plus de sécher relativement vite. Il posa une casquette sur sa tête et fit face à Lay avec un sourire légèrement embarrassé. « Je vais chercher les guitares, je reviens ! » Sans même laisser le temps au chinois de répondre, il partit à grandes enjambées vers la salle de danse, et au fond, contre le mur, attrapa les lanières des étuis avec douceur. En revenant sur ses pas, en traversant ce long parquet ciré, un éclair déchira le ciel, provocant un flash hallucinant dans la pièce. Après ça, le noir complet. Les plombs venaient de sauter, et Chanyeol était resté planté au milieu de la pièce, tenant toujours les deux guitares à bout de bras, tel un voleur que l'on venait de surprendre. Un pied en avant, l'autre derrière, il allait faire un pas quand la lumière céda. Et il n'avait pas bougé de place, comme une statue de cire.

Il regarda autour de lui à plusieurs reprises, mais il ne voyait rien et à force de tourner, il perdit la direction dans laquelle il allait. Le comble ? Il avait laissé son portable dans son sac, donc pas de lampe torche pour l'aiguiller. « Hyung ? » appela-t-il la licorne chinoise dans la pièce voisine. Il espérait qu'il l'entende, parce que ça ne le rassurait pas vraiment de rester dans une pièce vide, silencieuse et noire, avec des miroirs sur tout un mur, sans connaître l'emplacement de la porte. Il soupira, un long et bruyant soupir pour sa peine. Parce que la chance semblait vraiment l'avoir abandonné depuis un petit moment, et que dans ce genre de situations, il aurait voulu qu'on l'aide un peu. « Yixing Ge ? »



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Aoû - 15:29
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) « Dépêche-toi Channie ! Je ne veux pas dormir ici ! En plus j’ai faim ! » Les paroles que Lay venaient de prononcer lui permettaient de ne pas penser à la tension qui avait régné étrangement dans les douches. Le jeune homme ne voulait plus penser à ce qui venait de se passer parce qu’il n’était pas certain d’avoir compris la situation. Ne connaissant rien des tourments amoureux de son ami, la licorne pouvait mal interpréter ce qui venait de se passer. Chanyeol ne savait pas non plus que le danseur souffrait également, et aussi à cause d’un homme… un de leurs membres. Les deux hommes ne se rendaient pas à quel point ils se trouvaient dans des situations assez similaires. Ils pouvaient devenir encore plus proches et se soutenir s’ils se décidaient à se confier… L’estomac de Lay se mit à gronder. ARGH ! Qu’est-ce qu’il pouvait avoir faim ! La danse lui faisait du bien physiquement mais lui donnait toujours envie de manger ensuite. Se dirigeant vers son sac, il fouilla dans celui-ci à la recherche de sa collation. Évidemment cette dernière n’y était plus. En cet instant précis, la licorne maudit LuHan qui avait à tous les coups volé encore sa collation. Si son meilleur ami avait été présent, Lay aurait pleurniché pour qu’il lui rende son dû…

Chanyeol finit enfin par quitter sa cabine de douche pendant que Lay accroupit devant son sac y fourrait ses vêtements après les avoir soigneusement pliés. S’habillant rapidement, il annonça à la licorne qu’il allait chercher leurs guitares. En entendant ses paroles, Lay se redressa rapidement. Comment cela pouvait-il lui être sorti de l’esprit ? Comment avait-il pu oublier « bébé » ? La licorne avait nommé ainsi sa guitare parce qu’elle était comme une femme dont on devait prendre soin. Certes ces derniers, quand il jouait avec « bébé », il pensait plus à Chen qu’à la gente féminine mais soit. Heureusement que Chanyeol était là pour le ramener sur terre. Un jour, il faudrait vraiment qu’il cesse d’être constamment dans la lune parce que cela lui causerait des problèmes. Son ami avait quitté précipitamment la pièce car tous les deux sentaient bien que l’orage allait leur créer des ennuis. Resté seul avec leurs sacs, Lay regarda autour de lui puis plongea la main dans son sac. Il en sortit son téléphone portable, mais évidemment il n’avait aucun message. Le jeune homme devait vraiment cesser de croire que Chen reprendrait contact avec lui car il allait devenir fou. Jetant presque l’appareil de rage dans son sac, Lay ressentit une vague de colère montée en lui. Comment pouvait-il être aussi idiot ? Pourquoi devait-il toujours être celui qui souffre en secret ? Tout le monde se fichait bien de comment il allait ! Personne ne remarquait que le jeune homme était au bout de sa vie. En même temps il ne montrait pas facilement ses sentiments. Le seul capable de lire en lui ne lui adressait plus la parole. La rage avait gagné son cœur.

Comme faisant écho à ces sentiments, un éclair déchira le ciel et illumina violemment la salle des douches avant de la plonger dans le noir complet. Aveuglé, un instant par cette luminosité, Lay se protégea les yeux. Quand il enleva la main, il ne voyait plus rien. Qu’est-ce qui se passait ? Tournant la tête de tous les côtés comme si cela allait lui permettre de voir mieux, il se demanda ce qu’il devait faire. Chanyeol n’était pas revenu avec les guitares. Un bruit comme une détonation annonça que les plombs de l’agence venaient de sauter. A ce son, Lay s’accroupit et mit les mains sur sa tête comme pour se protéger… mais de quoi ? Il était seul ! Cherchant à tâtons leurs sacs, la licorne glissa et s’étala de tout son long dans une flaque d’eau. Fantastique ! Il venait de se doucher pour rien du tout ! Mince ! Il avait besoin de son sac pour récupérer son téléphone et ainsi avoir un peu de lumière. Après quelques secondes d’exploration tactile, Lay retrouva enfin son sac. Sortant son téléphone, il fut dépité… il n’avait plus de batterie ! Génial ! Il le remit dans le sac et essaya de s’imaginer la pièce pour tenter une sortie.

Marchant à quatre pattes, avec une légère variante car il se déplaçait plus comme s’il passait la serpillière, Lay se dirigea vers la porte au moment où il attendait Chanyeol l’appeler. Bon il ne s’était pas trompé d’orientation. Avançant comme un petit singe, chargé des deux sacs, Lay appela son ami comme si quelqu’un pouvait les entendre.

« Tu es où ? »

Non mais en question plus débile, on ne pouvait pas battre Lay ! Chanyeol était forcément dans la salle de danse ! Les guitares n’étaient pas partie faire un tour pendant qu’ils étaient sous la douche quand même ! Lay était définitivement un cas désespéré. Marchant toujours comme s’il passait la serpillière, il arriva près de la salle de danse… mais BING ! il se prit la porte… Tombant à la renverse, il se frotta le front avec les larmes aux yeux. Bon sang qu’est-ce que cela pouvait faire mal. La licorne n’était pas prête d’aller sauver Channie qui semblait englouti par les ténèbres.

« Chanyeol ! Chanyeol ! Tu es là ? »



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Sep - 21:34
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Si d'habitude, Chanyeol aimait beaucoup l'obscurité, parce qu'il s'y sentait protégé et en sécurité, là, à cet instant, il n'appréciait pas vraiment le fait de l'avoir pour compagne. Le noir lui avait toujours porté conseil, puisque c'était généralement lorsqu'il n'y avait plus aucune lumière dans ses yeux qu'il pouvait réfléchir et poser sa situation. Certes, cela ne l'avait pas beaucoup aidé à avancer, mais chaque jour, se rappeler qu'il était dans une mauvaise posture avec le groupe, avec Baekhyun surtout, le maintenait sur Terre, dans la réalité. Ce jour-là, c'était un jour terrible, parce qu'en plus d'avoir passé une sale nuit, il n'avait fait que des conneries à l'entraînement, et cette panne de courant … Était-ce une quelconque punition divine ? Certes l'orage, le tonnerre et les éclairs ne l'effrayaient pas, mais il n'était pas vraiment rassuré de se retrouver bloqué à l'agence.

Il resta alors quelques instants de plus, au milieu de la pièce, telle une statue parfaitement travaillée. Il avait oublié l'idée de regarder autour de lui, parce que ça ne ferait que le perdre davantage, mais il avait appelé plusieurs fois la licorne. Qui elle, ne répondait pas à ses appels. Il se demandait même s'il était encore là, quelque part, dans une pièce adjacente à la salle d'entraînement. Il avait les guitares à la main, et ne pouvait pas se permettre de les faire tomber. Cela lui coûterait très cher, mais, s'il n'y avait que l'argent, ce ne serait pas un problème. Non, sa guitare, c'était l'objet qui guidait sa vie. S'il ne l'avait pas avec lui lorsqu'il le voulait, il n'était pas bien. Et sérieusement, ça lui détruisait le moral s'il ne pouvait pas en jouer. Cet instrument et lui, ce n'était pas une histoire d'amour, mais bien plus.

Il réfléchissait à quelques solutions : celles qui s'offraient à lui. Très peu en somme. Il pouvait avancer à tâtons, pour chercher un mur environnant ou rester dans cette salle plongée dans le noir, jusqu'à ce que le courant se rétablisse ou que Lay décide de se manifester. D'ailleurs, il n'entendait pas le moindre signe du chanteur chinois, et il commençait sérieusement à s'en inquiéter. S'il était parti sans lui ? S'il lui était arrivé quelque chose ? Et voilà … Le côté protecteur de Chanyeol ressortait. Tout ceci avant même de s'inquiéter pour son cas. Oubliant durant un court instant ses soucis, il ne pensait qu'à retrouver le rêveur du sous groupe chinois. Il se pinça les lèvres, comme à son habitude lorsqu'il devait prendre une décision importante, et souffla un bon coup. Alors qu'il allait faire un pas en avant afin de commencer à chercher la sortie de l'immense pièce, il entendit la voix anxieuse de son ami, de l'autre côté et pivota sur sa droite, là où il avait entendu le son. Il n'était pas très sûr de son coup, mais tentait le tout pour le tout. Ce n'était pas en restant sur place que la situation allait changer.

Il fit donc un pas en avant, avec un bras en l'air, devant lui, son autre main tenant fermement les hanses des étuis à guitare sur son épaule. Il marcha prudemment, pas après pas. Il manqua de peu de trébucher, parce que ses pieds s'étaient malencontreusement rencontrés, mais sa paume de main rencontra le mur. Il en fut soulagé : il venait d'éviter une chute, de casser les instruments et de se blesser. Il ne manquerait plus que ça … Une blessure pour faire râler les autres membres du groupe, parce qu'il ne sait pas marcher correctement. Remarque : il aurait eu l'excuse, il aurait très bien pu trébucher sur quelque chose, vu qu'il était dans le noir … Mais il n'était pas tombé, donc il ne fallait plus y penser. Son cœur s'était tout de même emballé et il avait eu peur ! Plus de peur que de mal, comme on dirait. Il toucha donc avec attention le mur en face de lui, tout en rajustant les hanses sur son épaule, parce qu'elles glissaient, mais aucune présence de porte. Intérieurement, il pestait, mais extérieurement, il se contentait de chercher, et de concentrer ses efforts sur le moindre relief. Puis ses oreilles captèrent un bruit sourd, puis une plainte, suivis de près par les appels au secours de Yixing. Le cœur de Chanyeol se mit à pomper plus rapidement encore le sang dans ses veines, parce qu'il était réellement inquiet pour son acolyte. Il se décala sur la droite encore, à tâtons toujours, parce qu'il n'était pas non plus nyctalope. Bien que cela aurait été bien plus simple …

Puis finalement, sa main toucha la surface d'une porte, et il ouvrit la porte à la volée après avoir touché la poignée. « Hyung ? » Il l'appela doucement, comme s'il ne voulait réveiller personne. Mais c'était plus parce qu'il ne voulait pas lui crier dans les oreilles s'il était à côté, alors il préféra l'appeler d'une voix, certes, inquiète mais surtout à demi basse. Il fit lentement glisser ses pieds sur le sol, afin de tâter ce qui s'offrait à lui. Il tapa dans quelque chose, et au son du bruit, cela semblait être le dessous d'une chaussure. Il avança donc sa main vers l'avant et chercha dans le vide quelque chose, n'importe quoi, qui appartiendrait à son ami. Et finalement, doucement, ses doigts rencontrèrent les cheveux humides du chinois. Chanyeol s'agenouilla lentement, sans lâcher une seule seconde les mèches sous sa paume de main. « Tu vas bien ? Hyung, tu es tombé ? »



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Sep - 22:10
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) Le silence semblait ramper dans les couloirs, remontait les escaliers, couraient vers les portes des différentes salles… Le silence était pesant, presque palpable… Lay avait la sensation que les battements de son cœur résonnaient fortement dans sa poitrine, rebondissant contre les murs. Normalement le silence ne le dérangeait pas, il le recherchait même mais ce soir il trouvait cela très angoissant. Il avait envie de hurler pour entendre la voix de Chan Yeol, le babillage continu de son ami lui manquait cruellement. Il devait absolument le rejoindre mais avancer sans voir où on met les pieds rend l’exercice franchement désagréable et pénible. En plus le sol des douches était mouillé… Lay perdit l’équilibre une première fois et se retrouva tout trempé. Cette première mésaventure le désespéra, il se demanda pourquoi ils n’étaient pas rentrés avec le reste du groupe… Ah oui ! Il fuyait Chen ! Se souvenant de la personne qui le torturait, la licorne eut envie de se mettre à pleurer. Personne n’en saurait rien, il faisait noir et Channie n’était plus là avec lui. Fort heureusement ses petits neurones lui rappelèrent que son ami était parti récupérer les guitares et qu’il devait lui aussi être dans le noir. Cette pensée donna le courage à Lay de ne pas s’apitoyer sur son sort.

Se relevant comme il le pouvait, il adopta une drôle de technique pour rejoindre son ami : la position de la serpillière. Certes on ne pouvait pas dire que cela lui donnait un air super sexy mais au moins, il avait un peu conscience de son environnement et il pourrait ainsi éviter de se cogner… Chose beaucoup moins certaine comme il avait toujours son esprit qui partait vagabonder, il n’était pas rare que son enveloppe physique finisse par rentrer en contact avec des surfaces méchantes car elles lui faisaient mal. Progressant avec sa technique de la serpillière, Lay se félicitait de son idée de génie quand son front rencontra un coin de porte ? Il ne savait pas du tout avec quoi il était rentré en contact car la douleur fut fulgurante et vive. Les larmes lui montèrent aux yeux instantanément. Il voulait que l’on le berce ! C’était trop ! Il voulait rentrer ! Il voulait retrouver son lit et pleurer ! Oui parfois Lay peut être un vrai bébé…

En réalité, le jeune homme s’était pris la porte que Chan Yeol venait d’ouvrir pour le rejoindre. La rencontre n’avait pas été des plus agréables mais son ami ne pouvait pas deviner que la licorne se trouvait juste derrière. Les mains de Channie rencontrèrent les cheveux de Lay. Ce contact inattendu fut surpris le jeune homme qui se raidit. Son cœur se mit à battre beaucoup plus fort. Pourquoi réagissait-il pour un simple contact ? L’obscurité devait jouer un rôle important dans sa réaction. Il n’y avait pas de raison de sursauter et d’avoir des picotements à l’endroit où Chan Yeol avait posé sa main. Cette main… La respiration de Lay se fit plus haletante. Il ne savait pas comment interpréter ce qu’il ressentait en cet instant. Fermant fort les yeux, il tenta de remettre de l’ordre dans son esprit. Il devait répondre rapidement à son ami sinon il allait s’inquiéter. Heureusement ses pensées divaguèrent vers Chen et aux gestes qu’il lui donnait avant de s’éloigner. Chacun des contacts qu’il avait reçus de la part de Chen l’avaient rendu fou. Ce n’était pas la même chose avec Chan Yeol ! Soulagé, Lay laissa échapper un soupire avant de se rappeler que son ami était là.

« Je suis tombé et je me suis cogné ! Tu n’as rien ? »

Lay avait répondu comme si cette mésaventure lui arrivait tous les jours. Le jeune homme essaya de se remettre debout mais c’était compliqué dans le noir et sans savoir où se trouvait réellement Chan Yeol. Glissant une nouvelle fois, il abandonna l’idée de se lever immédiatement. Posant la main sur l’avant-bras de son ami, il lui demanda :

« Tu crois que l’on va rester dans le noir longtemps ? »

Il venait de terminer sa phrase qu’un énorme claquement retentit dans les couloirs. Lay sursauta et serra le bras de Chan Yeol. Franchement, il n’était pas rassuré. Son cœur battait encore plus fort. Il tourna la tête à droite puis à gauche pour savoir ce qui se passait mais c’était peine perdue car il faisait très noir.

« Chan Yeol ? Je veux rentrer ! »

C’était plus un appel au secours qu’une déclaration. Le jeune homme avait la sensation que la prochaine fois qu’il ouvrirait la bouche ce serait pour hurler. Un nouveau bruit se fit entendre au-dessus d’eux. Une détonation ? Un claquement ? Lay n’arrivait pas à définir ce que c’était réellement mais il voulait quitter cet endroit de malheur !


[/color]


I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Sep - 23:00
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Son cœur rata un battement. Était-ce lui ou il avait dégommé quelque chose en ouvrant la porte ? Intérieurement, il râlait. Cette agence pourrie n'avait même pas de carré lumineux avec écrit « sortie de secours » ou un système de courant d'urgence, ben non. Les boss exploitent les artistes, mais ils n'étaient même pas capable d'installer de bons trucs dans leurs locaux. Dieu savait à quel point ils gagnaient de l'argent sur le dos de leurs idoles, mais il était beaucoup plus difficile pour un artiste coréen de partir qu'un membre chinois. Chanyeol retint son souffle. Parce qu'il n'était pas sûr de la chose qu'il avait cogné. Il espérait surtout ne pas avoir shooté Lay.

Quand il était certain d'avoir le chanteur à côté de lui, ses cheveux sous sa paume de main, il se mit à son niveau. C'est-à-dire, au sol, accroupit. Il ne lâchait pas ses mèches entre ses doigts, parce que ça le rassurait. De l'avoir trouvé, et de ne pas être seul. De ne plus l'être. Il n'était pas très heureux de se retrouver dans le noir. Les portes se bloquaient en cas de panne d'électricité, et il fallait évidemment un pass pour l'ouvrir. Sauf que sans courant … rien n'allait fonctionner. Ah oui, là, il pouvait vraiment être joyeux, toutes les conditions étaient réunies pour. « Je suis tombé et je me suis cogné ! Tu n’as rien ? » Il se rappela qu'il n'était pas seul et qu'il avait une nouvelle mission : celle de prendre soin de la petite licorne. Dans un premier temps évidemment, parce qu'il fallait qu'ils trouvent, tous les deux, une solution pour sortir de cet enfer. Sans être abîmés tant qu'à faire, ce serait mieux. « je crois que c'est de ma faute si tu t'es cogné … désolé … » Le ton de Chanyeol était coupable, mais tout aussi inquiet. Parce qu'il avait un doute concernant le bruit sourd qu'il avait entendu lorsqu'il avait ouvert la porte trop rapidement, trop fort peut-être, et que si Lay s'était cogné … Il y avait forcément un lien. Puis il ressentait le mal-être du chinois dans sa phrase, et cela ne le rendait pas tranquille. Au contraire, il ne savait pas comment il pouvait gérer la situation.

« Tu crois que l’on va rester dans le noir longtemps ? » Ces paroles furent accompagnées par un pression sur le bras du plus grand. Il aurait voulu répondre que ça irait, que ça ne devrait pas tarder à revenir, mais à vrai dire, il ne pouvait pas s'avancer. Parce que les grondements sonores de l'extérieur ne faiblissait pas, et qu'il pleuvait des cordes. Ça s'entendait, malgré les murs épais. Chanyeol se pinça les lèvres, il réfléchissait à quoi répondre, mais rien ne venait. Il sentit Lay resserrer sa prise sur son bras, et il lui caressa les cheveux. Comme le ferait un grand frère avec son cadet apeuré de l'orage. « Chan Yeol ? Je veux rentrer ! » Puis un bruit inconnu retentit au dessus de leur tête. Chanyeol releva la sienne par automatisme, pour ensuite fermer les yeux de désespoir, parce qu'il ne voyait rien. Son portable. Il lui fallait absolument son portable.

Il attrapa la main de Lay dans la sienne, pour ne pas qu'ils se quittent et marcha un peu en canard pour retrouver à tâtons le banc, sur lequel ils avaient précédemment posé leur sac contenant leurs affaires de rechange. « je vais prendre mon portable, d'accord ? On va au moins avoir un peu de lumière ! » Une fois qu'il eut trouvé la surface lisse en bois qu'il cherchait, il tâtonna encore un peu pour trouver un sac. Il fouilla dans le premier, mais remarqua que ce n'était pas ses affaires à l'intérieur, alors il fourra sa main dans l'autre. Il brandit presque son portable lorsqu'il l'eut dans ses doigts, il le déverrouilla et remarqua qu'il n'avait aucun message. Quelle chance … Baekhyun ne pensait même pas à lui. Il chassa rapidement ses pensées, ce n'était pas le moment. Il activa la lampe torche et éclaira la pièce avant de l'écarter un peu, histoire que les deux garçons puissent se voir. « c'est mieux, non ? Bon … maintenant, faut qu'on sorte de là ! »

Main dans la main, toujours, Chanyeol se releva, son portable vers l'avant pour les guider. Il osa même poser les guitares dans un coin du vestiaire. AU DIABLE LA MUSIQUE ! Ils devaient penser à eux en premier. Et puis, ils pourraient certainement récupérer leur sac et leurs instruments le lendemain, s'ils parvenaient à sortir avant l'aube. Le plus grand se dirigea donc vers la porte des vestiaires, en tenant fermement la licorne. Plus pour ne pas la perdre, que de peur qu'elle s'enfuit. Il ouvrit donc et dirigea le rayon de lumière dans le couloir avant d'y aller : à gauche, à droite = personne. La voie était libre. En réalité, ils ressemblaient plus à des voleurs ou des gamins qui s'échappaient de leur dortoir qu'à des célébrités bloquées dans leur agence, mais qu'importe ? « viens Hyung » Chanyeol adressa un sourire amical au chinois avant de le tirer doucement à sa suite dans l'infernal corridor. Ils marchaient lentement, l'un cramponné à l'autre, parce que, quand même, l'ambiance faisait froid dans le dos.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Oct - 19:21
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) Les deux membres les plus idiots du groupe se retrouvaient dans une situation bien délicate : enfermés dans les locaux de la SM Entertainment avec aucune lumière. Il était préférable de dire que si le générateur de secours ne prenait pas rapidement le relais, ils risquaient de passer la nuit dans ces lieux froids et inhabités. Les portes coupe-feu devaient désormais s’être refermées sur leur chemin, leur coupant alors les issues de secours et l’entrée de l’agence. Lay ne savait pas comment ils allaient faire pour s’en sortir mais sur le moment il eut envie de pleurer comme un enfant de cinq ans. Ses journées étaient toutes plus pourries les unes que les autres ces derniers temps. Il ne pouvait pas avoir un peu de répit ?

La présence de Chanyeol était des plus réconfortantes. Happy virus avait toujours su rendre le sourire aux membres dans les moments de stress ou de tristesse. Lay était heureux de se retrouver avec lui dans cette galère même si en ce moment il aurait tout donné pour retrouver son lit douillet. Il ressentait une grande lassitude de tous ces derniers évènements. La licorne avait besoin de rire un peu ou de faire un break sinon on allait le ramasser à la petite cuillère prochainement. Les battements de son cœur se mirent à battre plus fort quand un bruit retentit au-dessus de leurs têtes. C’était la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Lay se mit à pleurer mais pas de tristesse. Non il pleurait pour exprimer son ras-le-bol et sa frustration ! Il en avait assez d’être le pantin de Chen, d’être utilisé par l’agence pour promouvoir les activités du groupe en lui refourguant une petite amie dont il se fichait pas mal au final. Il en avait marre de repousser son meilleur ami mais de vouloir en même temps être avec lui. Il ne pouvait plus supporter cette situation. Remerciant secrètement les plombes d’avoir sautés, il demanda d’une petite voix plaintive à Chanyeol quand ils comptaient rentrer. Le plus grand prit les choses en main, ce qui fit plaisir à Lay car même s’il était le plus âgé il voulait pouvoir se montrer enfantin.

La main glissée dans celle de Chanyeol, le jeune homme suivit son ami en étant pas franchement rassuré parce qu’il ne savait pas du tout où il mettait les pieds et avancer à l’aveugle n’était pas de son goût. Quand Channie lui annonça son intonation de récupérer son téléphone pour avoir de la lumière, Lay lui donna des tapes sur le bras en s’excitant à cette idée. « Oh ! Oh ! Oh ! Oui prends le ! » Lui laissant le temps de prendre son téléphone, il se demanda comment ils allaient faire pour s’en sortir… Est-ce que les autres avaient remarqué leurs absences ? Il ne pouvait pas le savoir car son téléphone n’avait plus de batterie. En même temps, il espérait manquer à qui ainsi ? Personne ! Chanyeol leur fit enfin un peu de lumière, Lay frotta ses yeux pour ne pas montrer à son ami qu’il pleurait même si ses yeux devaient être tout bouffis maintenant. Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas que Happy virus s’était remis en marche. Toujours main dans la main, ils cherchaient un moyen de sortir de cette agence. Ils avançaient doucement, l’un derrière l’autre pour ne pas se rentrer dedans et pour éviter que l’un d’eux ne se prenne quelque chose.

Ne comprenant pas pourquoi Lay se stoppa net et parla d’une petite voix. « Pourquoi est-ce difficile d’être amoureux ? » Il se mordit immédiatement la lèvre inférieure car sa question était sortie toute seule. Il ne savait pas trop pourquoi il la posait maintenant. La licorne avait la sensation que personne ne pouvait le comprendre… enfin c’était avant l’épisode dans les vestiaires. Chanyeol semblait lui aussi cacher un terrible secret. Ne pouvaient-ils pas s’épauler tous les deux ? Les battements de son cœur se firent plus pressés en attendant une réaction de la part de son mai. Baissant les yeux sur leurs mains liées, Lay se surprit à trouver ce contact agréable. Ce n’était pas la même chose avec LuHan mais il aimait bien. « Bon alors on trouve cette sortie. » Ne souhaitant pas mettre Chanyeol dans l’embarras, il avait choisi de changer de sujet. « Allez ! Viens ! »



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Oct - 20:40
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Après avoir allumé la lampe torche de son portable, Chanyeol avait l'impression que le courant était revenu. À force d'être dans le noir, même le plus petit rayon lumineux semblait être grandiose. Ses yeux avaient un peu de mal à s'y habituer, mais finalement, il était bien content de l'avoir. De ne pas utiliser son portable souvent, ainsi, la batterie restait intacte. Il préférait largement attendre d'être tranquille avant de discuter par sms avec qui que ce soit. En l’occurrence, ses parents, ou ses amis, bien que les plus importants étaient au quotidien avec lui, dans le même appartement depuis plusieurs années. À y penser sérieusement, il ne se voyait pas vivre seul, sans disputes concernant le film ou la nourriture, les jeux-vidéos ou les sorties, ni même avoir un appartement sans onze autres personnes, même si chacun avait ses occupations. Non, il ne serait pas capable de vivre seul. Du moins, cette idée lui semblait difficile.

Ils étaient enfin sortis du vestiaire, mais n'avaient pas fait un grand chemin. Chanyeol hésitait un peu concernant la direction à prendre, parce qu'il était certain qu'ils ne pourraient pas prendre l'ascenseur, puisque le courant était coupé. Les portes ne s'ouvriraient sûrement même pas. Alors il était préférable de prendre la cage d'escaliers, mais à force d'utiliser l'ascenseur … Il doutait de l'emplacement des escaliers. Alors il voulait chercher un plan sur les murs de l'agence, afin de se repérer, mais surtout trouver un moyen de descendre au dernier étage, même si ils n'iraient pas bien loin sans électricité. Cachant sa nervosité à Lay pour éviter la panique, il se contenta de lui adresser parfois quelques sourires rassurants, bien qu'il ne l'était pas vraiment. Puis une phrase étrange sortit de la bouche de son ami. « Pourquoi est-ce difficile d’être amoureux ? » Le cœur de Chanyeol s'arrêta de battre quelques secondes avant de reprendre plus rapidement. Il savait bien là de quoi parlait Lay, cette interrogation trottait dans sa tête depuis un moment sans qu'il ne soit capable d'y trouver une seule réponse plausible. Baekhyun. C'était un prénom qui ne cessait de le hanter depuis plusieurs semaines maintenant. Cette situation le bouffait, mais il l'aimait trop pour le perdre.

Chanyeol se pinça les lèvres, dévoilant sa petite fossette alors qu'il se tourna vers Lay pour le regarder. Il ne savait pas vraiment quoi répondre pour le consoler, lui-même ne pouvait gérer sa propre situation. Il se contenta simplement de le fixer, puis de lui adresser un sourire lorsque la licorne changea de sujets. « Bon alors on trouve cette sortie. » Le plus grand acquiesça par un signe de tête. « Allez ! Viens ! » Ils reprirent le chemin dans le couloir, marchant lentement. La température des lieux commençait à descendre, ce qui n'était pas étonnant. Chanyeol réfléchissait au moyen de se sortir de là, mais la question de Yixing le perturbait assez. Est-ce que Lay était dans une relation compliquée lui aussi ? La curiosité du plus grand était titillée, tout en ayant envie de parler un peu de sa vie à quelqu'un. « tu sais … j'ai … euh … des soucis avec baekhyun depuis quelques temps. » voilà il venait de le dire à voix haute. Cela lui semblait un peu étrange dit de cette façon, mais il ne savait pas vraiment comment démarrer le truc.

« Ah ! » Il orienta son portable vers la plaque transparente sur laquelle était dessiné le plan du bâtiment, et s'en approcha. Il regarda avec attention les informations, essayant de se repérer au mieux afin de ne pas se diriger dans la mauvaise direction. De son doigt, il accompagnait ses paroles. « On devrait passer par là … puis tourner là-bas, il devrait y avoir les escaliers, ici, normalement. » Il ne prêtait pas vraiment d'attention à Yixing en réalité, bien trop concentré par ses recherches. Quelle idée de faire d'une agence un labyrinthe, franchement …



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Nov - 18:55
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

(tenue) Chanyeol avait finalement réussi par trouver un moyen de créer un peu de lumière pour tous les deux. Certes ce faisceau était bien pauvre mais il avait quelque chose de plutôt réconfortant pour la licorne qui avait la sensation que les ténèbres avaient aussi pris possession de son cœur. Il ne comprenait plus vraiment où il en était maintenant. Le rapprochement de Chen avait fait ressurgir des sentiments que Lay pensait avoir enfoui au plus profond de lui depuis des années. Son éloignement par rapport à LuHan ne rendait pas les choses plus simples car il ne cessait de le fuir alors qu’en vérité il voulait se rapprocher de lui au point d’en souffrir. La situation était compliquée en ce moment et il avait la sensation de ne pas savoir où tout cela allait le mener. Il avait besoin d’en parler mais Lay se voyait mal arrivé dans sa chambre en hurlant à son meilleur ami : « au faites je crois que je suis amoureux de toi ! » En y pensant, il eut l’impression de recevoir un poids énorme sur les épaules. Il voulait rentrer et aller pleurer tout seul dans son coin. La licorne n’était pas une personne très expressive, généralement on le taquinait car on ne savait pas quelle était son humeur car son visage restait souvent le même qu’il soit triste ou joyeux. C’était étrange parce que parfois il pouvait être super taquin et faisait le clown !  

Ses pensées semblaient être de plus en plus sombres au fur et à mesure que les deux compères avançaient dans l’agence. Lay suivait plutôt Chanyeol que vraiment l’accompagner. On aurait dit un petit chien perdu qui suivait le premier inconnu un peu gentil avec lui. Happy virus avait toujours eu une bonne influence sur son humeur, Lay appréciait beaucoup se retrouver en sa compagnie. Ils partageaient quelque chose d’un peu à part : jouant ensemble de la guitare pour improviser ainsi des chansons. Ces instants, la licorne les chérissaient comme si Channie avait le don de guérir son petit cœur blessé et perdu… il tenait la main de Chanyeol en espérant que ce dernier les sortirait de ce lieu épouvantable. Etait-ce la pénombre ou bien la présence de son ami qui le poussa à se confier ? Il ne saurait le dire mais en demandant une telle chose, Lay sentit son cœur battre un peu plus rapidement. Il se mordit immédiatement la lèvre inférieure car il ne voulait pas laisser ses terribles secrets franchir ses lèvres ainsi. Il ne savait pas si son ami le comprendrait mais l’ambiance était propice aux confessions alors il avait posé la seule question qui restait sans réponse. Lay baissa les yeux sur leurs mains enlacées et trouva le contact rassurant. Chanyeol avait la paume chaude et cette douce chaleur rassurait la licorne qui avait la sensation de vivre en bordure du groupe depuis longtemps. Son caractère était étrange et il pouvait se perdre dans ses pensées pendant une conversation. On avait l’impression que Lay n’écoutait pas ou n’était pas là. Ce simple contact lui procurait la sensation d’être vraiment à sa place en cet instant.

Changeant de sujet, il tenta de les encourager pour avancer dans les ténèbres mais le cœur n’y était pas vraiment. Il espérait seulement que son ami ne remarquerait pas les intonations de sa voix. Marchant toujours vers un objectif invisible, les deux observaient un silence de plomb que la voix de Chanyeol brisa. « tu sais … j'ai … euh … des soucis avec baekhyun depuis quelques temps. » Immédiatement, Lay laissa échapper un petit « oh ! » surpris par cette révélation. Il devait bien avouer qu’il avait remarqué que son ami avait un souci mais il était loin de se douter que cela concernait BaekHyun. Se mordant l’intérieur de la joue pour ne pas le questionner tout de suite surtout que Chanyeol semblait lui esquisser le sujet. Oh mais qu’est-ce qu’ils allaient faire d’eux ? Ils n’étaient pas capables de se confier l’un à l’autre ?

Avançant toujours sans que Lay n’ouvre la bouche une seule seconde, il ne cessait de se demander si le comportement de son ami ne voulait pas dire que chacun avait ses problèmes et qu’il devait arrêter de se focaliser sur les siens. Les larmes lui montaient aux yeux. Il voulait seulement une personne avec qui il pourrait parler de ce qui le tracassait et cette personne en ferait de même en retour. Boudant un peu parce qu’il était plus blessé par le comportement de Chanyeol qu’autre chose, Lay finit par se stopper net comme les enfants quand ils en ont assez de marché. « Pourquoi ne me l’as-tu pas dis avant ? Que se passe-t-il avec BaekHyun ? » Lay n’avait pas l’intention de bouger avant que Chanyeol se livre à lui ! C’était bon ! On allait le prendre un peu au sérieux maintenant ! Croisant les bras, il attendit que son ami lui parle. « Je ne bougerai pas tant que tu ne m’as pas parlé, Channie ! Je vois bien que tu as quelque chose ! Dis-le-moi ! Tu sais bien que je ne dirais rien à personne si tu le désires. »



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Nov - 22:39
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Chanyeol ne savait pas s'il pouvait en parler avec la licorne ou non. Son problème amoureux ne concernait que lui après tout, mais sans doute que se confier lui ferait du bien. Happy Virus était du genre à écouter les autres, et se mettre de côté afin de rendre son entourage heureux. Les conséquences étaient parfois lourdes pour lui, bien qu'il appréciait la vue de sourires sur le visage des gens, notamment les EXO et leurs fans. Il préférait la bonne humeur que la tristesse, il se permettait même de se rendre ridicule pour faire rire. Il s'était quand même rendu compte que tout le monde l'aimait, et que c'était ce qui faisait son charme. Concernant Lay, il aimait bien sa présence. C'était reposant, apaisant, et assez drôle de le voir à côté de la plaque, à l'ouest, toujours dans son monde, bien que sa mélancolie finissait toujours par atteindre le cœur fragile de Chanyeol. Un bel exemple qu'il y avait eu dans le Showtime.

La phrase de Lay, ou plutôt sa question, l'avait intrigué, mais en même temps fait réfléchir sur sa situation. Si la licorne avait ce genre de réflexions, alors Chanyeol pouvait bien libérer le peu de poids sur ses épaules, non ? Il en doutait, avait terriblement peur d'être jugé et regardé de haut. Parce qu'il était gay. Parce qu'il était amoureux de son meilleur ami. Parce qu'il agissait comme un lâche. Parce qu'il ne savait même plus comment le regarder en face sans avoir le cœur qui battait la chamade. C'était compliqué pour lui, d'autant plus qu'il n'avait aucun avis extérieur. Aller en parler à Suho, le leader ? Ce dernier avait déjà beaucoup de responsabilités sur le dos pour en rajouter une couche. Chanyeol ne considérait pas son cas comme sérieux pour les autres, alors que pour lui, c'était le sujet le plus existentiel qui pouvait s'imposer à sa vie.

« tu sais … j'ai … euh … des soucis avec baekhyun depuis quelques temps. » Bon ok, ce n'était pas la manière la plus normale de le dire, mais il n'y avait pas songé plus longtemps. Si Lay lui en disait un peu, alors Chanyeol allait ouvrir un peu son cœur pour se soulager. Légèrement. Son attention fut accaparée par le plan de l'agence accroché au mur, et il dirigea le flash de son portable vers celui-ci afin de s'orienter. Il émit quelques commentaires, montrant avec son doigt le chemin à suivre à Lay, mais visiblement, la licorne ne semblait pas avoir la même attention que lui sur le dessin. Chanyeol commença à reprendre sa route vers la direction indiquée juste avant, mais Lay s'arrêta net, le coupant dans son élan. Il le fixa avec de grands yeux étonnés et interrogateurs. « Pourquoi ne me l’as-tu pas dis avant ? Que se passe-t-il avec BaekHyun ? » Le plus grand baissa les yeux vers le sol, ne sachant pas si répondre et tout déballer était une bonne idée. Il garda le silence, jusqu'à ce que son ami ne reprenne la parole. « Je ne bougerai pas tant que tu ne m’as pas parlé, Channie ! Je vois bien que tu as quelque chose ! Dis-le-moi ! Tu sais bien que je ne dirais rien à personne si tu le désires. » En levant les yeux vers Yixing, le cadet put se rendre compte de son air sérieux, et quelque peu vexé qu'on ne s'ouvre jamais à lui. Chanyeol ne se serait jamais imaginé avec cette conversation avec lui. Il était gentil, mais souvent dans son univers, et rares étaient les personnes qui osaient l'en sortir. Prendre conscience qu'en réalité le comportement de tout le monde pouvait le blesser rendit Chanyeol confus et honteux. Il leva les yeux au ciel quelques secondes, prenant une grande inspiration, et répondit le plus simplement possible. « J'aime Baekhyun. » Il trouva ses propos un peu vague, et son collègue ne pourrait pas comprendre le sens de cette confession, alors il reprit. « Je suis amoureux de mon meilleur ami. Je l'aime … » Sa voix de brisa, résonna dans les couloirs vides et silencieux, lui parvenant comme les paroles d'une chanson ringarde. Il sentait un trop plein d'émotions lui monter aux yeux, mais ne se permettait pas de se laisser aller. Parce qu'il était un homme.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Nov - 18:19
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

Lu Han avait toujours été son meilleur ami. La personne avec laquelle il s’était bien entendu immédiatement. On pouvait presque dire que les deux hommes avaient eu un coup de foudre amical. Leur relation était fusionnelle et presque exclusive. Ils passaient énormément de temps ensemble mais évidemment ils s’entendaient avec tout le monde. Lay avait parfois la sensation de vivre dans l’ombre des autres membres car il ne parlait pas beaucoup ou à des moments vraiment insolites et pour dire des choses complètement inutiles. On ne pouvait pas dire que son visage était expressif, on se moquait gentiment de lui pour ça. Les autres ne le repoussaient pas, seulement personne ne venait se confier à lui car il donnait l’impression que le monde qui l’entourait ne le touchait pas. Hors ce n’était pas le cas, il ne le montrait pas. Lay observait beaucoup ce qui se passait autour de lui et intervenait uniquement pour des détails. Cela le blessait que les membres pensent que la licorne ne pouvait pas faire partie des personnes vers qui ils pourraient se tourner en cas de soucis. Le comportement de Chanyeol démontrait bien que jamais il lui était venu à l’esprit de lui parler de ses problèmes avec Baek Hyun. Lay en avait assez que personne ne le prenne au sérieux parce qu’il était toujours dans la lune.

Il refusa de faire un pas de plus dans la pénombre, seulement éclairé par le portable de Happy Virus. Il voulait pour une fois que quelqu’un pense que la licorne était assez digne de confiance pour lui révéler un secret. Il pouvait comprendre que Chanyeol soit réticent à confier ce qui se passait avec Baekhyun mais Lay souhaitait uniquement aider son ami. Les battements de son cœur résonnaient dans ses oreilles. Il appréhendait la réaction de Channie parce qu’il ne voulait pas que ce dernier se braque ou le rejette. C’était compliqué parfois de se faire violence pour accepter ce qui se passait. Lay savait pertinemment que celui-ci était dans une situation délicate par rapport à son meilleur ami. Il ne savait pas comment la situation pouvait s’arranger entre eux. Il espérait y arriver mais il devrait aussi accepter ses sentiments, une chose plutôt difficile à faire enfin de compte. « J'aime Baekhyun. » Cette révélation surprit Lay. Ouvrant des yeux grands comme des soucoupes, il fixa Chanyeol en se demandant si ce dernier lui faisait une plaisanterie. Voulait-il uniquement faire comprendre à la licorne que la curiosité était un vilain défaut ? Secouant la tête de gauche à droite, Lay chercha la vérité dans le regard de son ami. Il devait rire ou prendre au sérieux ses paroles ? Sa confusion devait se lire sur son visage parce que Chanyeol précisa le fond de sa pensée. « Je suis amoureux de mon meilleur ami. Je l'aime … »

Les battements de son cœur se stoppèrent quand ses oreilles perçurent le ton de la voix de Chanyeol. Comprenant immédiatement que son ami était plus que sérieux en lui révélant ses sentiments pour Baekhyun, Lay se sentit d’humeur vraiment morose. Il comprenait un peu trop bien la position dans laquelle se trouvait Happy Virus. Il voulut le prendre dans ses bras mais ce dernier pouvait prendre son geste pour de la pitié alors que ce n’était pas le cas. Étrangement, Lay était heureux de ne pas être le seul membre amoureux d’un autre membre. Il avait eu peur de ressentir des émotions amoureuses qui ne seraient pas naturelles. C’était la première fois que la licorne était amoureux d’un homme, il ne savait pas trop quoi penser de tout ça. Il se réjouissait, intérieurement, de ne pas être tout seul dans cette galère. Il fit quelques pas vers Chanyeol et posa son front sur le torse de ce dernier. « Pourquoi cela nous arrive-t-il ? » Il confessait à demi-mots que lui aussi était dans une situation similaire. Il ne savait pas si Happy Virus avait envie d’entendre ses malheurs, il en avait déjà bien assez en étant amoureux de son meilleur ami.

Passant les bras autour de la taille de Chanyeol, Lay se rapprocha de lui afin de transmettre tout son soutien à son ami. Il voulait lui faire comprendre que ce n’était pas la peine d’endurer tout ça seul. Il avait des amis pour le soutenir. Soupirant contre son front, il osa lui poser une question. « Tu as réussi à lui dire ce que tu ressentais ? » La voix de Lay était triste parce que ce dernier ne trouvait pas le courage de tout révéler à LuHan. Cela commençait vraiment à lui peser. Il était en colère contre Chen qui finalement lui avait ouvert les yeux sur ses vrais sentiments pour son meilleur ami. Il devait maintenant vivre avec son amour pour LuHan. Il ne pourrait jamais lui dire la vérité et cela le tuait lentement mais sûrement. Il ne pourrait jamais l’avoir pour lui…



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Nov - 15:16
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Cette déclaration faite à voix haute lui faisait autant de bien que de mal. Il venait de se confier, sentant ses épaules s'affaisser, libérer d'un certain poids, mais son cœur se serrait et le mettait mal à l'aise. Il avait peur d'être jugé, mais le pire pour lui, c'était l'évidence de ses sentiments pour Baekhyun. Il ne savait plus comment tourner la tête sans le voir, ni même comment avancer sans sentir son odeur pas loin, il n'en pouvait plus de cette situation et ça le retournait. À un point que personne ne pouvait imaginer. Il avait comme l'impression que ses propres mots résonnaient dans toute l'agence, dans ces couloirs vides et froids, lui revenant en pleine face comme une preuve que ce qu'il vivait au quotidien était réel et pas le fruit de son imagination. C'était ainsi.

Il n'osait pas regarder Lay, ni même quoi lui dire d'autre. Chanyeol avait préféré le répéter deux fois, histoire d'enfoncer le couteau dans la plaie déjà saignante et grande ouverte. Il le disait à la fois pour lui, assumant son attirance pour un homme, mais rejetant ses sentiments pour son meilleur ami. Si cela avait été un autre homme, aurait-ce été différent ? Il ne savait pas, il ne se voyait pas aimer quelqu'un d'autre que Baekhyun. C'était lui ou personne. Le dire une deuxième fois, avec d'autres mots, un sens plus clair, permettait à son ami de bien saisir la situation. Plus compliquée que ce que le plus grand voulait bien montrer, il continuait de sourire, mais sans l'esprit Happy Virus, c'était comme prendre une photo et la montrer à tout le monde. C'était figé, sans émotions, un souvenir du passé.

Sans que le cadet ne relève la tête ou même les yeux, il vit une touffe de cheveux se poser contre lui, devinant que la licorne venait de coller son front à son torse. « Pourquoi cela nous arrive-t-il ? » Il fronça les sourcils, se demandant de quoi pouvait bien parler la licorne, en pensant qu'il était possiblement dans la même situation que lui. Mais de qui pourrait bien être amoureux Yixing ? Chanyeol avait placé des oeillères sur son entourage, et il ne s'était rendu compte de rien. Il ne parvenait plus à donner de la joie à son propre groupe alors qu'il était le bout en train. Les EXO se barraient en sucette, et ce n'était pas bon pour le moral. Il fallait sérieusement se reprendre où leur succès n'allait pas aller plus loin.

Des petits bras entourèrent sa taille, et les siens se glissèrent également autour du corps de la licorne, plus frêle, plus petit. « Tu as réussi à lui dire ce que tu ressentais ? » Il ne manquerait plus que Baekhyun soit au courant, pour pourrir l'ambiance du groupe. Histoire d'en rajouter une couche. Ce n'était juste pas possible d'y penser, même si son cœur le désirait chaque jour. Il préférait mettre ses sentiments sous clé et jeter cette dernière dans un endroit qu'il ne retrouverait pas. Jamais. Il ferma les yeux afin d'oublier ce qu'il venait de dire mais le lieu ne semblait pas l'aider. Le silence qui les entourait était lourd, pesant, beaucoup trop pour leur détresse, qui ne demandait qu'à être soulagée. « Non, je ne peux pas le lui dire. Mais Hyung … Qu'est-ce qu'il se passe ? » Si Chanyeol devait s'ouvrir, alors il souhaitait que son collègue le fasse aussi. Quitte à être dans une situation délicate, autant l'être à deux.



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Nov - 17:31
king of innocence
avatar
A Séoul depuis le : 21/08/2015
Messages échangés : 1497
Voir le profil de l'utilisateur

Lay se rendait compte maintenant que sa situation ne devait pas créer une barrière entre lui et les autres car il ne se trouvait pas être le seul membre à être amoureux d’un autre membre. Cela avait quelque chose de rassurant parce que désormais il savait que quelqu’un pouvait le comprendre. En même temps, il ne savait pas trop comment il devait réagir. Cette nouvelle lui allégeait un peu le poids qui pesait sur ses épaules. Malheureusement, cela ne pouvait pas l’effacer entièrement car il avait toujours la réalité de ses sentiments. Même en fermant les yeux, il n’oubliait pas que son meilleur ami comptait bien plus pour lui maintenant. La tristesse ne cessait pas de prendre son cœur dans ses griffes. Lu Han ne devait pas savoir que Lay se morfondait pour lui. Il ne voulait pas risquer de gâcher leur amitié et de le perdre probablement définitivement si jamais il osait lui révéler ses sentiments. Il préférait souffrir en silence au lieu de crier sur tous les toits qu’il était amoureux de lui.

Chanyeol venait-il vraiment de lui révéler ses sentiments pour son propre meilleur ami ? Cela lui paraissait tellement irréel ! Il ne voulait pas le rendre nerveux en restant silencieux mais Lay voulait retrouver un semblant de calme avant de lui parler. Les battements de son cœur étaient devenus tout foufou après cette confession. Les larmes lui montaient aux yeux. Il ne devait pas pleurer ! Pas maintenant ! Mordillant l’intérieur de sa joue, il regardait le sol comme si ce dernier allait lui souffler ses répliques. Évidemment il ne se passa strictement rien. Lay avança vers Chanyeol et passa ses bras autour de sa taille. Le front posé contre le torse de son ami, il voulait lui communiquer son soutien mais aussi son besoin d’être rassuré. Il avait peur de lui révéler aussi son secret. Il ne souhaitait plus être isolé ainsi par les autres car il avait toujours l’esprit ailleurs. Fermant fort les yeux, il confessa à son ami que ce dernier n’était pas le seul dans la même situation. Il était plus que probable que Chanyeol ne comprenne pas le message. Les paroles de Lay ne sont pas vraiment précises.

« Tu as réussi à lui dire ce que tu ressentais ? » Cette question tournait en rond dans son esprit. Serait-il capable un jour de dire la vérité à Lu Han sur son comportement envers lui ou pas ? Lay ne pourrait pas se déclarer si son meilleur ami ne le mettait pas en confiance ou lui fasse comprendre que quelque chose se cachait aussi derrière leur amitié. La licorne savait pertinemment que ce moment ne viendrait jamais. Il allait devoir se résigner à attendre que cela passe… si cela passait. Le silence s’installa entre eux. Ils étaient tous les deux enlacés mais sans aucune réaction, on avait la sensation de regarder une statue. Chanyeol choisit alors de rompre ce silence. « Non, je ne peux pas le lui dire. Mais Hyung … Qu'est-ce qu'il se passe ? » Comment pouvait-il penser que son ami avait trouvé le courage de se déclarer ? La relation entre les deux amis ne semblait pas différente mais maintenant que Lay savait pour les sentiments de Chanyeol, il comprenait mieux la mélancolie ainsi que le désespoir dans son regard.

La question de Chanyeol était légitime et Lay lui avait entrouvert une porte. Il ne faisait que la pousser un peu plus pour découvrir ce que la licorne pouvait bien cacher au fond de lui. Cela mit quand même Lay dans une situation délicate. Il était tiraillé entre dire la vérité ou détourner la conversation. Il ne voulait pas continuer à souffrir en silence. Ne bougeant pas des bras de son ami, il se mordit la lèvre avant de se lancer. Il avait besoin de se libérer aussi de son fardeau. « Je suis amoureux de Lu Han… » C’était la première fois que Lay le disait à haute voix et cela le surprit. Ce n’était pas vraiment compliqué en faites. Cela avait quelque chose de bizarre mais cela allait. Levant son visage vers Chanyeol, il ne se rendit pas compte immédiatement que ses larmes avaient fini par tracer leur chemin sur ses joues. Il était malheureux et heureux en même temps. Heureux d’avoir pu enfin dire à quelqu’un ce qu’il ressentait… mais malheureux car cela ne changeait rien à sa situation…



I lost my mind !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Nov - 23:48
Invité
Invité

QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE ?

tenue after shower. Chanyeol était littéralement perdu entre ses pensées, ses propos et ceux de Lay. Il ne pouvait certainement pas révéler la vérité sur ses sentiments à Baekhyun, mais si la licorne était inquiète alors dans un sens, il devait la rassurer. Chanyeol n'aimait pas vraiment causer du souci aux autres, et faisait généralement en sorte à ce qu'ils sourient et soient heureux malgré les difficultés d'une idole. Mais apparemment, son rôle prenait fin. Il n'apportait plus de joie et devant cette réalité, il se détruisait petit à petit. Yixing semblait aussi avoir son lot de problèmes, mais à y repenser, le groupe se barrait carrément en sucette. Était-ce normal d'éprouver ce genre d'attirance pour ses amis lorsqu'ils vivaient sans arrêt avec eux ? Certes, il y avait des coups de gueule, mais jamais rien de bien méchant. Là, tout le monde se contentait de garder tout pour soi, et les liens devenaient chaotiques.

Alors il demanda doucement et un peu timidement quel était le problème de son collègue guitariste chinois. Il était un peu curieux de savoir de qui il était entiché, mais surtout, il voulait le consoler autant que le plus petit essayait de le faire avec lui. Alors oui, ces mots franchirent les lèvres de Chanyeol même s'il avait peur de l'offenser. En même temps, c'était une façon d'oublier ce qu'il avait dit avant, comme s'il cherchait à effacer sa confession. De nouveau un silence s'installa, et Chanyeol ne savait pas quoi en penser, ruminant sans cesse sur ses sentiments. Avait-il bien fait de se confier ? Il s'était juré de souffrir en silence, avec le sourire, dans la bonne humeur malgré tout, et voilà qu'il n'était plus capable de faire tout cela. Naturel de base, le géant des EXO, après Kris, ne se sentait plus capable de porter ce masque faux depuis des mois, et son état s'était empiré. De jour en jour, il n'était plus le même. Seulement son ombre, et c'était son corps qui suivait. Il n'était plus qu'une coquille vide qui perdait son âme en aimant son meilleur ami.

« Je suis amoureux de Lu Han… » La voix de son collègue le fit presque sursauter. Mais le bouton d'alerte s'allumait en gros dans sa tête. Lay pleurait dans ses bras, devant lui. Il se laissait aller alors que Chanyeol avait cette sale fierté de taire sa douleur et de ne pas l'exprimer. Son cœur pourtant était en morceaux à ce moment-là. Depuis combien de temps les membres étaient devenus égoïstes ? Il ne savait pas, mais il ne pouvait laisser son hyung ainsi. Il le prit donc plus fort dans ses bras, tout en caressant doucement son dos, le tapotant parfois, pour lui montrer qu'il était là. Il voulait parler, lui dire que ça irait, mais comment le faire alors que sa propre situation était compliquée ? Lay devait vivre la même chose que lui, mais il s'en voulait de n'avoir rien vu. D'avoir été dans son monde sans faire attention aux autres. Merde, il était le Happy Virus des EXO !

Il prit une grande inspiration, et tenta de calmer les battements de son cœur qui ne cessait d'être capricieux et douloureux. Il s'écarta un peu de son ami et passa ses doigts sur ses joues pour effacer ses larmes. Il ne savait pas vraiment quoi dire, mais un petit sourire triste s'afficha tout de même sur son visage. « On est de beaux idiots, pas vrai ? »



O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V.I.U.  :: 
Séoul City
 :: ✖ Agences :: SM ENT.
-